Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Rejets de l'organisme

Rejets de l'organisme

par Guichet du Savoir, le 26/08/2008 à 10:04 - 3880 visites

Question


Pourquoi l'urine est-elle jaune et les selles marrons, et toujours de même consistance quelles que soient les couleurs et les textures des aliments qu'on ingurgite ?


Réponse du département Sciences et Techniques

L'urine : coloration et rôle
L’eau compose 95 % de la quantité totale de l’urine, les 5 % qui restent sont constitués essentiellement d’urée et de chlorure de sodium (équivalent à notre sel de table).

[i]Eléments présents dans le sang et passant dans les urines à des concentrations plus ou moins fortes suivant les capacités de filtration des reins :
-L’urée
-La créatinine
-L’acide urique
-Le sodium

Eléments présents dans le sang et absent des urines, car ils ont retenus par les reins :
-Les protéines
-Les corps gras
-Le glucose
-Les globules rouges
-Les plaquettes
-Les globules blancs

Certains éléments (notamment l’ammoniac) sont synthétisés par les reins et on ne les retrouve que dans les urines.
On ne retrouve normalement dans l'urine ni sucre, ni bactérie, ni protéine. La présence de sucre dans les urines est la glycosurie, la présence de protéines se nomme albuminurie.

En résumé, les reins effectuent une filtration sélective en gardant les grosses molécules utiles à l’organisme (par exemple les protéines) et en laissant passer les petites molécules comme le sodium ou le glucose (sucre). Si l’organisme a besoin de ces éléments (dans certaines pathologies), les reins diminuent leur élimination. Quant à l’urée et la créatinine, éminemment toxiques pour l’organisme, elles ne doivent pas s’accumuler dans le sang et sont constamment éliminées par les urines, même quand leur taux sanguin est bas.
Chaque jour, les néphrons (sorte de minuscules petites usines de traitement du sang, situés dans les reins) au nombre de 1 à 1,2 millions par rein, drainent 300 fois le sang contenu dans l’organisme, soit environ 1600 litres en 24 h. Un homme peut normalement produire 1,5 l d’urine par jour. Bien entendu, cette quantité varie beaucoup en fonction de la prise liquidienne mais aussi de la transpiration, des hémorragies et des vomissements, entre autres.

Rôle de l’urine
Elimination des déchets : urée, créatinine (constituant de base des muscles retrouvée également dans le sang), médicaments, toxiques.
Maintien des constantes de l'organisme grâce à une régulation des quantités d'eau et de sels minéraux qui sont éliminés[/i].
Source : encyclopédie en ligne VulgarisMedical

[i]La couleur de l'urine est différente pour chacun. Elle peut être jaune clair pour les uns, jaune or pour les autres. Elle dégage habituellement un léger relent d'ammoniaque, sauf le matin où elle émet une odeur plus prononcée, parce qu'elle est concentrée. Il peut arriver que la coloration et l'odeur de l'urine changent. Elle peut pâlir, foncer ou dégager une odeur très forte et nettement désagréable. Dans la très grande majorité des cas, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Les causes de changement de couleur dans les urines sont :
- Déshydratation légère.
Lorsque l'organisme ne s'hydrate pas suffisamment, l'urine produite par les reins s'en trouve moins diluée par l'eau ; elle est davantage concentrée, d'où une coloration orangée et une odeur plus marquée. C'est un phénomène tout à fait inoffensif.
- Destruction des globules rouges.
La testostérone, hormone masculine, produit beaucoup de globules rouges. Tous les 120 jours environ, ceux-ci sont devenus trop vieux et meurent ; ils passent alors dans l'urine. Les hommes - chez qui l'urine est d'une couleur très dorée au départ - remarquent alors une teinte orangée. Les femmes enceintes constatent quelquefois le même phénomène, principalement au troisième trimestre, alors que le foetus (masculin ou féminin) produit davantage de globules rouges. C'est normal.
- Aliments
La betterave rend l'urine très sombre, pratiquement rouge, et cela dure trois ou quatre mictions après le repas. Les asperges et les légumes de la famille du chou donnent à l'urine une odeur désagréable. C'est passager, le temps que la digestion se fasse.
- Médicaments.
La très grande majorité des médicaments peuvent donner une teinte orangée et une odeur plus forte à l'urine, de même que certaines vitamines. Le phénomène est plus marqué avec la pénicilline et la phénazopyridine (c'est le Pyridium prescrit de façon temporaire pour la douleur lors d'infections urinaires).
- Problèmes de l'appareil urinaire.
Une infection urinaire se traduira par une urine brouillée, malodorante et des douleurs à la miction. Un blocage à la vessie (qui peut, entre autres, être dû à une hypertrophie de la prostate, de la constipation, une maladie neurologique) se définit comme la difficulté à la vider complètement lors de la miction. Comme l'urine séjourne plus longtemps dans la vessie, elle prend une couleur orangée et une odeur très prononcée. Un ventre gonflé ainsi qu'une miction difficile (forcer pour uriner) sont d'autres symptômes de blocage à la vessie.
- Troubles du foie.
Les calculs de la vésicule biliaire (« pierres au foie») et le cancer du pancréas peuvent obstruer le canal biliaire, de sorte que les sécrétions de la vésicule ne peuvent plus passer dans les intestins. Elles passent alors dans le sang et sont filtrées par l'urine, ce qui lui donne une couleur brun-noir. Maux de ventre et selles blanchâtres sont d'autres symptômes des calculs biliaires. Teint jaune et démangeaisons sur tout le corps accompagnent parfois le cancer du pancréas (les acides biliaires dans le sang libèrent de l'histamine, qui provoque les démangeaisons).
- Diabète.
C'est une maladie caractérisée par une défectuosité dans le processus d'utilisation du sucre. Le sucre non utilisé se retrouve alors en trop grande quantité dans le sang, puis dans l'urine. Celle-ci dégage donc une odeur sucrée, faisant penser un peu à de la sève d'érable.
- Problèmes métaboliques.
Une déficience de certains enzymes du foie risque de donner une urine rouge ou brun-noir, mais sans odeur particulière. Ce sont toutefois des troubles extrêmement rares. [/i]
Source : e-sante.fr

Quant à la couleur des selles :
[i]Les selles sont pour l'essentiel constituées d'eau (75%) et de déchets biologiques (25%). Ces derniers sont pour un tiers composés de bactéries mortes (issues de la flore bactérienne intestinale), pour un tiers de résidus alimentaires non absorbés au cours de la digestion et de cellules du tube digestif desquamées, le dernier tiers étant constitué de graisses dérivant de celles formées par les bactéries et de matières inorganiques. La couleur marron des selles résulte des pigments biliaires (dérivés de la bilirubine) déversés par la vésicule biliaire au cours de la digestion : ceux-ci sont formés par le foie et stockés dans la vésicule biliaire. Ils jouent un rôle de détergent pour émulsifier les graisses des aliments (comme le font les détergents utilisés pour laver les taches de graisse sur les sols, sur les meubles ou sur les vêtements) et favorisent leur absorption. [/i]
Source : la main à la pâte

Quant au rapport quantité absorbée-quantité éliminée :
[i]Environ 1,5 à 2 litres de cette eau sont renouvelés chaque jour.
Les sorties d'eau de l'organisme comprennent l'urine, les pertes cutanées (perspiration et, éventuellement, sudation / transpiration), les pertes respiratoires (dont l'importance croit avec la sécheresse de l'air ambiant), et les pertes fécales (importantes en cas de diarrhée),
Les apports d'eau sont constitués par les boissons, l'eau contenue dans les aliments, et l'eau dite "endogène" ou "métabolique", c'est à dire formée à l'intérieur du corps par l'oxydation des métabolites qui produit simultanément du gaz carbonique et de l'eau.
On a coutume de dire que l'eau métabolique compense environ les pertes d'eau dites "insensibles" (pertes cutanées et respiratoires), mais ceci n'est vrai que dans des conditions habituelles sans effort physique majeur et sous un climat tempéré.

En plus de sa participation à la composition de tous nos tissus, l'eau est le véhicule des éléments figurés et dissous circulant dans le sang, ainsi que celui de certaines sécrétions (larmes, sucs digestifs, etc.). Elle est indispensable à la régulation de la température (sudation) et à l'élimination des déchets solubles (urine).[/i]
Source : centre evian pour l'eau

Voir aussi :
- Physiologie de l'appareil digestif
- L'encyclopédie du corps humain. 3 [D.V.D.] : les os, les muscles : la respiration : la digestion : l'immunologie / Thelma Rumsey; Vivienne King
- Les merveilles de la digestion / [Vidéocassette] / réal. Derri Berkani
- L'hygiène alimentaire : digestion, aliments, nutrition, santé, technologie, comportement / Bénédicte Rullier
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact