Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > gargouilles cathedrale St Jean

gargouilles cathedrale St Jean

par balsnumi, le 05/11/2012 à 17:13 - 1803 visites

Bonjour,

Je fais des recherches pour connaitre une date précise (à l'année?) de quand on été posées les gargouilles qui sont sur la cathédrale St Jean.

Pouvez-vous m'aider?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 08/11/2012 à 15:04

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Bonjour

Le chantier d’une cathédrale médiévale, celle de la primatiale Saint-Jean à Lyon comme celles d’autres communes, se poursuit sur plusieurs siècles. L’ouvrage Primatiale Saint-Jean-Baptiste, cathédrale de Lyon le rappelle à juste titre, avec un exemple évocateur :

« Cette cathédrale est un édifice à la fois roman et gothique, qui reflète bien, dans son architecture et dans ses styles, l’histoire de la ville. Le chantier de construction a duré longtemps, débutant par le chevet (à l’est) dans le dernier quart du XIIe siècle en s’achevant avec la façade à la fin du XIVe siècle et la tour sud du chevet à la fin du XVe siècle : imaginez une église commencée par Louis XVI, sa nef bâtie sous les deux Napoléon, et dont on achèverait aujourd’hui seulement une façade en béton armé, en remettant au XXIe siècle la construction du campanile ».

Il est donc difficile de déterminer une année précise de mise en place d’une gargouille, sachant qu’il y en a plus d’une centaine sur la cathédrale lyonnaise et qu’il faut d’ailleurs distinguer le temps de conception, de sculpture et de positionnement, comme le signale l’ouvrage Lyon primatiale des Gaules.

La notice de l’encyclopédie médiévale de Viollet le Duc indique que les premières gargouilles datent du début du XIIIe siècle. « Ce n’est guère que vers le commencement du XIIIe siècle que l’on plaça des chéneaux et, par la suite, des gargouilles à la chute des combles ». (…) Nous voyons apparaître les gargouilles, vers 1220, sur certaines parties de la cathédrale de Laon. » La notice donne ensuite quelques indications concernant les styles des gargouilles à travers les époques.

D’autre part, si les gargouilles fascinent et inspirent la rédaction ouvrages (comme Le bestiaire des cathédrales) quant à leur forme (animale, humaine, monstrueuse…), elles ne font pas forcément l’objet d’étude sur le plan précis qui vous intéresse.

Dans le cadre de votre recherche, il faut donc étudier les phases de construction de la cathédrale pour déterminer celles des pans comportant les gargouilles, dont la mise en place a de fait suivi l’aboutissement de leur édification.

On trouve les grandes étapes de construction dans l’ouvrage La cathédrale de Lyon de Lucien Bégule et dans le Dictionnaire historique de Lyon. Et pour approfondir le sujet, vous ne pouvez vous passer de la lecture de l’incontournable Lyon primatiale des Gaules déjà cité.
Cet ouvrage présente d’ailleurs le travail du tailleur de pierre Emmanuel Fourchet, qui travaille à la cathédrale depuis 20 ans et a réalisé des gargouilles contemporaines. La plus célèbre est celle dédiée au chef de chantier Ahmed Benzizine : elle a été installée au début de l’été 2010 (lire page 133).

Nous vous conseillons également d’entrer en contact avec l’écrivain et guide conférencier Nicolas Le breton, qui a écrit le roman Le maître des Gargouilles et alimente le blog en ligne ici.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact