Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > La Guillotière

La Guillotière

par minette, le 04/03/2015 à 07:55 - 1643 visites

Bonjour au Guichet du Savoir,

Pourriez-vous m'indiquer quelles étaient les limites géographiques de la ville de La Guillotière, avant son rattachempent à Lyon en 1852 ?

Merci pour votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 05/03/2015 à 15:44

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Bonjour,

De nombreux ouvrages et revues disponibles à la bibliothèque municipale de Lyon vont vous permettre de trouver des données sur les limites géographiques de la commune de La Guillotière avant son rattachement à Lyon en 1852 :

- Lyon, de la Guillotière à Gerland : le 7e arrondissement 1912-2012 / sous la direction de Dominique Bertin; Nadine Halitim-Dubois, Jean-Luc de Ochandiano, André Pelletier... [et al.]

- Histoire de la Guillotière et des Brotteaux depuis sa fondation jusqu'à nos jours (1846) / MEIFRED, F. Lyon : J. Giraud, 1846. VIII-112 p.

- La formation des quartiers lyonnais intra-muros de rive gauche [article] / Josette Barre, Bulletin de la Société historique, archéologique et littéraire de Lyon, t. 27, 1997, p. 157-190

La revue Rive Gauche est une mine d’informations sur l’histoire du quartier de la Guillotière :
- Trois anciens plans de la Guillotière
- La Guillotière en 1479
- La Guillotière du demi-siècle (1852)
- Comment la rive gauche failli devenir une île
- etc

Concernant les plans et cartes anciennes de la ville de Lyon, la bibliothèque de Lyon ne possède que très peu d'originaux, tel que le Plan topographique de la ville de Lyon et de ses environs de Dignoscyo fils datant de 1863, que vous pouvez actuellement voir affiché dans l’exposition Girrane, un reporter au tournant du XXe siècle qui a lieu dans l’Espace Patrimoine de la bibliothèque de la Part-Dieu au 4ème étage.

Aussi, c’est bien aux archives municipales de Lyon que vous trouverez des plans concernant la période que vous étudiez. Les archives municipales donnent notamment accès en ligne au catalogue Forma urbis, les plans généraux de Lyon, XVIe – XXe siècles également consultable dans notre bibliothèque.

Ces différentes sources nous apprennent que le faubourg de la Guillotière jusqu’au début du XIXe ne présente qu’une modeste implantation de bâtisses, le long d’une grande Rue alors que toute la commune indépendante de la Guillotière occupe l’intégralité de la rive gauche jusqu’au contact de Vénissieux au Midi et de Villeurbanne et du domaine de la Tête d’Or au Nord. La majeure partie de ce territoire est alors en pâturages et en terres cultivées.
Jusqu’en 1852, le terme de commune de la Guillotière sera usité, recouvrant l’ensemble de la gauche du Rhône, soit un vaste territoire entre deux ponts (Pont Morand en bois et Pont de la Guillotière en pierre). Dès le début du XIXe, apparaît une distinction entre les habitants du vieux bourg de la Guill et ceux du « brotteau » de la Guill. A partir de 1852, la situation est clarifiée par le rattachement administratif de toute la commune à Lyon.
Devenue une commune indépendante fin XVIIIe après la Révolution avec son propre maire, rattachée au département de l'Isère puis du Rhône, la Guillotière (y compris Montchat et Monplaisir) a été entièrement rattachée à Lyon en 1852.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact