Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > zizka

zizka

par cneref, le 25/09/2005 à 16:03 - 4526 visites

La statue équestre monumentale, pour ne pas dire monstrueuse, de Zizka qui domine Prague est difficile à ne pas voir. Pourtant les guides touristiques sont fort discrets à son sujet. Pourquoi ce silence? Un indice: la date qui figure sur le bronze: 1941. Cette statue est-elle un cadeau des nazis aux nationalistes tchèques?

Réponse de

par gds_cdp, le 27/09/2005 à 10:27

Réponse du service Guichet du Savoir


Nous ignorons quels ouvrages vous avez consultés mais on peut trouver pléthore d'informations sur cette statue sur le web. Elle fait partie d'un ensemble monumental baptisé Monument de Vitkov et a été inaugurée en 1950, ce monument n'est que rarement ouvert au public, il s'agit d'un mausolée :

[i]La première nuit des musées en République tchèque, le 5 juin dernier [/i][2004],[i] a ouvert en grand les portes d'une vingtaine de monuments autrefois fermés au public, tel celui de Vitkov, dominante incontournable de Zizkov, quartier pittoresque de Prague portant le nom du fameux leader des troupes hussites, Jan Zizka. La statue équestre de ce dernier fait d'ailleurs partie intégrante du monument qui se dresse au sommet d'une colline boisée au-dessus du quartier. [/i]
[i]La nuit des musées a été l'occasion, rare, de visiter le monument de Vitkov, une construction austère et mystérieuse au passé mouvementé. Depuis bientôt 15 ans, le monument est fermé au public, personne ne sachant qu'en faire. Jusqu'en 1989, le monument de Vitkov a, en effet, été une sorte de mausolée abritant les cendres des plus hauts fonctionnaires communistes. Et pas seulement les cendres. A l'instar de Lénine à Moscou, le corps embaumé du premier président communiste tchécoslovaque, Klement Gottwald, a été exposé dans une salle spéciale de Vitkov, de 1953, date de sa mort, à 1962.[/i]
(...)
Le Monument de Vitkov [i]a été érigé à l'endroit même d'une victoire écrasante des hussites sur les croisés. La bataille livrée en 1420 et la figure de Jan Zizka, leader légendaire des hussites, sont devenues une source de fierté nationale dans la deuxième moitié du XIXe siècle. En 1882, on a fondé l'Association pour l'édification d'un monument Jan Zizka sur la colline de Zizkov. A l'époque, la colline était un endroit vide et l'unique dominante de Prague encore inexploitée. Le premier concours organisé en 1913 fut interrompu par le premier conflit mondial. D'autre part, la résistance contre l'Autriche-Hongrie a ravivé la tradition hussite. Les légionnaires tchécoslovaques appelaient leurs unités des noms des leaders hussites, l'invincibilité des ancêtres étant devenue un engagement. Peu après la création de la Tchécoslovaquie, en 1918, est née l'idée de l'édification d'un monument de libération nationale, à la mémoire des légionnaires. Le prochain monument était destiné à devenir un symbole digne de la jeune République et un panthéon des personnalités glorieuses de l'Etat. C'est le projet de l'architecte Jan Zazvorka qui sort victorieux du concours organisé en 1925. La première pierre est posée le jour de l'anniversaire de la bataille de la Montagne blanche, le 8 novembre 1928. Le président Masaryk, le ministre des Affaires étrangères Benes, les maires de Prague et de Zizkov, les représentants des légionnaires, des Sokols, et ceux de l'armée participent à la cérémonie.[/i]
[i]Les travaux de construction sont achevés en 1932, à l'exception de la décoration artistique. Les reliefs sont assez remarquables : la Fuite, la Défense, la Mort et le Sacrifice ont été spécialement créés pour ce monument par le sculpteur Karel Pokorny entre 1936 et 1938. Les mosaïques de grande dimension ont été réalisées selon les projets de Max Svabinsky et Jakub Obrovsky. Les événements de Munich empêchent toutefois l'ouverture solennelle du monument. Pendant l'occupation du pays, le monument sert d'entrepôt du matériel militaire. Les travaux reprennent après la guerre, en 1949. La dépouille du soldat inconnu de Dukla est déposée à Vitkov. Et le 14 juillet 1950, on y dévoile la statue équestre de Jan Zizka, oeuvre du sculpteur Bohumil Kafka.[/i]

source : Radio Prague

user posted image

Bohumil Kafaka n'a pas entièrement réalisé la statue mais le modèle qui l'a inspiré. Avec ses neuf mètres de hauteur, elle est réputée être la plus grande statue équestre du monde. (voir cet article de Wikipedia anglais sur Jan Žižka).
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact