Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Livre 1984

Livre 1984

par devine98, le 02/03/2014 à 14:20 - 2042 visites

Bonjour, j'aimerais savoir dans le livre 1984 pourquoi l'état impose la novlangue. Qu'en pensez vous ?

Merci beaucoup pour votre réponse

Réponse de devine98

par devine98, le 02/03/2014 à 14:22

Bonjour dans le livre 1984 trop slogans régissent le monde " la guerre c'est la paix " , " la liberté c'est l'esclavage " et " l'ignorance c'est la force " que signifient - ils ?

Merci beaucoup

Réponse du Guichet du savoir

par bml_litt, le 06/03/2014 à 10:37

Réponse du département Langues et Littératures

Bonjour,

Dans 1984 de l’écrivain anglais George Orwell (1903-1950) trois super-Etats se partagent le monde : l’Océania, où se déroule le récit, l’Eurasia et l’Estasia. Entre ces trois puissance se déroule une guerre continue pour le partage du reste du monde, l’essentiel étant qu’un état permanent de guerre demeure. Le slogan « La guerre c’est la paix » prend alors tout son sens : tout se passe comme si cette guerre aux frontières équivalait à une paix permanente.
Le Parti, au pouvoir en Océania, « est, à tous les instants, en possession de la vérité absolue ». Il n’a pas simplement besoin qu’on ne s’oppose pas : il a besoin qu’on adhère furieusement à son entreprise d’auto-aliénation collective. Les gens doivent apprendre à oublier ou à se rappeler, selon le type de faits ; ils doivent savoir ignorer ce qui saute aux yeux ou voir ce qui n’est pas, selon le type de situation ; ils doivent enfin perdre l’aptitude maladive à reconnaître des contradictions entre ce qui leur semble être et ce qu’ils croient avoir été…
Source : 1984 ou Le règne de l’ambivalence / François Brune, dans Archives de lettres modernes, 212

Pour s’accomplir, le totalitarisme doit d’abord s’attaquer au moyen que l’homme utilise pour former et exprimer ses idées, c’est-à-dire au langage, et agir sur lui de façon patiente et acharnée, afin de rendre de plus en plus difficile, non seulement la formulation, mais l’existence même d’une pensée libre. Ce nouveau langage, Novlangue (Newspeak), dépourvu de toute ambiguïté, de tout approximation, épousera le discours unique du Parti et exténuera toute pensée contradictoire, faute de mots pour la formuler.
L’annexe intitulée « Novlangue » expose les principes, les types de vocabulaire et la grammaire du novlangue.
Le motif le plus fréquemment évoqué dans les textes où Orwell s’exprime sur le sujet, est celui de la relation étroite entre clarté du langage et vérité, ou si l’on préfère inverser l’image, entre corruption du langage et dérive du sens. Il illustrera ce principe avec les trois injonctions paradoxales qui constituent les slogans majeurs du régime de Big Brother, « La guerre c’est la paix », « La liberté c’est l’esclavage », «L’ignorance c’est la force ».
Source : George Orwell : cents ans d’anticipation / Isabelle Jarry

L’étude du roman d’Orwell a occupé bien des critiques et produit bien des ouvrages !

Vous pouvez donc également consulter :

Orwell ou La route de 1984 / Jean-Daniel Jurgensen

George Orwell, L’Arc 94

1984 George Orwell / Aude Lemeunier (collection Profil littérature)
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact