Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > noms de villes noramndes en -"ville"

noms de villes noramndes en -"ville"

par laezi, le 13/03/2012 à 16:49 - 2406 visites

Bonjour,

J'ai remarqué que de nombreuses villes de Normandie contiennent le mot "ville" dans leur nom : Hauteville, Granville, Jullouville, Coutainville...
S'agit-il d'un phénomène linguistique spécifique à la région? D'une réfection historique? D'un nom créé au XIXe, à l'heure des vilégiatures parisiennes? Ou est-ce un pur hasard (suspect tout de même)?
Pourriez-vous m'éclairer sur l'origine de ce phénomène?

Merci.
Laezi

Réponse du Guichet du savoir

par gds_dh, le 14/03/2012 à 17:47

Bonjour,

Le guichet du savoir a déjà répondu à deux reprises à des questions similaires. Nous vous invitons à les consulter sous les liens ci-dessous :
*Nom de villes et villages
*Onomastique, toponymie

Le site suivant indique les strates linguistiques principales de la formation des noms de villes en France. Ainsi, on dénombre quatre strates principales :
- Strate préindo-européenne, strate celtique qui reunit des noms dont la signification n'est pas immédiate actuellement. Ce sont les strates les plus anciennes.
- Strate gallo-romaine qui s'étend de la conquète de la Gaule au 5/6ème siècle. Reconnaissable par les suffixes.
- Strate médiévale, jusqu'au 18è siècle
- A l'epoque moderne, des modifications liées à l'histoire du moment apparaissent.


Le site mentionne notamment à la strate médiévale, dans les formations romanes, les noms en -ville, villiers, viallard (villa signifiant grand domaine rural)

Un autre site développe l’apparition des noms de villes, au gré de l’histoire et des différentes invasions ; voici quelques passages pertinents :

"Les invasions germaines, sazzarines, normandes, eurent pour conséquense la décadence des villes et le développement des centres ruraux. Aussi maint villages actuels, voire quelques-unes de nos villes, ont-ils comme noyau un domaine de l'époque franque. Souvent dans le nom du village, apparait le nom du lointain fondateur du domaine.
La cour de la ferme franque était la "curtis". Peu à peu, le mot servi à désigner les bâtiments qui entouraient la cour, puis le domaine lui-même, lequel portait habituellement le nom du propriétaire. Que de villages finissent ou commencent en "court": Aboncourt (le village d'Abbon), Herbécourt, Cortébert, Corribert (le village d'Héribert) Cortambert (le village d'Ansbert), Courtfavon.
Le plus souvent, le domaine était désigné sous le nom de "villa". Ce mot se transforma en "ville" ou "villare". Dans la Beauce, défrichée à l'époque franque, presque tous les villages ont une terminaison en "ville": Martinville - le village de Martin, Francourville - le village des Francs, Aubervilliers - le village d'Aubert, Villaferry - le village de Frédéric, Villemonble, Romainville, Rogéville. (…)
Quand les Normands s'installèrent dans la riche province française que leur donna Charles-le-Simple, ils y implentèrent les racines de leur langue nordique. Nombreuses sont les assonances normandes de chaque côté de la Seine Inférieure: De ruisseau (bec): Robec (ruisseau rouge), Houlbec (ruisseau profond).
De cabane (budh, altéré en "beuf"): Cricquebeuf (Cabane de l'église), Quillebeuf (Cabane de la source).
De golfe, baie (flodh, altéré en "fleur"): Barfleur, Honfleur.
De masure (tot): Ecquetot (maison du chêne), Yvetot (maison d'Yves).
L'époque franque fut aussi l'époque des monastères, des mountiers, des "cella" comme on disait alors. Nombreux sont nos villages qui s'appellent Celles, Montereau, Noirmoutier, Romainmotiers.

Nouvelles villes de la fin du Moyen-Age
Au treizième siècle, des nouvelles villes sont créées: Villefranche-de-Rouergue (1232), Lauraguais (1270), Villeréal (Ville Royale), La Bastide-Clairence, La Bastide-Villefranche.
Certaines nouvelles villes prennent des noms d'anciennes villes célèbres: Grenade (1290), Plaisance.
Souvent les nouvelles villes adoptent le nom d'un saint: Saint-Germain-en-Laye (1124), Saint Cloud (1222), Saint Malo, Saint Denis, Saint Flour, sans compter les Saint-Martin.
La piété des âges de foi se retrouve dans les composés d'"oratoire" ou d'"oroir" qu'au midi on appelait "Oradour": Oradour sur Glane, Ouzouer, le village des Autels, la ville de Villedieu, le Mont-Dieu, la Chaise-Dieu, Dieulefit, La Charité.
Dans le pays où se parlait une autre langue, on rencontre des vieux vocables: Dunkerque - en flamand, l'église des dunes; Strasbourg - en allemand, le bourg de la route.
Dans l'ouest de la France, nombres de domaines se terminent en "aie" ou "ière". Ces terminaisons viennent du XIII ième siècle, et souvent apparaissent avec le nom du propriétaire: La Herbaudière, La Ménardière, La Hunaudaie."


Vous trouverez ci-dessous une liste des villes de Normandie, par département, se terminant par –ville (en fait, comme vous pourrez l’observer sur le site d’où est extraite cette liste, les noms en –ville sont minoritaires) Source : crehangec.free.fr
Toutefois, il en ressort que les noms en –ville de Normandie sont composés souvent avec des noms scandinaves, et que le mot ville émane de –villa, qui signifie (comme indiqué ci-dessus) domaine rural gallo-romain.


NORMANDIE :

Calvados :

Tourville-sur-Odon :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Tourville-en-Auge :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Amfreville :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Bricqueville :
brekka (colline escarpée, mot scandinave) ou brik (pont, mot germanique)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrh

Cricqueville : kirkja (église, mot scandinave)

Douville-en-Auge :
Odonis Villa, de Odon (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Home-Varaville (Le) : holm (île, mot scandinave)

Eure :

Amfreville-la-Campagne :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Amfreville-les-Champs :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Amfreville-sous-les-Monts :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Amfreville-sur-Iton :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Berthouville :
Nom de personne germanique Bertoldus + villa (domaine rural gallo-romain)
Située sur la voie romaine de Rouen au Mans, elle éxistait certainement déjà à l'époque romaine.

Calleville :
Nom de personne scandinave Karli + villa (domaine rural gallo-romain)

Douville-sur-l'Andelle :
Odonis Villa, de Odon (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Fiquefleur-Equainville :
fljot (rade, mot scandinave, même origine que fjord)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Franqueville :
village bénéficiant de franchise féodale, il n'est pas cité avant 1314

Hauville :
L'ancienne verrerie portait le nom de Quiquengrogne.

Haye-de-Calleville (la) : aï (taillis)

Hecmanville :
nom de personne scandinave Helgiman (le saint homme) + villa (domaine rural gallo-romain), sur la voie romaine allant de Lisieux à Brionne

Malleville-sur-le-Bec :
Mala Villa, la mauvaise ville, en 1251

Neuville-du-Bosc (la) :
novio (nouveau) + villa (domaine rural gallo-romain), créée vers 1050

Neuville-sur-Authou :
Nova Villa, créée vers 1325

Tourville-la-Campagne :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Manche :

Agon-Coutainville :
aï (taillis, haies) + cotta (petite maison avec jardin clos)

Amfreville : Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Bricqueville-la-Blouette :
brekka (colline escarpée, mot scandinave) ou brik (pont, mot germanique) + bosc (bois)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Bricqueville-sur-Mer :
brekka (colline escarpée, mot scandinave) ou brik (pont, mot germanique) + bosc (bois)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Tourlaville :
Coriallum, vicus gallo-romain, citée sur la table de Peutinger.

Gatteville :
vient de gate (chemin, mot scandinave)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Querqueville :
kirkja (église, mot scandinave)

Tourville-sur-Sienne :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Seine-Maritime :

Amfreville-la-Mi-Voie :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Amfreville-les-Champs :
Asfridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Criquetot-sur-Ouville :
de kriki (crique, mot scandinave) + topt (maison, ferme, mot scandinave)

Daubeuf-Serville :
de budh (cabane, mot scandinave) précédé d'un nom de personne

Fréville :
Fridr (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Graville :
Emplacement possible de Carocotino, station romaine citée dans l'itinéraire d'Antonin comme but d'une voie romaine venant de Troyes

Mathonville :
mata (buisson) + villa (domaine rural gallo-romain)

Saint-Vaast-d'Equiqueville :
vast (désert, terrain inculte)

Tourville-la-Chapelle :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Tourville-la-Rivière :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Tourville-les-Ifs :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

Tourville-sur-Arques :
Torf ou Turold (nom de personne scandinave) + villa (domaine rural gallo-romain)
L'étymologie est donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.



Par ailleurs, si vous souhaitez approfondir la question, ces quelques livres sont à votre disposition à la Bibliothèque municipale de Lyon .

Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France / A. Dauzat, Ch. Rostaing (Paris, Guénégaud, 1978)

Les noms de villes et de villages (Paris, Belin, 1983)

Toponymie générale de la France. 1. Formations préceltiques, celtiques, romanes / Ernest Nègre (Genève, Droz, 1990 Impr. en Suisse)
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur

Points d'actu !

Des repères
pour comprendre l'actualité
www.pointsdactu.org

mentions légales - contact