Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Groupe FTP Cordeliers

Groupe FTP Cordeliers

par SteKzo, le 21/07/2012 à 17:17 - 1875 visites

Bonjour
Je recherche des informations sur les actions du groupe FTP Cordeliers en 1943 sur Lyon.
Mon grand-père en faisait partie.
En particulier je cherche un livre écrit après guerre...
Merci d'avance

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 25/07/2012 à 15:43

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

De nombreux ouvrages concernant la Résistance à Lyon ont été publiés. Nous en avons consultés plusieurs, notamment ceux de Marcel Ruby.
Dans Résistance civile et Résistance militaire on peut lire :

A Lyon, les F.T.P. forment les « groupes de ville ». Une faible partie seulement de ces F.T.P. urbains sont armés et sont donc engagés par le P.C. Les autres représentent une réserve rapidement mobilisable dès que des armes lui seront procurées… ce qui, en fait ne se produira pas. Par ailleurs, les F.T.P. constitueront des maquis dans le département et la région, en liaison avec le commandement inter-régional installé à Lyon.
Un historique officiel de l’action des F.T.P. a été établi peu après la Libération. Il comprend deux rapports : le premier, intitulé « Les Francs-Tireurs et Partisans français dans le Rhône (Groupes de ville) », est signé par la Fédération des anciens FFI et FTP du Rhône ; le second, intitulé « Les Maquis FTPF dans le département du Rhône, est signé « La Fédération du Rhône des anciens FFI – FTP ». Le tout forme un document de 43 pages*.
Après avoir évoqué quelques actions dues notamment aux Jeunesses communistes (contre des transformateurs, des magasins de Collaborateurs, etc.), ce document précise : « il faut attendre le mois de septembre 1942 avant que soient constitués de véritables détachements bien encadrés disposant, au sommet d’une direction militaire ». Car c’est sous cette forme militaire que sont mis en place, dès l’origine, les « groupes de ville » des F.T.P.
C’est le 20 septembre 1942, à l’occasion de l’anniversaire de la bataille de Valmy, que naît la Première Compagnie des FTP, sous l’impulsion de deux responsables syndicaux communistes : Edouard Aubert et Robert Bostdechez. ….
… Le 20 mars 1943 est constitué la Deuxième Compagnie FTP, avec les rescapés de la première et de nouveaux volontaires. Trois de ces détachements sont particulièrement actifs : le « détachement Mocquet » commandé par le lieutenant Emile Bertrand (secteur Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Décines), le « détachement Cordeliers » aux Brotteaux et le « détachement Convention à Villeurbanne …

*Malheureusement nous ne pouvons pas vous indiquer où ces 2 rapports peuvent être consultés.

Dans l’ouvrage de Charles Sirioud : Brisures de la typo aux kapos, une page (page 151) est consacrée au groupe des Cordeliers :

Le groupe des Cordeliers (ou 3e compagnie FTP-Ville), particulièrement actif, effectue les missions les plus dangereuses en zone urbaine. Il est commandé par Alexandre Dardel, cheminot connu sous le nom de guerre de Muller. Dans son livre « FTP, soldats sans uniforme », Charles Tillon cite les missions des hommes des « Cordeliers ». Jeune boulanger, Antoine Fonlupt (alias Marc Toulouse) est le fondateur, en septembre 1943, du maquis Vendémiaire, dans la vallée de l’Azergues. Par la suite, il prend la direction du groupe spécial FTP-Ville, sous les ordres d’Alexandre Dardel. Auteur de nombreuses actions à main armée, il anéantit des transformateurs, fait exploser des trains, détruit chez Bronzavia des moteurs d’avions prêts à être livrés, détourne un fourgon postal allemand devant la gare de Perrache, etc. A la tête d’un commando, revêtu
d’uniforme de la Wehrmacht, il récupère du matériel allemand. Hélas, Fontlupt, victime d’une souricière place des Terreaux à Lyon, est abattu le 18 mars 1944 1 rue Puits-Gaillot, par des miliciens. Une plaque rappelle le souvenir de ce valeureux héros.
Paul Garcin appartient lui aussi au « groupe des Cordeliers ». Dès la Libération il publie « Interdit par la censure », un recueil d’articles qui n’ont pas pu paraître pendant l’Occupation.
Alexandre Dardel, arrêté, est affreusement torturé, puis achevé le 9 août 1944 à Lyon, vers le pont Mouton.


-FTP, soldats sans uniforme de Charles Tillon est consultable au CHRD. Le musée est actuellement fermé pour rénovation, cependant vous pouvez sans doute déjà contacter le service de Documentation (nous remercions d’ailleurs la personne de ce service pour sa contribution à nos recherches).

- Interdit par la censure de Paul Garcin est empruntable à la BM de la Part-Dieu

Sans doute, d’autres documents pourraient vous apporter des informations (voir auprès du CHRD de Lyon).
Vous pourriez, par exemple, consulter aussi : Petit Louis : histoire d'un héros de la Résistance / Dominique Missika, éd. 2002 consacré à Louis Goudard qui a fait partie du groupe des FTP Cordeliers.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact