Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Ville/village

Ville/village

par binouzours, le 08/07/2006 à 03:23 - 21075 visites

Bonjour!
Je voudrais savoir à partir de combien d'habitants parle-t-on d'une ville et en dessous d'un village donc.

Merci, à bientôt!

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 08/07/2006 à 09:42

Réponse du service Guichet du Savoir

D'après l'article de Wikipedia :

Une ville est une unité urbaine étendue et fortement peuplée (par opposition aux villages) dans laquelle se concentrent la plupart des activités humaines : habitat, commerce, industrie, éducation, politique, culture. En France, l'INSEE délimite la ville selon la continuité de l'habitat.
[...]
Pour Pierre Georges (géographe), la ville « c'est un groupement de populations agglomérées défini par un effectif de population et par une forme d'organisation économique et sociale ».

On fait aussi souvent la distinction entre ville et village uniquement par rapport aux activités dominantes, sans tenir compte de la population : la ville n'a pas une activité essentiellement agricole, contrairement au village. Avec cette définition, une ville peut être plus petite qu'un grand village.

Origine historique de la distinction administrative
La différence entre ville et village n'est pas un problème de taille ou de géographie, mais renvoie à l'organisation administrative traditionnelle, figée vers le Moyen-Âge. A cette époque, un village correspond en gros à une seigneurerie, où le seigneur local anime personnellement et directement l'administration locale; et les "locaux" sont des manants sans droits particuliers. En revanche, les villes sont des organisations plus complexes, où les "bourgeois" ont des droits, souvent défendus par des charte municipales, des représentants, parfois un "hotel de ville" pour traiter l'administration locale. Autrement dit, le seigneur d'une ville est son suserain mais ne l'administre pas, alors que pour un village, le seigneur est directement responsable de l'administration. De plus, le Seigneur d'une ville est typiquement suserain de toute la région (duché, comté,...) et donc doit aussi administrer ses rapports avec les seigneurs locaux, simples "sires". La pierre de touche est souvent à l'époque qu'une ville a une charte municipale, qui lui accorde des "franchises" (essentiellement, le privilège d'une administration autonome). En pratique, naturellement, les "villes" sont des grosses aglomérations (pour l'époque) avec une activité commerciale importante, des voies de communication (et donc le plus souvent fluviales), etc, alors que le village est le trou perdu que tout le monde connait. Cette distinction administrative n'a pas survécu aux réformes du 18° siècle, où pratiquement toutes les aglomérations ont été uniformément dotées d'une mairie, avec des responsabilités uniformes (au moins en France), mais le souvenir s'en est conservé: des mauvais plaisants prétendent que La Haye est le plus gros village d'Europe, parce que à l'époque, cette aglomération n'a jamais eu de charte municipale: son développement n'est que postérieur.

Définition par le critère du minimum de population
Le seuil est un indicateur de la conception de la ville et pose la question des représentations de la ville selon les pays.

Ce critère varie beaucoup selon les pays. Les statistiques des Nations unies sur cette question montrent les différences de seuil entre les instituts nationaux de statistiques (il en existe presque 200 à travers le monde).

En France[d'après l'INSEE], le seuil est de 2 000 habitants agglomérés.



Voici donc la définition proposée par l'INSEE :

Ville
Les villes et agglomérations urbaines, désignées aussi sous le terme unique d'unité urbaine, dont la délimitation est fondée sur le seul critère de continuité de l'habitat, peuvent être constituées :
- de deux ou plusieurs communes, c'est-à-dire d'une ville-centre et de sa banlieue (exceptionnellement de plusieurs villes-centres), sur le territoire desquelles une zone agglomérée contient plus de 2 000 habitants ; une telle unité urbaine porte alors le nom d'agglomération multicommunale ;
- d'une seule commune, dont la population agglomérée compte au moins 2 000 habitants ; une telle commune est dite ville isolée ou plus communément ville.
Une première délimitation des villes et agglomérations urbaines a été réalisée à l'occasion du recensement de 1954. De nouvelles unités urbaines ont été constituées lors des recensements de 1962, 1968, 1975, 1982, 1990 et 1999.



Par ailleurs, voici un extrait de l'article de Wikipedia sur la commune française :
Le terme de « commune », au sens de l’administration territoriale contemporaine, est imposé par le décret de la Convention nationale du 10 brumaire an II (31 octobre 1793) : « La Convention nationale, sur la proposition d’un membre, décrète que toutes les dénominations de ville, bourg ou village sont supprimées et que celle de commune leur est substituée ».
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact