Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > zoologie

zoologie

par manitara, le 29/09/2005 à 12:16 - 5381 visites

tous les poissons que contiennent les mers et les océans sont-ils comestibles ? si non, pourquoi ?

Réponse de

par gds_cdp, le 30/09/2005 à 11:31

Réponse du service Guichet du Savoir


Non, tous les poissons ne sont pas comestibles, certains contiennent des toxines dangereuses pour l'Homme :

[i]Dans la région de l'océan indien plusieurs type d'ICAM (Intoxications par Consommation d'Animaux Marins) sont rencontrés et mettent en cause une ou plusieurs biotoxines.[/i]

[i]Schématiquement, la chaîne alimentaire marine met en jeu 3 types d'acteurs :
Un organisme producteur de toxines, ce peut être une microalgue, une bactérie, une cyanobactérie ou une diatomée.
Des animaux marins qui assurent au travers des différents niveaux de la chaîne alimentaire la remontée et la concentration des toxines vers les niveaux supérieurs,
Un prédateur final : l'homme.
Certains animaux marins peuvent toutefois véhiculer simultanément plusieurs types de toxines ce qui complique quelque peu l'approche. Ces toxines peuvent aussi affecter les animaux marins en entraînant des mortalités massives de poissons ou d'oiseaux s'ils s'avèrent sensibles.[/i]

[i]L'aliment consommé étant l'un des éléments clés de diagnostic positif et différentiel, c'est en fonction de l'animal incriminé qu'il a été choisi de présenter ici les 8 principaux types de tableaux cliniques qui peuvent se présenter.[/i]

De très nombreux poissons et crustacés peuvent être incriminés : requins, tortues, poissons de récifs, sardines, poissons ballons, poissons herbivores hallucinatoires, thons, bonites, espadons, crabes. L'un des plus célèbres est le Tetraodontidae, ou fugu, poisson cuisiné au Japon, qui contient une toxine, la tetrodotoxine. La toxine la plus courante est la ciguareta dans les récifs coralliens :

[i]La ciguatéra est une intoxication alimentaire consécutive à la consommation de poisson corallien ayant accumulé dans leur chair de puissantes toxines. Le syndrome clinique est dit polymorphe car il associe la plupart du temps des signes cliniques à la fois généraux, digestifs, neurologiques, cutanés, cardio-vasculaires et respiratoires d'intensité variable. Les inversions de sensation chaud/froid, les démangeaisons (prurit) sont des signes caractéristiques et très fréquent. Ces dernières ont valu son surnom de " gratte " dans le Pacifique.

Actuellement ce substantif ciguatéra est utilisé pour décrire à la fois le syndrome clinique polymorphe résultant de l'intoxication et le phénomène biomarin qui en est à l'origine.

Les poissons vecteurs de la ciguatéra sont porteurs de toxines acquises par leur alimentation et produites par plusieurs micro-organismes récifaux benthiques, dont le dinoflagellé Gambierdiscus toxicus, considéré comme le maillon initial principal de la chaîne alimentaire ciguatérigène.[/i]
source : les articles ICAM et Ciguareta de l'ARVAM : Agence pour la Recherche et la VAlorisation Marine.

Vous pouvez également consulter en ligne cet article du Fish and Wildlife Research Institute of Florida (en anglais) qui donne quelques chiffres et précisions sur ces toxines, il explique notamment que la plus toxique d'entre elles, la saxitoxine, est 160 000 fois plus puissante que la cocaïne :

[i]An estimated 500 or so poisonous fishes are inshore species living in warm seas between 45 degrees N and 45 degrees S. Many forms are numerous around small islands in the Pacific. Unfortunately, it is impossible to just look at a fish and tell whether it is poisonous. In some fishes, toxicity is strongly associated with the ripening of their reproductive organs or where the fish lives. Fish toxins are sometimes concentrated in a single organ, such as the liver, muscles, skin, or reproductive organs, or the whole animal may be poisonous. [/i]
(...)
[i]The most toxic marine poison known is 160,000 times more potent than cocaine and is produced by several dinoflagellates common to the shores of Washington, Canada, and Alaska. They produce a toxin known scientifically as saxitoxin, or paralytic shellfish poison (PSP). The name saxitoxin has its origin from the Alaska butter clam, Saxidomas, which has caused shellfish poisoning in humans. Again, the association and resultant human distress is through the food chain.[/i]
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact