Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - François Clermont

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > François Clermont

François Clermont

par nicoue, le 03/11/2009 à 12:29 - 3646 visites

Bonjour,

François Clermont qui était architecte à Lyon est-il le même que celui qui a œuvré sur St Etienne?

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 06/11/2009 à 12:44

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Nous avons trouvé une importante biographie concernant l’architecte lyonnais François Clermont dans le tome XXV des Annales de la Société Académique d’Architecture de Lyon. En voici les principaux éléments :

François Clermont est né à Lyon, le 7 novembre 1857, dans le 2ème arrondissement. Ancien élève de l’Ecole de la Martinière, il fit ses études d’architecture à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, puis il alla à Paris où il reçut les excellentes leçons du maître Guadet.
Revenu dans sa ville natale, il collabora, dès 1885, avec l’architecte Leo, dont il acquit le cabinet. Il fut élu membre de la Société Académique d’Architecture de Lyon, en 1889. …
Il fut également Administrateur des Hospices Civils de Lyon pendant vingt ans. Créateur et administrateur délégué de la Compagnie Immobilière du 1er arrondissement, il reconstruisit, en collaboration avec Eugène Riboud, le vieux quartier de la Martinière. Il consacra une grande partie de son existence à la réalisation de cette œuvre avec la création de trois rues principales et l’édification de vingt-cinq maisons de premier ordre.
Il fut maire de Châtenay pendant vingt ans et conseiller municipal de Lyon de 1892 à 1896.
Il décéda, en 1931, d’une maladie rapide.


Principaux travaux exécutés par François Clermont :
- A Lyon : Plusieurs groupes scolaires, écoles maternelles et crêche, amélioration des quartiers Saint-Vincent et de la Martinière, construction de la Salle Rameau, décoration du Casino de Lyon.
- Dans diverses communes du Rhône (Saint-Maurice-sur-Dargoire, Lissieu, Marcilly-d’Azergues) : Mairies et groupes scolaires.
- A Saint-Hilaire-de-Brens (Isère) : l’Eglise.
- L’Eglise de la Confession d’Augsbourg.

Il construisit près de cinquante maisons à loyer, dont la plupart de premier ordre, de nombreuses villas, de grandes fermes rurales, des monuments funéraires, des constructions industrielles et prit part à de nombreux concours publics, notamment celui de l’Hôtel des Télégraphes et Téléphones.

François Clermont et Eugène Riboud dessinèrent pour le quartier de La Martinière des immeubles tous différents mais coordonnés par un vocabulaire architectural inhabituel à Lyon, celui de l’Art nouveau.
Vous en trouverez des illustrations dans Lyon, silhouettes d’une ville recomposée et dans Guide Rhône-Alpes de l'architecture du XXe siècle, 1914-2003.

Sur ce site d’autres édifices lui sont attribués, notamment à Saint Etienne. Il aurait réalisé avec les architectes Teisseire et Auguste Bossu un édifice voulant témoigner du rayonnement des activités de la Société amicale des anciens élèves de l’Ecole Nationale des Mines de Saint-Etienne situé au 19 rue du Grand-Moulin.
Il serait, avec Auguste Bossu, fondateur de la Société d’immeubles à Etages dont la première réalisation faite en 1923-1924, est située au centre de Saint-Etienne.

Cependant dans certaines notices, il est établi que François Clermont serait stéphanois.

Pour plus de précisions, vous pouvez contacter la Société Académique d'Architecture de Lyon. Nous la remercions vivement de son aide.

rectification
par crapette, le 15/05/2018 à 16:13 - 21 visites

Bonjour,
En consultant votre réponse à "nicoue" au sujet de l'architecte François Clermont, je constate une très regrettable confusion entre l'un, né à Lyon en 1857, et dcd en 1931, et l'autre, né en 1879 à La Combelle (63), et dcd à Nevers en 1937. C'est ce dernier qui a travaillé avec Auguste Bossu, de 10 ans son cadet, sur les HLM d'Istres et Marseille, la maison des Ingénieurs des Mines à Saint Etienne et bien d'autres réalisations, à Saint-Etienne et ailleurs. Ce François Clermont, dont le véritable prénom est Pierre-François (il signait indifféremment de l'un ou l'autre prénom) est également l'architecte de la préfecture de Clermont-Ferrand.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact