Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > 13 tzameti

13 tzameti

par Gobo, le 06/06/2007 à 11:15 - 3384 visites

Salut Gui

Sauriez-vous m'expliquer le titre du (bon) film "13 Tzameti" ?

13 est le numéro du personnage principal, soit, mais tzameti ?

Bon courage

G.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 06/06/2007 à 12:37

Réponse du département Arts et loisirs


Vous trouverez une réponse à votre question sur le site DVD critiques.
Le réalisateur Gela Babluani est né à Tbilissi, en Géorgie ; son premier film [i]13 Tzameti[/i] est français.

«Tzameti» voudrait dire également 13 en géorgien :
«[i]Première question me direz-vous, que signifie le titre du film 13 Tzameti, et plus précisément tzameti ? Ce mot géorgien se traduit par treize en français. C’est donc une double répétition qui renforce la connotation superstitieuse du nombre treize (chance ou malchance ?) car selon le réalisateur, le choix d’un tel titre évoquait le parcours du personnage principal (les mésaventures comme les moments de bonheur). Après l’explication du titre qui s’imposait, revenons quelques instants sur l’origine du projet, et en particulier sur les inspirations de Gela Babluani. Le réalisateur a vécu son enfance et son adolescence en Géorgie, dans une ex-république soviétique minée par la pauvreté et la corruption. Il a voulu retranscrire cela à l’écran et s’en explique : «Je voulais organiser un film sur la condition humaine dans son côté crade. Je me suis inspiré des relations humaines, de ces rapports de manipulation, des jeux de pouvoir
Le thème général en poche, il ne lui manquait plus que le sujet. Ce serait la roulette russe à la sauce Babluani, c'est-à-dire un tournoi à plusieurs rounds où les tireurs se retrouvent en cercle, pointant chacun le canon de leur arme sur la personne de devant. Un jeu clandestin terriblement sanglant où les participants ne se verraient être que des objets servant à enrichir les parieurs. Babluani évoque avec sérieux le sujet : «Je trouve que l’on vit dans un monde et un quotidien de compétition, dans une élimination de l’autre à des niveaux différents.» De même, il se questionne sur la méprise de la violence dans son sens le plus fort : «La mort ne choque plus de nos jours. Pourquoi ?» [/i]

Pour confirmer cette hypothèse, voici une interview en ligne du réalisateur lui-même sur fluctuat.net :
«[i]Pourquoi vous avez appelé votre film 13 Tzameti?
Tzameti ça veut dire 13 en géorgien. Le titre est vraiment arrivé par hasard. Au début c'était simplement "13" et pendant le tournage un jour ma scripte m'a demandé comment on disait 13 en géorgien. Je lui ai répondu "Tzameti". Elle l'a noté sur ses rapports de script et il a été reporté sur tous les supports, pour le son, l'image, au montage... Alors il est resté comme il était né avec le film, on l'a gardé. Il y a des choses qui font partie de l'histoire de la création qu'il faut garder même si elles ne sont pas évidentes.» [/i]
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact