Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > données historiques sur le domaine de Valpré à Ecully

données historiques sur le domaine de Valpré à Ecully

par florine, le 19/05/2014 à 12:43 - 2226 visites

Bonjour
Pourriez-vous m'indiquer où me tourner pour trouver une documentation (en particulier iconographique) sur les propriétés (fermes, maisons bourgeoises...) qui ont été à l'origine du domaine de Valpré à Ecully: j'ai lu que la Communauté des Augustins avait acquis en 1947 un domaine constitué de bâtiments (château et ferme) datant des années 1680 et reconstruits en 1870. Comment en savoir plus?
Merci pour votre réponse

Florine

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 20/05/2014 à 16:24

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Bonjour,

Nous trouvons au sujet de du domaine de Bellevue quelques informations précises sous la plume de Vingtrinier dans Ecully : son histoire depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours (première édition : 1900)
Citer:
Une autre propriété d’Ecully, celle de Bellevue, possédée autrefois par la famille Leboeuf et appartenant aujourd’hui à M. André Descours, renfermait aussi une chapelle vénérable.

Cette propriété est située a la montée des Roches, au commencement de l'ancienne route de Dardil1y. Les hautes terrasses d’où elle domine le quartier de Vaise et que surmontait» encore, il y a une trentaine d’années, la vieille maison d’habitation (l) avec ses fenêtres a meneaux, présentent a leur angle nord-est un joli pavillon formé de quatre colonnes supportant une toiture arrondie. A leur pied, et joignant la montée des Roches, avec laquelle elle communiquait par une porte aujourd’hui murée, se trouve une vieille chapelle dédiée à Notre-Dame des Roches. Le culte ne semble pas y avoir été rétabli depuis la Révolution.

Ce domaine appartenait au XVII° siècle a Mgr Simon de Marquemont. Ce prélat, qui occupa le siège archiépiscopal de Lyon de 1613 à i626, en avait fait, dit-on, sa maison de campagne et son séjour de prédilection. Il était lié d’amitié avec Saint François de Sales, [illustre évêque et prince de Genève, qui fonda à Lyon le second couvent de la Visitation et mourut dans une des dépendances de ce monastère (2). Lors des divers séjours que le saint évêque fit à Lyon, Mgr de Marquemont le reçut plusieurs fois à Bellevue, et l’hôte de l’archevêque célébrait alors la messe dans l’humble chapelle de Notre-Dame des Roches. On y montrait encore, il y a peu d’années, la pierre consacrée que la tradition désignait expressément comme ayant servi à cette célébration (3).

(1) De l'ancienne habitation, seules de vastes caves s'étendant au-dessous de ces terrasses subsistent encore aujourd'hui.

(2) La maison du jardinier, qui était située, suivant quelques-uns, sur l'emplacement occupé aujourd’hui par la caserne de gendarmerie de la rue Saînte-Hélène ; et, suivant d'autres, à la place actuelle de la rue Saint- François-de-Sales.

(3) Note rédigée sur les renseignements fournis, en mai et juin 1894, par M. André Descours à M. R. de Veyssière, maire d’Ecully.


Cet ouvrage semble être la principale source d’information du paragraphe consacré à Valpré dans Les châteaux et demeures d'Ecully (1996) qui se conclut en précisant que la propriété après avoir appartenu à la famille Perben fut acquise par les Frères Assomptionnistes le 1er août 1947, date à partir de laquelle Bellevue devint Valpré. Notez que ce dernier ouvrage a été publié par les Amis du Musée d’Ecully et les compagnons du groupe d’histoire et d’archéologie auprès desquels vous pourrez éventuellement obtenir d’avantages d’informations concernant votre recherche.

Pour revenir au domaine de Bellevue, il est évoqué une demeure Bellevue sur la commune d’Ecully dans Ecully édité par le Comité du pré-inventaire des monuments et richesses artistiques, mais bizarrement, il ne semble pas qu’il s’agisse de la même propriété ; Bethoud en est l’architecte et elle est situé sur la route de Dardilly.

Il reste évidemment le site internet de l’actuel centre de séminaire Valpré qui cite en particulier un extrait de la conférence de Jean Paul Perrier-Muzet à Valpré le samedi 26 mai 2007 retraçant l’histoire du domaine.

Les plans cadastraux napoléoniens peuvent également vous apporter un éclairage sur l’histoire du domaine : le plan parcellaire qui le concerne (3 P 632 - Ecully - Section D dite de la Sauvegarde (1-338) (1825)) présente clairement les délimitations des terrains en 1825, à l’époque de son relevé.

Malheureusement, au terme de nos recherches nous n’avons trouvé que des vues récentes du château. Les cartes postales que nous conservons sur Ecully ne nous ont pas davantage révélé l’aspect de la propriété avant son acquisition par les Assomptionistes. Cette étude au hameau de Chalin est ce que nous avons trouvé de plus approchant.

Nous vous conseillons vivement de prendre contact, si ce n'est déjà fait, avec le Groupe d’histoire et d’archéologie ou l'association des Amis du musée cité un peu plus haut, ce type d'association étant généralement des mines d'informations concernant l'histoire locale.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact