Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Musique

Musique

par ayasophia, le 09/04/2004 à 21:57 - 3990 visites

Bonjour,

Les miniatures persanes représentent diverses scènes où l'on voit des musiciens. Parmi ceux-ci, certains jouent d'une harpe, appelée "chang". Il semble que ce soit l'un des intruments les plus anciens que la Perse ait connus, mais il semble également qu'elle ait disparu et qu'elle ne soit plus en usage. En effet, je ne trouve actuellement aucune allusion faite à cet instrument dans les textes présentant la musique classique persane, ni aucun enregistrement.
Je cherche donc à savoir si elle n'est effectivement plus jouée en Iran. Depuis quand et pour quelle(s) raison(s) ??

Par ailleurs, la Géorgie connaît encore de nos jours, un instrument appelé "changi", très proche de la harpe summérienne... Tout ceci me laisse perplexe...
Je compte sur vous !!

Ayasophia

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 10/04/2004 à 16:20

Réponse du département Musique

Sur le site Arts et littérature de l'Iran, dans le chapitre "période islamique", il est effectivement fait mention d’une harpe chang parmi les instruments anciens de Perse (notamment représentée sur le "soulagement" de Taq-e Bostan près de Kermanshah) et signalée comme disparue.

Néanmoins, sur le site de Radio France, figure un article de Christian Poché dont l'émission Sanza du 31 octobre dernier avait pour thème : "cymbalum, santour, chang". Cet article, écrit à l'occasion d’un concert de Shivkumar Sharma, cite l’instrument chang et signale un enregistrement, il cite un extrait de cithare chang (ouzbékistan).

Quelques enregistrements :
- l'un chez Arc music EUCD1805 "The Music of Uzbekistan" - Field recordings by Deben Bhattacharya
- l'autre, empruntable à la Bibliothèque municipale de Lyon, de Monâjât Yultchieva (Ouzbekistan) dans lequel l’artiste Timur Mahmudov joue du chang (psaltérion analogue au cymbalum ou au santur).

Si l’on suit la piste d’un instrument de même famille que le santour ou dulcimer, on trouve sur le site Museumofworldmusic (dans la partie qui correspond à la musique traditionnelle Perse, le dulcimer et ses origines) que son influence s’est exercée sur le monde arabe, la Turquie et jusqu’en Chine où l’on trouve le nom "yang-chin". Ce qui peut éclairer le lien entre Summer et la Géorgie

Vous pouvez également consulter le site de l'ambassade d'Iran, à l'article : musique iranienne, où il est fait mention de « Chang » au 9eme siecle en Iran, et des travaux effectués pour une description d’instruments dont la harpe chang au 12 et 13 eme siecle.

Quant à savoir depuis quand cet instrument n’est plus joué en Iran et si c’est réellement le cas, nos recherches ne permettent pas d'y répondre à ce jour.

Mais sachez que la Cité de la Musique et son musée d’instruments offre aussi un service question réponses
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact