Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > vitamine C

vitamine C

par Vegan, le 18/11/2012 à 22:30 - 5965 visites

Bonjour,

Est-il avéré que la vitamine C booste le corps mais renforce également les virus lorsqu'on est enrhumé ? J'ai entendu la même chose concernant les apports en zinc : outre le renforcement du système immunitaire, ils augmenteraient paradoxalement la virulence des virus, tout comme les apports en vitamine C. S'agit-il d'affirmations fantaisistes ou y a t-il là un fond de vérité? D'avance merci !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 21/11/2012 à 14:14

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

En l’état actuel de nos recherches, sur la vitamine C et le zinc, nous n’avons trouvé aucun élément qui mentionne l’augmentation potentielle de la virulence des virus par une consommation de ces substances. Nous ne serons donc pas formels dans notre réponse.
Où avez-vous lu ces informations ?
Ce que nous avons trouvé :

L’article du Larousse médical consacré à la vitamine C rappelle l’utilité de cette vitamine « hydrosoluble impliquée dans la production de certains neurotransmetteurs (substances permettant la transmission de l'influx nerveux), dans le métabolisme du glucose, du collagène, de l'acide folique et de certains acides aminés, dans la neutralisation des radicaux libres, dans des réactions immunologiques et facilitant l'absorption du fer par le tube digestif » mais ne mentionne pas un effet de celle-ci sur la virulence des virus. Il combat en revanche une autre idée reçue : « La vitamine C n'a aucune influence sur le virus de la grippe »

« Certains auteurs affirment que la vitamine C à forte dose est sans danger et ne provoque pas d'effets secondaires, car l'excès est éliminé par les urines. Cependant l'Académie des Sciences américaine a fixé une dose limite : 2 g/j. Dans une étude récente présentée au congrès de l'American Heart Association (San Diego), les chercheurs ont montré qu'un surdosage de vitamine C (500 mg/j) provoquerait un épaississement accéléré des parois carotidiennes et qu'au delà de 2g/j, des problèmes digestifs pourraient survenir. (Quotidien du médecin, N° 6659 du 06-Mar-2000) » Source : Caducee.net

D’autres éventuels effets indésirables de la vitamine C sont mentionnés sur le site Passeport santé mais aucune mention d’une éventuelle augmentation de la virulence des virus.
On trouve également sur le site Passeport santé quelques infos sur le lien entre vitamine C et traitement du rhume :
« - Chez les personnes devant exercer une activité physique intense ou s’exposer au froid, des doses de 250 mg à 1 g de vitamine C par jour, de 3 à 8 semaines avant, peuvent réduire le risque de contracter un rhume. […]
- Au cours des dernières décennies, de très nombreuses études se sont penchées sur l'efficacité de la vitamine C pour traiter le rhume. Leurs résultats indiquent que la prise de suppléments ne réduit pas de façon significative la durée ni la gravité du rhume, tant chez les adultes que chez les enfants »

A lire aussi, l’article consacré à la vitamine C sur le site de l’ANSES et les apports nutritionnels conseillés.

Quant au zinc, qui peut être prescrit pour réduire la durée et la gravité d’un rhume « il joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives. Il est nécessaire à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l'organisme (des experts les estiment à 300). Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines, aux processus immunitaires et de guérison des blessures, à la reproduction et à la croissance. Il joue un rôle dans la modulation de l'humeur et dans l’apprentissage, ainsi que dans la vision, le goût et l'odorat. Il intervient dans le processus de la coagulation sanguine, dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne, ainsi que dans le métabolisme de l’insuline. » (Source : Passeport santé.
Des effets indésirables sont connus :
« Mis à part de possibles troubles digestifs bénins, les suppléments de zinc ne présentent pas de toxicité notable aux dosages généralement recommandés.
Pris à fortes doses (100 mg et plus par jour) sur une période prolongée, le zinc peut causer une carence en cuivre, de la diarrhée, une irritation gastro-intestinale, la nécrose du tubule rénal et la néphrite interstitielle. Un excès de zinc peut aussi endommager le système nerveux central et provoquer un déséquilibre des fonctions immunitaires.
Les pastilles de zinc ont mauvais goût et altèrent la perception de la saveur des aliments. Elles peuvent aussi provoquer des nausées.
Les applications nasales de zinc peuvent causer une perte de l’odorat potentiellement irréversible »
Source Passeport santé.

Confondriez-vous avec les études sur la résistance des bactéries aux antibiotiques ?


Bien cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact