Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Stores, Jalousies, Lambrequins
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=183&t=8199
Page 1 sur 1

Guichet du Savoir [ 28/06/2005 à 15:46 ]

Question

A Lyon on constate qu'il n'y a jamais de volets sur les immeubles. Une sorte de store est camouflé en haut de la fenêtre par une planche de bois sculptée ou une partie en bronze plus ou moins finement travaillée. Il me semble que ce store s’appelle une jalousie mais je n’en suis pas certain. Par contre je n’ai aucune idée du nom de cette planche qui se trouve au sommet des fenêtres. Pouvez vous m'aider ?

Réponse du département Arts et Loisirs

L'ouvrage de Jean-Marie Pérouse de Montclos : "Architecture : vocabulaire", donne les définitions suivantes :

Store : rideau en tissu, en lamelles de bois, de métal, etc. s'enroulant à sa partie supérieure, servant à doubler un châssis vitré.
Jalousie : store à lamelles orientables.
Lambrequin : plaque en métal ou en bois, souvent ornée, cachant le rouleau du store.

Une photo représentant un lambrequin en bois découpé est visible à la page 224 de cet ouvrage de référence.


Réponse du département Lyon et Rhône-Alpes

[i]"D'inspiration orientale, les jalousies s'intègrent parfaitement au décor de Lyon, ville mystérieuse et secrète. En effet, elle s'accommode fort bien de ces volets mobiles à lamelles orientables qui permettent de voir sans être vu."[/i]
Ces lignes sont extraites d'un article paru dans Lyon Cité (que nous avons) en janvier 1996, consacré à l'un des derniers restaurateurs de jalousies traditionnelles de Lyon.
Formées de planches de sapin, les jalousies sont, en outre, de parfaits isolants contre la chaleur et le froid.
Les lambrequins qui les ornent participent à l'harmonie des façades lyonnaises.

Jalousies et lambrequins constituent un patrimoine dont on se préoccupe mieux depuis quelques années. Ainsi, lors de la mise en couleur des façades des quais du Rhône, de nombreux lambrequins ont pu retrouver leur éclat comme le souligne Michel Roz, l'un des auteurs du livre illustré : Façades : Lyon et Belgrade à la fin du XIXe siècle
Il en est de même pour un certain nombre de jalousies et lambrequins des pentes de la Croix-Rousse, répertoriés il y a plus de 10 ans dans le cadre d'une procédure de protection du patrimoine.

Réponse attendue le 01/07/2005 - 15:07