Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Mort de Barbey d’Aurevilly

Mort de Barbey d’Aurevilly

par yveslunnbrasil, le 17/11/2012 à 15:13 - 1066 visites

Bonjour,

Comment est mort Barbey d’Aurevilly ? Est-il mort de sa " belle mort " ou bien a-t-il été assassiné ? Ou bien est-il décédé de mort accidentelle ? Est-ce que Léon Bloy est impliqué dans sa mort ?

Je vous remercie par avance.

Plusieurs ouvrages que j'ai récemment lu , sous entendent des " choses " concernant cette mort. Mais je n'arrive à trouver rien de concret , tangible

Bien cdtl
Yves Lunn

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 19/11/2012 à 11:17

Bonjour,

Nous ne savons d’où vous tirez vos informations mais Barbey D’Aurevilly est décédé des suites d’une maladie.

Ainsi, le site de l’Université de Toulouse-Le Mirail décrit que Barbey, dont la santé s’affaiblit depuis quelques années, s’éteint à Paris le 23. avril 1889, suite à une grave hémorragie. Il a 80 ans.

Par ailleurs, Michel Lécureur dans Jules Barbey d'Aurevilly: le sagittaire relate ces derniers instants et précise qu’il savait pertinemment que l’hépatite, dont il souffrait périodiquement lui serait fatale dans un avenir proche (…) Louise Read a accompagné Barbey d’Aurevilli jusqu’à son ultime souffle. Le 23 avril au matin a-t-elle raconté, « notre pauvre ami bien aimé s’affaiblissait de plus en plus … ; son pouls ne battait même plus. Il était 8h ½, je tenais ses pauvres mains (…) tout à coup, son visage se contracte, deux grosses larmes coulent de l’œil droit ...Tout était fini… ».

Pour finir, il faut savoir que cet auteur est un personnage contradictoire qui a laissé une image complexe, ou plutôt des images opposées dont la critique a quelque peine à tirer un portrait : celle d'un dandy un peu ridicule, celle d'un critique brutal et dogmatique, appuyant ses condamnations violentes sur un catholicisme étroit, celle d'un romancier régionaliste, attiré par le passé de sa Normandie natale et par la chouannerie qui flatte son royalisme, celle aussi d'un créateur qui pousse ses personnages aux limites de la révolte, du satanisme et du blasphème.
Source : Jacques Petit, « Barbey d’Aurevilly Jules (1808-1889) », Encyclopædia Universalis, http://www.universalis-edu.com/encyclop ... -aurevilly.

Ainsi Barbey d’Aurevilly avait beaucoup d’ennemis qui n’hésitèrent pas à le ridiculiser, même après son décès. Michel Lécureur rappelle que certains articles nécrologiques furent tout simplement grotesques … d’où peut être ces choses « sous-entendues » !!!

Pour aller plus loin :
Barbey d'Aurévilly : cent ans après (1889-1989) publié par Philippe Berthier.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact