Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Lait : aliment indispensable pour les enfants ?

Lait : aliment indispensable pour les enfants ?

par galilea, le 26/05/2013 à 11:59 - 3615 visites

Bonjour cher Guichet,

Le lait de vache est-il considéré comme un aliment indispensable pour les bébés et enfants ? En d'autres termes : doit-on obligatoirement donner du lait à son enfant ?
Merci !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 28/05/2013 à 11:38

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Votre question est-elle en lien avec l’actualité récente ? En effet, en mars dernier, l’ANSES a tiré la sonnette d’alarme en rappelant que le remplacement total ou partiel du lait maternel ou des préparations pour bébés par des produits végétaux entraîne des carences alimentaires qui peuvent avoir des répercussions sur la croissance en poids, en taille et sur le développement cérébral.

LAIT DE VACHE et NOURRISSONS
« Le lait est la base de l’alimentation de l’enfant jusqu’à un an. Pendant les six premiers mois, le lait seul couvre tous les apports nutritionnels de l’enfant. Bien sur, le lait maternel est le meilleur. Mais, si la mère préfère arrêter l’allaitement maternel, il est très simple de remplacer le lait maternel par un lait en poudre. Cela à 3 conditions : choisir un lait diététique spécial pour nourrisson ; en apporter une quantité équivalente ; garder la souplesse des rations, proches de celles de l’allaitement au sein. […]Après les 6 mois de l’enfant, […]
L’idéal en fonction de nos connaissances actuelles, est :
- soit de maintenir jusqu’à un an au moins 500 à 700 ml de lait premier age par jour en diversifiant progressivement l’alimentation et en veillant à compléter l’apport de lai sous forme de yaourt, de petit-suisse ou fromage
- soit de proposer, à partir de 6 mois, un lait de suite (ou lait de type 2) enrichi en fer, qui peut couvrir seul, de façon équilibrée, les besoins de l’enfant […]En choisissant un lait de vache, pur ou peu modifié, il manque la quantité de fer nécessaire pour éviter les petites anémies cliniques et biologiques qui sont très fréquentes au cours de la première année[…]
Source : Dr Marie Thirion, L’allaitement de la naissance au sevrage, 2004, p. 241-242.

Dans l'article « Trop d'erreurs commises par les parents », publié dans Le Quotidien du médecin, 22 avril 2013, on lit ceci :
« Les laits de croissance permettent de corriger les écarts car ils contiennent 30 fois plus de fer qu'un lait de vache, deux fois moins de sel et des acides gras polyinsaturés ».

Nous reproduisons également ci-dessous un extrait de l’article de Raphaël Dor : « Quatre règles pour bien nourrir bébé », Ouest France, 18 mars 2013.
« 1. Quel lait donner à mon bébé ? Tous les spécialistes l'assurent : le lait maternel est le meilleur. « Il a énormément de propriétés que les substituts n'ont pas, ceux-ci tentent seulement de s'en approcher », confirme le docteur Tarac. Toutefois, des femmes ne le peuvent ou ne le souhaitent pas. Dans ce cas, elles doivent impérativement recourir à ces substituts qui sont, le plus souvent, constitués à partir de lait de vache enrichi en protéines, en lipides et d'autres nutriments. « En dehors de l'allaitement, seules les préparations pour nourrissons et préparations de suite peuvent couvrir les besoins de l'enfant de moins de 1 an », insiste l'Anses. A noter qu'à chaque âge correspond un lait approprié : de 0 à 4-6 mois le lait premier âge, de 4-6 mois à 1 an le lait deuxième âge (ou « préparation de suite »), après 1 an mieux vaut privilégier le lait de croissance.

2. Et si mon nourrisson est allergique par exemple? Comme le souligne l'Anses, les boissons végétales, comme le « lait de soja » ou le « lait d'amande », présentées comme des laits, ainsi que les laits d'origine non bovines (chèvre, brebis...) peuvent être dangereux, quelle que soit leur appellation (…). Ces boissons sont « nutritivement déséquilibrées, note le docteur David Tarac, cela peut entraîner des problèmes de croissance, et même de développement cognitif ». « De telles pratiques peuvent entraîner en quelques semaines un état de malnutrition ou des désordres métaboliques sévères pouvant conduire à des complications infectieuses et aller jusqu'au décès de l'enfant », insiste l'agence. En cas d'intolérance aux protéines du lait de vache, des laits de soja ou de riz peuvent être prescrits par des médecins, mais il s'agit toujours de préparations pour nourrissons trouvables uniquement en pharmacie. »

LE LAIT DE VACHE ET LES ENFANTS
Pour les 3-6 ans , le site Mpedia.fr recommande : « Les produits laitiers (lait, yaourts, fromages blancs, fromages) participent à la croissance et à la minéralisation des os de votre enfant. C’est la principale source de calcium de notre alimentation.
La logique reste la même que pour les autres catégories alimentaires. Variez, ne mangez pas toujours la même chose, faites-vous plaisir en découvrant de nouvelles saveurs. Alternez entre les différents produits laitiers qui ne présentent pas le même taux de matières grasses. Ainsi les laits écrémé, demi-écrémé ou entier apportent autant de calcium et de protéines. Seule la quantité de matière grasse change. Avant 3 ans le lait de croissance est préférable, sinon il faudra donner du lait entier. A partir de 3 ans, le lait demi-écrémé conviendra tout à fait à votre enfant.
Le beurre et la crème fraîche sont produits à base de lait, toutefois ils restent pauvres en calcium et font partie de la catégorie des matières grasses. Quant aux préparations à base de soja, souvent appelées lait ou yaourt de soja, elles apportent beaucoup moins de calcium que les produits à base de lait de vache. Elles ne peuvent pas se substituer aux produits laitiers et leur consommation doit être limitée chez l’enfant. »

Les produits laitiers constituent une source importante de calcium. Leur consommation est utile pour les enfants pour autant, il est évident que si votre enfant est allergique au lait de vache, vous éviterez de lui en faire consommer !

Pour aller plus loin nous vous suggérons - Mpedia : Le site pour les parents par les médecins spécialistes de l’enfant
Ainsi que la lecture de :
- L'Article du docteur Michel Massol Allaitement maternel et lait de vache Extrait de la Revue Aesculape n°10 jan-févr. 1998.
- Notre dossier Le bonheur est dans le lait où vous trouverez plusieurs références d’ouvrages disponibles dans nos collections.
- « Faut-il avoir peur du grand méchant lait ? », article d’Anne Laure Pham dans L’Express, 4 mars 2013.

Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact