Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les liens entre les médias et la démocratie

Les liens entre les médias et la démocratie

par Nuna12, le 02/01/2014 à 18:52 - 2616 visites

Les médias contribuent-ils au débat démocratique ? J'ai besoin d'avoir plus de précisions sur ce sujet et notamment sur la relation d'interdépendance entre les médias et la démocratie.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 06/01/2014 à 15:36

Réponse du département société :

Les axes de recherche d'un tel sujet sont nombreux or nous n'avons que peu de détails sur votre problématique. En effet, plusieurs thématiques peuvent être mises en exergue selon que vous abordez le sujet à l'échelle de la France, de l'Europe, de l'international, d'un point de vue politique (discours, stratégies, élections, système en général), sociologique (opinion publique, social, société), journalistique ou même philosophique.

Voici quelques pistes de recherche pour construire votre problématique :

Ouvrages :

- En France :

Le pouvoir des médias, Grégory Derville, Grenoble, PUG, 2013 :
Les dernières décennies ont été marquées par la montée en puissance des médias de masse avec la hausse du nombre de chaînes de télévision et de la consommation des programmes, la prospérité des instituts de sondage et des officines de marketing politique, le développement d'Internet et des réseaux sociaux. Ainsi, les médias ne seraient-ils pas devenus tout-puissants ? Ne rendraient-ils pas l'exercice de la démocratie impossible en y important des défauts rédhibitoires ? L'ouvrage aborde les relations entre le pouvoir et les médias et évoque notamment la manière dont les médias influencent la sélection, le discours et l'action des professionnels de la politique, mais aussi le travail militant et la mise en œuvre de la notion de démocratie électronique.

La démocratie télé-guidée, Jean-Marie Cotteret, Paris, Michalon, 2006 :
Il y a plusieurs décennies, la télévision était accueillie comme une révolution pour la démocratie : on allait rapprocher le citoyen de l'homme politique, c'était le grand espoir des années 70. On commence aujourd'hui à s'apercevoir que malgré le foisonnement des médias audiovisuels, la politique est réduite à la portion congrue de la " petite phrase ", du discours minute - le seul audible : simpliste et émotionnel - et du bon client. Mais, de fait, politique et démocratie passent désormais par la télévision. Le Parlement, émanation du peuple, est marginalisé et supplanté par une nouvelle source de légitimation, ni réglementée ni légale. Le Cet essai parle de prémices d'une nouvelle ère périlleuse : celle de la démocratie " télé-guidée ".

Le téléprésident : essai sur un pouvoir médiatique, François Jost, la Tour-d'Aigues, Editions de l'Aube, 2008
A travers l'exemple de l'ancien président Nicolas Sarkozy présent partout sur le petit écran, l'ouvrage met en évidence l'image d'un véritable Téléprésident, nouvelle figure de la communication politique, qui emprunte à la télévision sa vision du monde. Il en résulte un pouvoir médiatique, né de la rencontre d'un homme et d'un média qui est au cœur de nos vies. Comment en est-on arrivé là? Est-on entré dans une nouvelle ère de la communication politique? Les auteurs décryptent les ressorts, les réussites, mais aussi les dangers de ce qui marque une mutation radicale de notre démocratie.

Média et démocratie : la captation de l'imaginaire, un enjeu du XXIè siècle, René Naba, Villeurbanne, Golias, 2013 :
Le livre aborde les stratégies médiatiques du monde politique pour conquérir l'imaginaire des peuples, enjeu majeur de la pérennité du pouvoir. La conquête de l’imaginaire des peuples, gage essentiel de la pérennité d’une nation, constitue un enjeu majeur du XXIe siècle, face au risque de déclassement de l’Occident comme premier bloc planétaire.

Voter et se taire? : monopoles politiques, influences médiatiques, Alain Garrigou, Paris, Syllepse, 2008
Cet essai part du postulat que la démocratie française n'est guère démocratique. La classe politique se referme sur elle-même. Sondeurs, publicitaires et médias influencent de plus en plus les visions politiques. Les consensus entre les partis les plus établis s'élargissent. Les inégalités sociales face à la politique persistent et se reproduisent. Les femmes demeurent sous-représentées, malgré la loi sur la parité, et combien trouve-t-on d'employés, d'ouvriers, d'individus issus de l'immigration, parmi les députés, les sénateurs, les ministres? La présidentialisation du régime, qui se renforce, ne rendra évidemment pas les institutions françaises plus démocratiques. L'activité démocratique ne peut se réduire à voter - et à devoir ensuite se taire et laisser faire.

Manuel anti-sondages : la démocratie n'est pas à vendre!, Alain Garrigou, Richard Brousse, Montreuil, Observatoire des sondages, 2011 :
Médias, argent, politique : les sondages sont au cœur d'un système qu'ils ont contribué à transformer. Forme dominante de production de l'opinion publique, les sondages participent à la mise en condition des citoyens, et donc à la perversion de la démocratie : les régimes démocratiques sont devenus des régimes d'opinion. Fabriquée, transformée en données chiffrées, marchandisée puis manipulée, l'opinion publique est à présent une source de profits sur un marché en pleine expansion. Alors que la fabrique de l'opinion tourne à plein régime, une critique citoyenne des sondages est plus nécessaire que jamais. Le Manuel anti-sondages décrypte le fonctionnement de ce système opaque et antidémocratique.

- Quelques exemples dans le monde :

Au cœur du pouvoir russe : enquête sur l'empire Poutine, Tania Rakhmanova, Paris, La Découverte, 2012 :
La journaliste et réalisatrice russe Tania Rakhmanova révèle les dessous stupéfiants d'une «démocratie» transformée en régime autoritaire et liberticide dans les années 2000. Entre désinformation et censure - sans parler des assassinats de journalistes -, le contrôle de la télévision est devenu l'instrument de pouvoir privilégié de la Russie de Poutine, conformément à son précepte : «Les gens n'ont pas besoin de savoir la vérité. Ce que vous ne montrez pas n'existe pas.»
Un livre clé pour comprendre la manipulation des médias, les enjeux de l'élection présidentielle russe de 2012, l'équilibre des forces au sein du tandem Medvedev/Poutine au pouvoir et, surtout, les véritables ressorts du pouvoir dans la Russie d'aujourd'hui.

La fabrique de l'opinion publique, Noam Chomsky, Edward S. Herman, Paris, Le serpent à plumes, 2003 :
Les auteurs proposent un modèle capable d'expliquer le fonctionnement des grands médias américains à partir de leurs relations avec les principales structures institutionnelles qui les environnent. Ils montrent alors que l'information aux Etats-Unis est orientée et sert sa politique étrangère en prenant l'exemple des conflits dans lesquels ont pris part les Etats-Unis depuis les années 60.

Al Jazeera : liberté d'expression et pétromonarchie, Claire-Gabrielle Talon, Puf, 2011 :
La liberté d'expression : un privilège démocratique ? La création d'une chaîne d'information pluraliste dans une pétromonarchie de la péninsule arabique laisse perplexe. Pourtant, la plus populaire des chaînes arabes s'est rapidement imposée dans le paysage médiatique mondial, au point de devenir une source d'information de référence sur la scène internationale, même pour ses concurrentes occidentales. Comment expliquer qu'Al Jazeera se soit affirmée comme un espace de liberté alors qu'elle était dépendante de la famille régnante du Qatar ? Comment interpréter la création par l'État d'un média pluraliste dans un système politique dominé par une oligarchie tribale où les institutions démocratiques n'existaient pas encore ? La diffusion de vidéos d'Al-Qaida par des studios situés à quelques dizaines de kilomètres du Commandement central américain dans le Golfe reste à cet égard le plus célèbre des paradoxes de ce média hors normes. Ce travail précurseur, fondé sur une analyse exhaustive des émissions de la chaîne arabe et des entretiens sur le terrain avec de très nombreux acteurs et témoins, montre comment, au sein d'une monarchie tribale, a émergé un discours médiatique pluraliste qui a su efficacement concurrencer les normes de production de l'information du journalisme occidental.

Média résistance : un écho pour les voix discordantes, Serge Bailly, Didier Beaufort, Paris, Karthala, 2000 :
Média résistance est une initiative de l'ONG Collectif d'échanges pour la technologie appropriée (COTA), coordonnée par D. Beaufort. Elle donne la parole à des initiatives citoyennes qui utilisent les médias comme relais de la démocratie. Ainsi, les histoires présentées ici sont autant de témoignages sur la difficulté d'un journalisme de résistance en Afrique, au Mexique, en Serbie, en Inde...

Consultez également ces articles qui alimenteront vos réflexions :
http://www.vie-publique.fr relatif au rapport entre média et démocratie : "Les médias contribuent-ils au débat démocratique?" et "Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie?"

Conseil de l'Europe, "Liberté, indépendance et diversité des médias"

Les cahiers du journalisme n°19, 2009, "Les médias face à l’ouverture démocratique en Afrique noire : doutes et certitudes", Vincent Sosthène Fouda

Cahiers français n°338, 2007,"Médias et démocratie", Daniel Bougnoux, La documentation française
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact