Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > yakouba

yakouba

par saint seiya, le 16/03/2007 à 13:34 - 9484 visites

je voudrais en savoir plus sur les illustrations de yakouba de thierry dedieu :

quelle est la technique utilisée (fusain) ?
mis à part la double page de dialogue avec le lion qui fait penser à une table de loi, ces illustations ou certaines d'entre elles présentent-elles des références à, je ne sais pas, des styles graphiques, des images fortes, des intentions particulières ?
en effet le style est très différent du pacificateur par exemple du même auteur. on a l'impression que les images doivent en dire plus qu'un simple rapport de redondance. mais, précisément, quels sont ces messages et ces références supplémentaires ?

merci d'avance

Réponse du Guichet du savoir

par bml_jeun, le 17/03/2007 à 15:59

Réponse du département Jeunesse

Beaucoup d'analyses ont été faites sur le texte et les illustrations de Yakouba de Thierry Dedieu qui a reçu le prix Sorcière en 1995.


Voici quelques exemples de fiches pédagogiques :

Sur le texte :
- Sur le texte de Yakouba, une analyse philosophique.
- [i]Il existe tout d'abord des blancs monosémiques. Soit un texte spectaculairement lacunaire, Yakouba de Thierry Dedieu. Les lacunes posent des problèmes de compréhension et non d'interprétation. Il n'est qu'une seule façon de comprendre l'intrigue, même si pour ce faire il faut se livrer à un travail d'inférences complexes.
Entre " s'armer de courage et s'élancer pour combattre " et " Alors Yakouba…", le texte présente en effet une ellipse narrative (on passe sans transition de la prescription de la tribu à sa mise en œuvre par Yakouba, avec suppression du déplacement). Entre le discours supposé du lion et " Au petit matin Yakouba ramassa sa lance ", le texte passe sous silence la réflexion intérieure de Yakouba et sa décision. Ce silence constitue le problème de compréhension le plus épineux : la plupart des élèves auxquels on a soumis le texte infèrent de " ramassa sa lance et jeta un dernier regard sur le lion épuisé " que Yakouba a tué le lion. Ces élèves ne sont plus de ce fait en mesure d'intégrer les informations suivantes, qui contredisent leur inférence. Entre " tous l'attendaient " et " Un grand silence accueillit Yakouba ", entre " un grand silence accueillit Yakouba " et " ses compagnons devinrent des guerriers respectés de tous ", entre " on confia à Yakouba la garde du troupeau " et " c'est à peu près à cette époque que le bétail ne fut plus jamais attaqué par les lions ", les relations de cause à effet sont effacées. Comprendre cette histoire, c'est remplir les blancs et résumer d'une seule manière : " Yakouba devait tuer le lion. A la différence de tous ses camarades, Yakouba a choisi sur les conseils du lion de ne pas le tuer. Il est mis à l'écart du groupe, destitué de son statut de guerrier mais les lions lui sont reconnaissants de son geste et épargnent désormais son troupeau ".
Le texte, qui se présente comme un conte de sagesse, pose également un problème d'interprétation du deuxième type : que veut-il dire ? quelle leçon veut-il transmettre ? quel est son enjeu symbolique, philosophique, éthique ? Pour pouvoir répondre à cette question, il faut être attentif à des détails du texte qui ont pu être négligés pour la compréhension de l'intrigue (pour interpréter la portée symbolique d'un texte, ce sont souvent les détails qui sont déterminants, détails qu'un travail sur la seule architecture de l'intrigue élimine systématiquement). Il faut remarquer la fusion et l'indétermination des individus dans le groupe initial homogène que constitue la tribu (" on ", " tous "). Il faut remarquer que l'algorithme de l'épreuve initiatique est donné au mode impersonnel (" marcher, franchir, contourner…"). Il faut en déduire que dans la tribu l'indéfini et le collectif priment sur l'individualité et que Yakouba, en devenant sujet syntaxique et sujet de son destin, rompt le cercle et le pacte. Sa mutation, son passage de l'état de confusion dans le groupe à celui de sujet autonome et responsable, est un objet de scandale et la raison de la sanction par exclusion. On peut aussi noter l'opposition guerrier/berger, bruit/silence. Peut s'ouvrir alors un intéressant débat interprétatif : le texte dit-il qu'il convient de transgresser les codes sociaux en certaines circonstances mais au prix d'une exclusion ? Ne dit-il pas aussi que la transgression des codes sociaux est un bien pour la société même sans qu'elle s'en aperçoive ? Ne met-il pas en scène deux conceptions de l'honneur ? Ne parle-t-il pas sur un autre plan de ce qu'implique grandir (trouver douloureusement et solitairement sa propre voie, en dehors des chemins tracés par les parents) ? N'est-il pas une parabole sur les valeurs comparées des vertus guerrières et des appétits de paix incarnés par le berger ? Toutes ces pistes et d'autres sont possibles.[/i]

in La lecture comme jeu sur le site EDUSCOL, site pédagogique de l'Education nationale.

Sur les illustrations :
- un Descriptif physique de l'ouvrage
- 3 lectures de Yakouba réalisés par une agrégée de lettres, une enseignante de l'école des charmes à Grenoble, une équipe d'enseignants de la maternelle Edouard Vaillant à Marseille
- une adaptation audiovisuelle de l'album

Pour avoir plus d'informations, vous pouvez contacter le secteur Jeunesse, Bandes dessinées des éditions du Seuil. Vous pourrez alors poser votre question à l'illustrateur lui même !

Le livre :
user posted image

et Illustration de l'albums de Yakouba par des enfants de CE2

user posted image
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact