Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Différence Poneys/Chevaux

Différence Poneys/Chevaux

par jocombastar, le 20/07/2014 à 19:02 - 2608 visites

Bonjour,
J'aimerais savoir quand a t-on commencé à différencier les chevaux des Poneys, pourquoi ? Et pourquoi la limite d'un poneys est à 1m47-48 ?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 21/07/2014 à 12:50

Bonjour,

Tout d’abord, précisons que les poneys, à l’origine, sont issus de la sélection naturelle, et ont existé à l’état sauvage avant que l’élevage produise les (nombreuses) races actuelles. Il s’agit de races de chevaux qui, pour s’adapter à un environnement pauvre en ressources, se sont adaptées en réduisant leur taille.

Du point de vue de l’homme, la différence entre poney et cheval, historiquement (et en mettant de côté les caractéristiques morphologiques évidentes qui distinguent les poneys des autres races de chevaux), est essentiellement motivée par l’utilisation à laquelle on destine l’animal (et donc les qualités recherchées) : pour les travaux de labour et dans les mines, le poney était préféré à cause de sa robustesse, de sa force de traction, et de ses besoins plus faibles en nourriture. Il est aussi très utile pour apprendre l’équitation aux enfants, car plus adapté à leur taille. Quant aux races de grands chevaux, elles furent développées à travers l’élevage, essentiellement pour un usage militaire.

On peut enfin mentionner un aspect culturel : les chevaux islandais par exemple présentent toutes les caractéristiques morphologiques du poney, mais sont tout de même considérés comme des chevaux du fait de la volonté des éleveurs, qui considèrent le terme « poney » insultant.


Le poney trouve ses origines dans des populations de chevaux sauvages qui se sont développées en marge de l'habitat favori du cheval. Des races de poneys se sont développés partout dans le monde, en particulier dans l'hémisphère Nord, sous les climats difficiles, dans des zones où la nourriture est rare. Le poney est donc le fruit d'une sélection naturelle et d'une adaptation à l'environnement, mais ces petits animaux ont été domestiqués et élevés en captivité à des fins diverses, et une sélection pouvait être opérée par l'homme quand un animal de travail rustique et solide était nécessaire. La théorie moderne dite « des quatre lignées fondatrices » suggère que les poneys, en particulier en Europe, descendent d'une "sous-espèce d' Equus ferus.
Historiquement, la plupart des races de chevaux peuvent être considérées comme de grands poneys. En France, c'est Colbert qui insista auprès des éleveurs particuliers pour que ceux-ci produisent des chevaux de grande taille, destinés à l'armée. L'intérêt des éleveurs leur faisait préférer les petits chevaux rustiques, qui nécessitaient moins de nourriture et effectuaient des travaux variés. Les haras nationaux furent créés dans le but de contrôler les saillies et de faire évoluer le modèle des chevaux élevés en France vers celui d'un animal utile aux militaires. Il fallut attendre les années 1960 et la popularité des poney-clubs grâce à Louis de Pas pour que le statut du poney soit reconsidéré. L'appellation « poney » était même si vendeuse que des races de petits chevaux rustiques furent nommées « poney » avant de reprendre leur nom de « cheval », c'est le cas notamment du cheval de Mérens.
Les poneys ont aussi été utilisés pour la conduite et le transport de marchandises. Pendant la révolution industrielle, en particulier en Grande-Bretagne, un nombre important de poneys de mines ont été utilisés pour tracter le charbon dans les galeries étroites. En France, le poney Pottok est également connu pour son passé dans les galeries minières.

Définitions

La définition du poney sur le simple critère de taille est à nuancer par des cas particuliers. Selon la définition la plus courante, un poney possède une conformation et un tempérament particuliers : une crinière épaisse et très fournie, une queue et un pelage également épais et fournis, des jambes proportionnellement courtes, un corps court et large, une ossature lourde, une encolure courte et épaisse, et une tête plus courte avec un front large.


Source : Wikipedia


Par convention, la Fédération équestre internationale classe les chevaux de moins d’1m48 au garrot (ou 1m49 ferré) dans la catégorie des poneys. Cette classification basée strictement sur le critère de la taille a pour but l’objectivité dans les qualifications entre épreuves « chevaux » et « poneys » dans le cadre de la compétition sportive.

Toutefois, cette classification admet des exceptions :

Cas particuliers

Certaines races considérées comme « chevaux » peuvent voir naître des individus de la taille d'un poney, mais qui sont encore appelés « chevaux » et autorisés à concourir dans les épreuves pour chevaux.
Certains poneys, comme le Shetland, présentent des attributs propres au nanisme : une taille très réduite bien sur, mais aussi une grosse tête, un dos et un tour de taille larges, et des jambes courtes. D'autres animaux considérés comme des poneys sur leur critère de taille ressemblent plutôt à des chevaux en miniature.
Les personnes qui ne sont pas familières des chevaux peuvent confondre un poney adulte avec un jeune cheval immature, car les poulains des races de chevaux ont, dans leurs premiers mois de vie, la taille de poneys. Leurs proportions corporelles sont néanmoins très différentes. Un poney peut être monté et mis au travail, tandis qu'un poulain est trop jeune pour être monté ou utilisé comme animal de travail. Les poulains, avant qu'ils ne grandissent pour devenir des chevaux, peuvent être distingués de chevaux adultes par leurs jambes extrêmement longues et leurs corps étroit. Leur tête et les yeux présentent également des caractéristiques juvéniles. En outre, dans la plupart des cas, les poulains non sevrés seront très proche de la jument qui est leur mère. Alors que les poneys présentent souvent quelque néoténie avec leur front large et leur petite taille, les proportions de leur corps sont à l'exacte inverse de celles d'un poulain.
D'autres fois, un refus de la classification comme poney vient des éleveurs. Ainsi, le camargue est considéré comme un cheval malgré sa taille généralement inférieure à 1,48 m pour une large majorité d'individus. De même, les chevaux islandais ne sont pas considérés comme des poneys malgré une taille au garrot comprise entre 1,25 et 1,45 mètre, ce terme étant jugé insultant pour leurs éleveurs et leurs cavaliers.

Source : Wikipedia


Pour aller plus loin :

Les poneys : races et élevage, Laetitia Bataille
La description du poney Shetland, shetlandfrance.com
Pony, Wikipedia en anglais
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact