Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Prononciation des nombres

Prononciation des nombres

par MJCMMD, le 22/02/2014 à 13:07 - 3688 visites

Bonjour à toutes et tous !

Voilà une question qui me turlupine l'esprit depuis un moment déjà et que, faute de résultats sur Google, je me permets de vous poser en espérant ne pas trop vous embeter !
La voici :

A l'école, j'ai appris à prononcer 1515 de cette façon : mille cinq cent quinze. Or, j'entend partout dire quinze cent quinze !

Et ce n'est qu'un exemple bien entendu.
Alors, j'aimerais bien savoir quelle prononciation est la bonne.

A l'avance merci de votre aimable réponse.

Marie-Jeanne.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 24/02/2014 à 12:26

Bonjour,

La prononciation mille-cinq-cent-quinze est correcte dans tous les cas. Si la prononciation quinze-cent-quinze est tout aussi correcte, dans l’usage courant elle est plutôt employée pour les dates. On dira rarement (voire jamais) quinze-cent-quinze euros, par exemple.

La prononciation onze-cents / douze-cents / treize-cents (etc) correspond aux centaines vigésimales (ou vicésimales).


Ce document de l’Université de Laval sur l’ancien français explique cet usage par l’héritage « hybride » du système latin et du système germanique, auquel il faut encore ajouter les déformations populaires :

La numération

Il faut mentionner également le système de numération qui a profondément été modifié en ancien français. Les nombres hérités du latin correspondent aux nombres de un à seize. Le nombre dix-sept, par exemple, est le premier nombre formé d'après un système populaire (logique) qui sert pour tous les nombres suivants: 10 + 7, 10 + 8, 10 + 9, etc. En ce qui concerne les noms des dizaines, le latin possédait un système décimal; ainsi, dix (< decem) vingt (< viginti), trente (< tringinta), quarante (< quadraginta), cinquante (< quinquageni) et soixante (< sexaginta) sont d'origine latine. Il en est de même pour les formes employées en Belgique et en Suisse telles que septante (< septuaginta > septante), octante (< octoginta) ou huitante (< octoginta > oitante) et nonante (< nonaginta) dans septante-trois, octante-neuf (ou huitante-neuf), nonante-cinq, etc.

Mais, l'ancien français a adopté dès le XIIe siècle la numération normande (d'origine germanique) qui était un système vicésimal, ayant pour base le nombre vingt (écrit vint ou vin). Ce système était courant chez les peuples d'origine germanique. Selon ce système, on trouvait les formes vingt et dix (écrites vins et dis) pour 30, deux vins pour 40, trois vins pour 60, quatre vins pour 80, cinq vins pour 100, six vins pour 120, dis vins pour 200, quinze vins pour 300, etc. Encore au XVIIe siècle, des écrivains employaient le système vicésimal. Ainsi, Racine écrivait à Boileau: «Il y avait hier six vingt mille hommes ensemble sur quatre lignes.»
Le système de numération du français standard est donc hybride: il est à la fois d'origine latine et germanique. Quant à un numéral comme soixante-dix, c'est un mot composé (soixante + dix) de formation romane populaire; il faudrait dire trois-vingt-dix pour rester germanique (normand). Le numéral quatre-vingt-dix est également d'origine normande auquel s'ajoute le composé populaire [+ 10].

C'est l'Académie française qui, au XVIIe siècle, a adopté pour toute la France le système vicésimal pour 70, 80, 90, alors que le système décimal (avec septante, octante, nonante) étaient encore en usage de nombreuses régions; d'ailleurs, ce système sera encore en usage dans certaines régions en France jusque qu'après la Première Guerre mondiale.



En effet, la subtilité entre quinze-cent-quinze et mille-cinq-cent-quinze est de nature arithmétique : quinze-cents équivaut à 15x100, tandis que mille-cinq-cents équivaut à 1000+500.

La numération par centaines est courante, qu'il s'agisse ou non de dates, jusqu'à 1999 : En mille neuf cent quarante ou en dix-neuf cent quarante. On dit même: Onze cent mille hommes (un million cent mille hommes). On dit beaucoup plus souvent onze cents, douze cents, que mille cent, mille deux cents.
Source : Joseph Hanse, Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne (avec la collaboration de Daniel Blampain)


Pour aller plus loin, voici quelques sujets de forums qui s'intéressent à ce point de langue française :

mille neuf cent ou dix neuf cent, languefrancaise.net
prononciation des nombres entre 1000 et 2000 en français, forum.wordreference.com

Image
source : 1515 et les grandes dates de l'histoire de France
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
cron
mentions légales - contact