Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Montre automatique.

Montre automatique.

par Nosnobip, le 04/02/2012 à 16:04 - 918 visites

Bonsoir,

A quelle autonomie (temps de fonctionnement) correspond la
rotation (1 tour) de la masselotte servant de remontoir à
une montre automatique.
Merci de me répondre.
Nosnobip

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 06/02/2012 à 15:24

Réponse du Département Sciences et Techniques

Bonjour,

Nous supposons que ce que vous appelez « masselotte » correspond à ce que les ouvrages spécialisés en mécanique horlogère nomment «masse oscillante ».

Tout d’abord comme l’explique le très pédagogique site Horlogerie-suisse sur cette page, toutes les masses oscillantes des mécanismes de montres automatiques ne font pas un tour complet, ceci est seulement le cas des masses oscillantes appelées « rotor » qui tournent à 360 degrés (et dans les deux sens ).

Pour répondre précisément à votre question, il faut préciser le rôle de cette masse oscillante dans le principe mécanique des montres automatiques.

Nous pouvons lire, p. 43 de l’ouvrage Arts et techniques de la montre :
Citer:
Masse oscillante : c’est le dispositif qui permet de remonter automatiquement la montre. En pratique, c’est un volant en forme de demi-lune qui exploite la force gravitationnelle pour remonter le ressort du moteur. Chacun de ses déplacements fait avancer la roue à rochet, qui remonte le ressort. […] La capacité de remontage de la masse est très variable.
.

L’autonomie de la montre est la résultante de l’action de plusieurs éléments du mécanisme dont au moins : la masse oscillante (à capacité de remontage variable, notamment en fonction de son poids), la roue à rochet servant à remonter le ressort, le ressort lui-même fournissant l’énergie nécessaire au fonctionnement de la montre. Vient s’ajouter aussi le rôle du balancier (volant qui, en oscillant, régularise la force venant du rouage du mécanisme).

On ne peut donc établir un rapport direct entre un tour complet d’un rotor ou un mouvement d’une masse oscillante et l’autonomie d’une montre automatique.

Nous trouvons un calcul du rapport entre tours de remontage du ressort et autonomie dans un mécanisme moderne pour montre automatique, en p. 297 du très bel ouvrage La montre à remontage automatique (J-C Sabrier, Éd. Cercle d’art, bientôt dans notre catalogue) :
Citer:
Le Calibre Octa de François-Paul Journe : […]Ces conditions assurent, pour 13, 5 tours de remontage, une autonomie maximale de 12 x 13,5 = 165 heures.


Mais nous n’avons pas malheureusement d’indication concernant l’efficacité du couple masse oscillante / roue à rochet dans le remontage du ressort du mécanisme du Calibre Octa.

Cordialement.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur

Points d'actu !

Des repères
pour comprendre l'actualité
www.pointsdactu.org

mentions légales - contact