Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > mosaique romaine a lyon

mosaique romaine a lyon

par tarzouille, le 12/04/2015 à 12:27 - 1380 visites

Bonjour,

En 2014, des vestiges de trois mosaïque ont été découvert lors des travaux sur la station de métro Ampère. L'une des fresques est visible station bellecour, une autre au musée gallo-romain. Y en a t-il d'autres?

Avez vous des informations concernant ses fresques? Notamment par rapport a leur représentation?

tarzouille

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 15/04/2015 à 17:29

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

La mosaïque de Bellecour
Ornée de motifs floraux, elle est en réalité un élément d’une très grande pièce de pavés antiques partiellement exhumée au XIXe et au XXe siècles. Une première surface avait été découverte en 1860, à l’occasion de la construction du réseau d’égouts de Lyon. Une autre, plus d’un siècle plus tard, en 1976, lors des travaux de construction de la station Ampère.
La mosaïque témoigne de la présence, à cet endroit, de villas de prestige et de commerces au Ier et au IIe siècles.
Extrait d’un article d’Aujourd’hui en France du 12 février 2014.

Elle est présentée, ainsi que la mosaïque dite d’Orphée, conservée, elle, au musée gallo-romain, sur le site du Service archéologique de la Ville de Lyon :
« Trois flancs à décor de quatre-feuilles cernent un tapis central carré accueillant les bustes des saisons ; elle a malheureusement été mutilée au XIXe siècle par le passage d’un égout. Par son canevas, elle dévoile ainsi l’usage de la pièce qu’elle occupait : un triclinium de 54 m² largement ouvert sur une galerie à mosaïque monochrome. L’existence d’une cour ou d’un jardin péristyle, clairement attesté au nord de l’aile de la domus aux mosaïques (avec des indices archéologiques permettant d’imaginer un bassin) a pu reprendre une disposition déjà adoptée au Ier siècle apr. J.-C. La mosaïque dite d’Orphée a été complètement fouillée et déposée en 1976, son médaillon octogonal semble plutôt représenter un couple du thiase (un satyre et une ménade) ; elle est conservée au musée gallo-romain de Lyon – Fourvière.
Avec la mise au jour, en 2014, d’une nouvelle mosaïque plus simplement ornée de croisettes et de crustae rouges et noirs, ce sont donc quatre mosaïques mitoyennes qui sont désormais localisées place Ampère. Les trois mosaïques de la place Ampère fouillées en 2014 ont été déposées (retirées) par l’Atelier interdépartemental de Restauration de Mosaïques de Saint-Romain-en-Gal (ARM). »

Vous pourriez consulter également l’ouvrage : Lyon d’Anne-Catherine Le Mer et Claire Chomer de la collection Carte archéologique de la Gaule, édité en 2007 et qui décrit donc une partie des mosaïques.


En fait, 2 fragments de la même mosaïque ont été trouvés dont l’un est place Bellecour et l’autre, découvert en 2014, est à l’atelier de restauration de Saint-Romain-en-Gal.

Une autre mosaïque trouvée en 2014 est également dans cet atelier.

Et enfin la dernière mosaïque se trouve au Musée gallo-romain.

Depuis le 31 mars, un panneau de présentation des mosaïques a été installé à la station de métro Ampère.

Nous remercions le Service archéologique de la ville de Lyon qui nous a fourni ces dernières précisions.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact