Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Y avait-il des sabots au XVe siècle en France

Y avait-il des sabots au XVe siècle en France

par Beaujarret, le 11/04/2008 à 09:36 - 8913 visites

Bonjour à tous, je viens de découvrir votre site !
Faisant partie d'une troupe de reconstitution historique, volà ma première question :
A quelle époque sont apparus en France, dans la forme qu'on leur connait, les sabots de bois ?
En bref chaussaient-ils les paysans français au XVe siècle
Merci
Beaujarret

Réponse de

par gds_bp, le 11/04/2008 à 16:27

Réponse du service Guichet du Savoir

Extrait de Histoire de sabots et de sabotiers :

[i]Autrefois, tout n'était que langage, les sabots comme les coiffes ainsi que les autres vêtements marquaient l'appartenance à une communauté, à une région et à une certaine condition sociale. D'avoir à les fabriquer, à les porter était une réalité quotidienne et ce, tout le long de la vie. Les sabots ont eu une place très importante en France jusqu'au milieu du 20ème siècle. De nos jours, ils continuent à tenir une place aussi grande mais dans un monde différent, tant imaginaire que traditionnel.

Chaque période de la vie avait ses propres sabots :
- Les premiers sabots sont équipés de protège chevilles en carton ou en cuir et aident l'enfant à bien tenir debout. Us sont portés dès la petite enfance, avant même de savoir marcher.
- Plus tard, l'adolescent sera obligé de les enlever pour pouvoir courir derrière les vaches ou pour arriver à temps à l'école. Pour cela, il les attachera autour du cou avec une ficelle et ira pieds nus.
- Puis vient le moment heureux du mariage. Les sabotiers exprimeront leur fierté et toute leur dextérité : sabots décorés, sculptés avec soin, incrustés de cuivre et ornés de cuir et parfois avec des pointes extraordinaires.
- Ensuite, lorsque la mort s'approche, pour aider un agonisant à partir, on remplira ses sabots de terre (coutume bretonne).

Origine du sabot

Dès l'antiquité, on parle de «socques» de bois, surtout dans nos pays tempérés.
Leur apparition a dû se faire dès que l'on a su fabriquer les outils en métal indispensables pour travailler le bois. Les premiers socques en bois devaient être constitués de bois et de peaux pour maintenir le tout. Les celtes, les meilleurs métallurgistes de l'antiquité, passés maîtres dans l'invention de la vrille, de la roue et du tonneau devaient savoir fabriquer tous les outils nécessaires
.
Le sabot est actuellement une chaussure faite d'une seule pièce de bois évidée avec des outils en métal. Ces outils, qui du moyen âge jusqu'à nos jours ne vont pratiquement pas se modifier, venaient des forges de chaque village. Dès la fin du 19ème siècle ils seront également vendus par correspondance dans des catalogues, y compris dans ceux de la manufacture d'armes et cycles de saint Etienne.
Le sabot est économique, solide, pratique car il protège du froid et de l'humidité. Le mot sabot est né du croisement phonétique du mot savate et du mot botte. Le sabotier est celui qui les fabrique et qui les vend.[/i]


L'origine très ancienne du sabot est confirmée sur le site des Archives de la Compagnie des Cent Associés :

[i]L'origine du sabot, bien que très ancienne, reste assez obscure. Les bûcherons en seraient les créateurs. Selon la légende, le premier sabotier fût Saint René, évêque d´Angers, qui lassé de ce monde, se retira à Sorrente vers 440 pour façonner des sabots.
Quoi qu´il en soit, le sabot demeure une particularité française. Il n´existe d´ailleurs sous la forme que nous connaisssons dans aucun autre pays, hormis la Hollande où les Français l'ont exporté assez tardivement et dans certaines vallées et régions frontalières.
Si au Moyen-Age, on trouve mention de fabricants de sabots lors des foires, son port est limité aux bûcherons et aux habitants de régions froides, neigeuses ou argileuses. Il n´existait, semble-t-il, à cette période que peu de formes.[/i]


.... il ne paraît donc pas impossible de penser que les sabots chaussaient les paysans français au XVe siècle.
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact