Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > arcivz orpholinat les franciscaines 14 montée des forts cu

arcivz orpholinat les franciscaines 14 montée des forts cu

par martoja-coppenolle, le 04/02/2013 à 18:42 - 3742 visites

recherche la trace des soeurs franciscaines,14 ,montée des forts caluire cuire .pensionnaire de 1951 à 1960 .mon pere était le jardinier du pensionnat.que sont-elles devenues et ou peut-on les joindre aujourd'hui.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 07/02/2013 à 11:04

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Nous avons contacté les Franciscains de Lyon. Voici leur réponse très détaillée et nous les en remercions.

Une possible présence de notre Institut, 14 Montée des Forts à Caluire, ne semble pas correspondre vraiment à notre Congrégation.
Nous avons été de 1947 à 1964 au service de l'Ecole Séraphique des Pères Capucins - Ecole st Laurent - où nous assurions les services de la lingerie, de l'infirmerie, de la cuisine... auprès des jeunes présents dans cette école et portant un projet de vocation religieuse dans la spiritualité franciscaine.
Je sais que les sœurs de st François d'Assise de la Croix-Rousse ont eu la responsabilité d'une Maison d'enfants sur Cuire-Caluire, maison transmise depuis quelques années à l'œuvre des Apprentis-Orphelins d'Auteuil.
Voici leurs coordonnées :
- Soeurs de st François d'Assise : en demandant sr Marguerite Turcot
- Fraternité franciscaine fédérale : 40 rue de Crimée – 69001 Lyon (04-78-35-29-26) en demandant sr Marguerite Griffon.

Vous pourriez aussi vous adresser aux Archives du Diocèse de Lyon qui devraient avoir traces de ces maisons tenues par des Religieuses, ainsi qu’au frère Laurent chez les Frères Capucins.


Par ailleurs, dans le document Caluire et Cuire, histoire de quartiers, nous trouvons dans le chapitre Cuire ces renseignements :
La montée des Forts, qui ne fut longtemps qu’un chemin, nous conduit à la Rivette, dont le parc s’étendait jadis tout le long de la montée et descendait en terrasses jusqu’à la Saône…La Rivette était à l’origine une modeste maison de campagne. Vers le milieu du XVIIIe siècle, un de ses propriétaires, Jean-Baptiste Pitra, aurait confié au célèbre architecte Soufflot la reconstruction de la propriété… Après Jean-Baptiste Pitra, la Rivette appartint successivement à de riches bourgeois lyonnais, à Charles Merlino, à François Anginieur, aux Vidal, aux Saint-Olive, puis au diocèse de Lyon qui en fit une maison de retraite, puis aux religieuses de l’Hôtel-Dieu. C’est aujourd’hui un immeuble en copropriété.

Vous trouverez une description beaucoup plus précise du château de la Rivette dans le tome 2 du livre d’Emile Salomon Les châteaux historiques du Lyonnais et du Beaujolais.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 11/02/2013 à 16:40

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Un internaute, ayant vu votre question, nous donne cette information :

Le pensionnat, montée des Forts à Caluire et Cuire, était tenu autrefois par les religieuses franciscaines de Calais.
On peut joindre leur Supérieure à la Congrégation des Religieuses Franciscaines Missionnaires de Notre-Dame, à Paris.
  • 3 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact