Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Révolution française
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=45113
Page 1 sur 1

Dupiochon [ 01/02/2012 à 11:18 ]

Bonjour, je voudrais savoir combien il y avait de prisonniers incarcérés à la Bastille le 14 juillet 1789. Merci

Réponse attendue le 04/02/2012 - 11:02


gds_ah [ 01/02/2012 à 14:18 ]

Bonjour,

D’après de nombreux ouvrages, il y avait 7 prisonniers à la Bastille le 14 juillet 1789.

La prise de la Bastille, 14 juillet 1789 / Jacques Godechot (Gallimard, 1989)
« Le nombre des prisonniers détenus séparément était fort variable. Voici quelques chiffres : 10 prisonniers en septembre 1782, 7 en avril 1783, 27 en mai 1783, 9 en février 1789 et 7 lorsque la Bastille fut prise, le 14 juillet 1789. ... »

Les quarante-huit quartiers de Paris: biographie historique et anecdotique des rues, des palais, des hôtels et des maisons de Paris / Girault de Saint-Fargeau (Paris, Firmin Didot frères, 1846)
La Bastille pouvait contenir environ cinquante prisonniers logés séparément, et environ un cent eu en réunissant plusieurs dans la même chambre. Lors de sa réduction, le 14 juillet 1789, on n'y a trouvé que sept prisonniers, ...

Cet autre site donne les noms des sept prisonniers :
-Jean Antoine Pujade (escroc)
-Bernard Laroche (escroc)
-Jean Béchade (escroc)
-Jean la Corrège (escroc)
-Auguste Tavernier (tentative d’assassinat)
-Le comte Hubert de Solages (aristocrate interné par sa famille)
-Le comte de Whyte de Malleville (aristocrate interné à la demande de sa famille pour démence)

Parmi ces sept derniers pensionnaires de la Bastille, quatre sont de simples escrocs, qui ont été condamnés à la prison pour avoir falsifié des lettres de change. Emprisonnés depuis janvier 1787, ils se nomment Jean Antoine Pujade, Bernard Laroche, Jean Béchade et Jean La Corrège. Le Parlement de Paris avait en effet dans sa juridiction le pouvoir de condamner à l'embastillement certains délinquants. Rien à voir donc, les concernant, avec l'arbitraire royal. Ils ne goûteront d'ailleurs pas très longtemps à cette liberté, puisqu'ils sont repris et à nouveau incarcérés quelques jours plus tard.

Celui qui, à l'été 1789, a sans doute passé le plus de temps à la Bastille est un certain Auguste Tavernier, qui aurait été complice de la tentative d'assassinat contre Louis XV par Damiens, en 1757. Souvenez-vous, Damiens est le dernier en France à avoir été condamné à l'atroce supplice de l'écartèlement. Louis XV, qui avait fort bien compris qu'il ne s'agissait que de l'acte isolé d'un déséquilibré, aurait volontiers fait preuve de clémence à l'égard de Damiens ; mais c'est le Parlement de Paris qui exigea sa condamnation... Quant au présumé complice, il ne fut pas libéré en 1789, mais transféré vers Charenton7, où on internait alors les malades mentaux.

Les deux derniers sont des aristocrates, emprisonnés non pas selon le bon vouloir du roi, mais à la demande de leur propre famille8. Le premier est le comte Hubert de Solages, embastillé à la demande de son père en 1784 pour ses " actes de débauche " dit la légende, mais " crimes atroces " et " action monstrueuse " disent les documents de l'époque, sans plus de précisions. Le second se nomme le comte de Whyte de Malleville, interné lui aussi à la demande de sa famille, semble-t-il en raison de sa démence. Tous deux ne seront pas non plus libérés, mais également transférés vers Charenton.

Contrairement à une légende tenace, le célèbre marquis de Sade ne fut pas au nombre des prisonniers de la Bastille libérés en juillet 1789.


Wikipedia explique que la prison ne peut accueillir guère plus de 45 prisonniers en même temps et confirme le chiffre de 7 prisonniers (4 faussaires, deux fous dangereux, et un « délinquant sexuel » enfermés à la demande de leur famille).

Ci-dessous, une image du tableau intitulé Prise de la Bastille et arrestation du gouverneur M. de Launay, le 14 juillet 1789, d’un auteur anonyme, extraite du site L’ Histoire par l’image.

Image

Réponse attendue le 04/02/2012 - 14:02