Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Ville ouverte

Ville ouverte

par iorana, le 15/11/2010 à 22:00 - 13163 visites

Bonjour

Pourriez-vous m'indiquer ce qu'une "ville ouverte" veut dire. Exemple, Romans en Drôme ville ouverte. Je connais la définition pour la période de la dernière guerre. Y a-t-il une autre signification, une définition qui correspondrait à un phénomène antérieure.
Merci d'avance

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 18/11/2010 à 10:37

Réponse du Département Civilisation

Nous ne pouvons guère vous apporter des éléments de réponse supplémentaires sur les « villes ouvertes », à part ceux que vous fournissez vous-même, et que vous trouverez résumés dans Wikipedia : [i]« Le terme de ville ouverte désigne, en état de guerre, une ville déclarée rendue sans combat afin de l'épargner de la ruine, de par un accord explicite ou tacite entre les belligérants.
La question se pose lorsque la ville présente un intérêt historique ou culturel, ou bien compte tenu du nombre de civils présents parmi la population.
Une condition joue dans la balance : la ville ne doit pas présenter un intérêt stratégique dans le conflit en cours ; sa libération ne doit pas jouer dans son règlement final. »[/i]

En ce qui concerne plus particulièrement l’exemple que vous citez, il semblerait que la ville de Romans doive son qualificatif de « ville ouverte » à sa politique de coopération et à des actions de solidarité à l’international.
In Alternatives internationales

Si nous supposons que votre question peut aussi renvoyer à la création des « villes franches », qui apparaissent au moyen-âge, à partir du dixième siècle, en voici la définition :
[i]« Ensemble de franchises et de droits civils et politiques obtenus par les villes d'Occident à partir de la renaissance des fonctions économiques urbaines vers le xe siècle. C'est au xiie siècle que, de plus en plus peuplées et riches, les villes s'organisent, traitent avec leur seigneur — le comte, l'évêque, le roi — et jouent souvent de la rivalité de ceux qui exercent le pouvoir politique (le roi contre le comte, le comte contre l'évêque, etc.) pour obtenir la reconnaissance d'une personnalité collective. Cette reconnaissance s'exprime par une charte, qui énumère les libertés concédées et permet, en certains cas, la création d'un corps municipal chargé du gouvernement de la communauté, à moins qu'elle ne fasse que reconnaître une création antérieure, plus ou moins insurrectionnelle. Les rois de France (Louis VI et Louis VII en particulier) favorisent en bien des cas le mouvement d'émancipation urbaine et se font les protecteurs des bourgeois pour miner la puissance des seigneurs féodaux. D'importantes concessions sont faites, d'autre part, pour assurer le peuplement des « villes neuves » fondées pour animer le défrichement rural, tenir une route ou border une frontière. Les principaux privilèges personnels sont l'exemption de servitude et l'allégement des charges fiscales. Quant aux privilèges collectifs, le droit à la personnalité politique recouvre tous les autres, et notamment la prise de responsabilités en matière de justice et de défense. Manifestée par un certain nombre de droits symboliques (droit à la cloche et au beffroi, au sceau, à la maison commune), la franchise politique consiste, pour l'essentiel, dans le droit à l'association et au gouvernement propre. L'association politique des bourgeois résultait d'un serment mutuel de solidarité, constitutif, par exemple, de la commune, qui place dans un système de protection horizontal, entre pairs, des hommes pratiquement exclus du système de protection vertical du monde féodo-vassalique. Quant au gouvernement municipal, il est confié à l'assemblée des bourgeois ou des citoyens et, plus efficacement, aux organes élus ou cooptés qui en résultent. »[/i] Jean Favier
In Encyclopaedia Universalis consultable en ligne à la BM de Lyon.

Voici quelques références pour approfondir cette question des "villes franches" :

* Histoire de l’Europe urbaine

* La formation de l’Europe urbaine

* Histoire de la France urbaine T. 2

* La Ville en France au moyen-âge : des Carolingiens à la Renaissance
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact