Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Jeux vidéos et littérature para-austenienne

Jeux vidéos et littérature para-austenienne

par Setsuka, le 18/04/2013 à 21:44 - 3277 visites

Bonjour,

Connaissez-vous des ouvrages ou des sites sur les références culturelles dans les jeux vidéos ainsi que sur la littérature para-austenienne ?
Je vous remercie d'avance de votre réponse !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 20/04/2013 à 11:32

Réponse du département Langues et Littérature:

Nous répondrons ici à la question concernant Jane Austen qui semble indépendante de celle sur les jeux vidéos qui ne relèvent pas de notre compétence.

L'univers de Jane Austen déchaine les passions et est l'objet d'inspiration de plusieurs auteurs, ainsi "Le journal de Bridget Jones " serait directement inspiré d'Orgueil et Préjugés.

Cette chère Miss Austen a été réinterprétée à toutes les sauces :
- Orgueil et préjugés et zombies Jane Austen, Seth Grahame-Smith,
- La mort s'invite à Pimberley, PD James
-Jane Austen et le prisonnier de wool House, Stéphanie Barron
-La fille qui voulait être Jane Austen Polly Shulman
-Amanda Grange s'est amusée à créer le journal intime des personnages austeniens:
Le journal de Mr Darcy
Le journal du colonel Brandon,
Et encore: Jennifer Becton Charlotte Collins
Le club Jane Austen, Karen Joy Fowler

Vous trouverez d'autres références et de nombreuses informations autour de cet univers austenien sur le blog: Jane Austen is my wonderland d'une passionnée de l'auteure.

N'oubliez pas d'aller consulter cette page et cette autre de la chaine Arte qui a consacré à l'été 2012 un cycle spécial Jane Austen.

Si par ailleurs vous cherchez des biographies sur Jane Austen nous vous conseillons ces ouvrages disponibles à la Bibliothèque de Lyon:
-Les nombreux mondes de Jane Austen, d'Isabelle Ballester
-Jane Austen, passions discrètes de Claire Tomalin
De nombreuses références sont à votre disposition via le catalogue de la BML .

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 20/04/2013 à 17:05

Réponse du département Arts et Loisirs

Cette réponse correspond donc à la partie de la question portant sur les jeux vidéos.

La question des références culturelles dans les jeux vidéo est complexe à double titre.
D’une part, la matière concernant les jeux vidéo (analyse synthétique par exemple) n’est pas très étoffée. Le jeu vidéo comme objet d’étude s’est développé seulement ces dix dernières années (voir l’article dans les Inrockuptibles).
D’autre part, la question recouvre un domaine, les jeux vidéo, polymorphe, sans cesse en mouvement et extrêmement vaste, aussi vaste que toutes les autres formes de culture qui l'influence.
Par « références culturelles dans les jeux vidéos », nous avons entendu : la façon dont les jeux vidéos ont été influencés, de quelles cultures, de quelle culture ils se sont inspirés, s'inspirent (sous toute ses formes, dans une acceptation large).
Les ressources à notre disposition ne nous ont pas permis de trouver une synthèse sur la question des références culturelles dans les jeux vidéo. Les informations que nous vous livrons ci-dessous ne sont donc que des pistes de recherche, une ébauche de réponse à votre question, des exemples qui ne prétendent pas à dresser le portrait exhaustif des références culturelles dans les jeux vidéos.

Un blog passionnant a débuté une série de huit articles intitulée « Les jeux vidéo, une culture influente et sous influence » et résumé en ces termes : « Le jeu vidéo est plongé dans un contexte culturel très dense (ciné, BD, arts...) dont il s'est avidement nourri, et qu'il a aussi beaucoup influencé. Une série-fleuve de huit articles thématiques. »
Les deux premiers articles concernent les rapports jeux vidéo / architecture. Malheureusement, ce site ne semble pas avoir une actualité récente.
Un autre blog visant à « présenter l’influence que peuvent exercer l’Histoire et les mythes, ainsi que les différentes cultures, sur les jeux vidéo en terme de gameplay, scénario, etc. » peut être une territoire d'exploration fertile.

Dans l’ouvrage L'empire des jeux de Vincent Montagnana, nous avons pu distinguer au cours du texte plusieurs remarques sur les sources d’inspirations ou d’influences culturelles pour la création de tel jeu ou pour tel créateur.
Parmi les domaines d’influence importants pour la création de jeux vidéo, le cinéma, le dessin animé, la littérature et notamment la bande dessinée figurent en premières places.

Référence à la littérature
La littérature est une source immense pour les créateurs de jeux vidéo, avec une prédominance pour les genres de la fantasy, de la science fiction, de la littérature populaire (fanzines ; etc…) et surtout la bande dessinée. Dans l'ouvrage cité ci-dessus, on peut voir citer les jeux :
Robotron 2084 « Vaguement inspiré par l’ouvrage 1984 de Georges Orwell, Eugène Jarvis décide de créeer un jeu d’action non-violent, Robotron 2084… »
Anzer DragoonPage 55 « Si les créateurs de Panzer Dragoon ont toujours reconnu l’influence du dessinateur [Moebius] – et probablement sa BD Arzach qui partage quelques ismilitudes troublantes avec lu’nivers de Panzer Dragon – sur l’esthétique si surréaliste du jeu, Moebius n’est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, absolument pas intervenu dans la conception du design. »
Will Wright« A l’origine Will Wright est un fondu de mathématique destiné à la robotique. (…) Mais notre barbu, ouvert au monde visionnaire, est fortement influencé par la science-fiction, l’heroic fantasy et le Star Wars de Georges Lucas. (…) En lisant La cybériade, recueil de nouvelles d sciences fiction de Stanislas Lem, l’auteur polonais de Solaris, Will Wright a l’idée de Sim city. »
Must
« Dans Must, le joueur est seul, désespérément seul, dans un monde terriblement beau, fascinant et mystérieux. Cette solitude qui renforce l’immersion du joueur dans un univers influencé par Jules Berne, Tolkein ou Stevenson ».
Et aussi le créateur Philippe Ulrich qui a crée « des jeux complètment fous et déjantés, empreints de toute une culture SF allaiant K. Dick à l Asimov…des jeux comme l’Arche du Captain Blood. »
Pour compléter ces exemples, vous pouvez vous tourner faire les références suivantes :
Dans le Manuel d’écriture de Jeux Video un chapitre est consacré à « Faire ses premiers pas : Adapter un livre ou un film »
Dossier sur littérature et jeux vidéo :
Dossier jeux vidéo et bande dessinée.

Références au cinéma
Dans l’empire des jeux, l'auteur stipule en introduction « Si elle s’inspire encore de son cousin le cinéma, comme celui-ci s’est inspiré de la peinture et de la photographie à ses débuts, l’interactivité est en train d’inventer son propre langage. »
Son influence est notamment citée dans le jeu Prince of Persia« Influencé par les vieux films hollywodiens des années 50, Mechner marque l’essai avec Prince ofPersia, sun sombre – et toujours très classique- histoire de vizir démoniauqe kidnappant la princesse de service qui ne demande qu’à être sauvée. » et pour le game designer Shinji Mikami « Pour cet amateur de films d’horreur des années 70 (et notamment de la trilogie des morts-vivants de George Romero) »
Pour la catégorie cinéma d’animation, dessins animés, on retrouve :
Conker’s Bad Fur Day« Chris Seavor décide de changer radicalement d’optique : viser un public adulte, s’inspirer de la série télé South Park, et de plonger l’univers gentillet de Nintendo dans une grand bassine d’humour scato, gore et parodique. »
Pour compléter ces exemples :
Les jeux vidéo au cinéma par Thomas Blanchet
Quand le cinéma explore l'univers du jeu vidéo par Laurent, Djib, Maze, Phil, JC.
Dans Jeux Vidéo L’art du XXIe siècle, le un chapitre intitulé « L'influence du dessin animé»
Dans le Manuel d’écriture de Jeux Video , Chapitre « Ecriture interactive, l’influence du septième art »

On remarque aussi à plusieurs reprise la musique, le sport et notamment les sports de combats comme sources d’influence, d'inspiration.

Musique
Toujours dans L'empire des jeux, on trouve page 32 ce commentaire sur le jeu Blue Bomber : « Au départ, le « Blue Bomber », comme on le surnomme parfois, s’appelle bel et bien Rockman. Une référence à la musique, comme l’explique son créateur Keiji Inafune : « Il existe que très peu de personnages à travers le monde qui n’ait jamais écouté de musique sous quelque forme que ce soit (…) Baser le nom des personnages sur la musique, c’était un concept que tout le monde pouvait comprendre..un conpet que tout le monde était susceptible d’acheter. » (…) Inafune crée donc un des premiers héros « pop » sous l’influence de la musique mais aussi de l’animation japonaise. »

et sur le jeu Rez : « Le jeu sera finalement baptisé Rez en référence à un morceeau du groupe electro Underworld »

Sports
Arts martiaux : les jeux Street fighter II 1991, Mortal Kombat, Virtua Fighter « Virtua fighter est le premier jeu de combat à vraiment se soucier du réalisme et du respect des arts martiaux, à tel point qu’il reste aujourd’hui le fighter 3D le plus riche et le plus technique »
Football : le jeu FIFA

Beaux Arts / Peinture
Le jeu Rez : « Rez, c’est une expérience, une fusion entre la lumière, les vibrations et le son entièrement mêlés dans la synesthésie. » C’est ainsi que Tetsuya Mizuguchi, développeur chez Sega, décrit son shoot psychédélique dont l’univers à la fois informatique et hallucinogène a été crée sous l’influence du peintre Jandinsky ».

Le Jeu
Jeux de rôles :
le jeu Baldur’s gate : « A sa sortie, Baldur’s gate est considéré comme la meilleur adaptation vidéoludique des règles d’Advanced Dungeosn and Dragons [le plus populaire des jeux de rôles papiers. »
Jeux de société :
Le jeu Tetris 1985 : « Inspiré par un jeu de dominos qu’il s’est offert quelques jours plutôt, Pazhitnov développe tout seul Tetris sur Electronica 60 durant l’été 1985. »
A noter également : les citations, emprunts, références à d'autres jeux vidéo au sein même de jeux vidéo est un phénomène quasi permanent dans l'histoire des jeux vidéos.

Il peut également s’agir de références culturelles émanant d’une période entière, comme il est stipulé dans Jeux vidéo, l’art du XXIe siècle , page 57 par Cate Archer « on s’est inspiré de tout ce qui date des années 1960 : le cinéma, la littérature, la presse, la télévision, l’héroine de bande dessinée Modesty Blaise, des films comme Dnger, Diabolik,, les James Bond et les Derek Flint..le couturier Rudi Gerneich »

Pour les jeux inspirés de périodes historiques, d'évènement historiques, d'histoire : le jeu Bionic Commando ou le créateur Richard Garriot : « Jeux de rôle médiévaux-fantastiques, les Ultima ont peu à peu intégré une dimension vertueuse, à la charge du personnage incarén de démontrer ses qualités humaines. Pour cela, Garriott s’est inspiré du code de conduite de la chevalerie..et du film Le magicien d’Oz ».

Globalement, il peut s'agir également de l'influence d'une culture d'une zone géogrpahique particulière, comme la culture japonaise. A lire : « L'influence culturelle Japonaise : Animes et Jeux Vidéo. »
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact