Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > youtube

youtube

par le rah, le 28/09/2015 à 16:50 - 5537 visites

Bonjour, nous sommes un groupe de 3 formés pour le TPE de1ere. Pouvez vous nous aider sur la question: Youtube,un outil numérique devenu incontournable ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 29/09/2015 à 15:50

Bonjour,

Pour Rodolphe Belmer, directeur général du groupe canal +, « le poids de You Tube est complètement incontournable, on ne peut pas avoir une stratégie qui s’en exonère », même si le partage de revenus demandé par You Tube est disproportionné par rapport aux autres plateformes de diffusion de vidéos sur internet (...) Après le moteur de recherche Gmail et chrome, You Tube devient une nouvelle plateforme qui domine son marché, celui e la vidéo. D’un côté, elle permet à des amateurs et des professionnels de diffuser leurs vidéos sur Internet, comme pour les chanteurs, leurs clips. Sur un autre versant, You Tube s’est petit à petit imposé, avec ses propres chaînes comme un média concurrent des chaînes de télévision traditionnelles (…) Les annonceurs suivent et diffusent leurs publicités sur ce nouveau média....
Source :STOP Google: Relever les nouveaux défis du géant du web par Franck Cazenave

Cette analyse semble confortée par les statistiques. Les nombreuses coupures de presse (que vous pourrez consulter via Europresse, disponible à la bibliothèque municipale de lyon ou à distance si vous êtes abonné) consacrées à youtube illustrent bien son succès.

Ainsi, dans Stratégies (n° 1760, jeudi 13 mars 2014), Marion-Jeanne Lefebvre et Amaury de Rochegonde notent qu’ils sont tous accros à You tube !

Alors que Canal+ vient d'acquérir Studio Bagel, de plus en plus de médias français investissent la plate-forme vidéo de Google. Objectifs: y trouver des talents et développer des réseaux multichaînes.
«Pas une semaine ne passe sans qu'on me parle de lancements de chaînes You Tube», résume Lorenzo Benedetti, président-fondateur de Studio Bagel, qui regroupe quinze chaînes d'humoristes et 40 millions de vidéos vues par mois. Cette start-up, née il y a dix-huit mois, vient d'être acquise par Canal+ (à 60%). Le groupe TV, qui a déjà lancé vingt chaînes You Tube en 2013, compte bien s'appuyer sur sa nouvelle pépite pour en créer de nouvelles et investir la plate-forme de vidéos. Il entend incuber une pépinière de talents et de nouveaux formats.
You Tube aligne en France 27,8 millions de visiteurs uniques, contre 10,3 millions pour Dailymotion. «Cette plaque tournante de la consommation vidéos qu'est You Tube nous permet d'exposer les contenus de nos chaînes, notamment ceux qui visent une audience jeune, comme le Before, et de détecter de nouveaux talents», estime Fabienne Fourquet, directrice des nouveaux contenus de Canal+. Dans quel but? «La logique de monétisation par le partage de revenus n'est pas l'objectif principal», complète Manuel Alduy, directeur de Canal OTT («Over the Top»), qui rappelle que si la régie de Canal+ a un accès prioritaire à l'inventaire publicitaire des chaînes You Tube, elle n'a pas la maîtrise de l'«adserver». You Tube prélève 45% des revenus générés sur sa plate-forme.
(…)
Cet engouement est justifié par une conviction nouvelle: You Tube peut être générateur à la fois d'audience et de revenus, le tout pour un faible coût. «Il y a trois ans, quand on abordait le sujet, c'était compliqué. Les grands groupes médias pensaient surtout à poursuivre en justice, se souvient Mathieu Luquet, vice-président de MCN Base 79. Ils ont pris le train un peu en retard mais, maintenant, ils savent que ne pas être sur You Tube, c'est manquer quelque chose.»
Depuis, les médias ont pu s'appuyer sur quelques exemples de réussite, notamment celle d'Euronews, qui génère «plusieurs centaines de milliers d'euros» via You Tube. Le diffuseur européen, qui regroupe 25 chaînes sur la plate-forme (dont treize déclinaisons linguistiques), a lancé en avril 2013 Euronews Knowledge, qui compte près de 200 000 abonnés. Sur l'ensemble de sa base, le groupe affiche 600 000 abonnés. «Pour nous, explique Damien Marchi, directeur du marketing produit et de l'innovation, il y a trois enjeux: la réactivité éditoriale, une extension de la visibilité de la marque d'autant plus précieuse qu'il n'y a pas de cannibalisation de notre audience, et la monétisation des contenus.» Sur ce dernier point, Euronews y voit l'opportunité de vendre l'inventaire You Tube et d'ajouter une brique à son approche commerciale multiplateforme.
Des thématiques les plus ciblées possible
Cauet donne aussi un bel exemple du potentiel d'une chaîne You Tube. La chaîne de l'animateur de NRJ se classe à la quatrième place des plus populaires en France avec près de 2 millions d'abonnés. Un chiffre qui fait rêver Richard Lenormand, directeur général du pôle radio-TV de Lagardère Active, qui «regarde évidemment ce que fait Cauet» avant de lancer des chaînes autour d'animateurs de Virgin et, plus tard, d'Europe 1.
Le groupe, avec son dispositif Virgin Radio, va créer trente chaînes You Tube autour de sa station et de ses animateurs
..


Dans cette même revue (Stratégies, no. 1779, jeudi 4 septembre 2014) Vincent-Xavier Morvan intitule son article « You Tube, meilleur allié des chaînes jeunesse » et explique que d'abord réticentes, les télévisions pour enfants investissent en masse la plateforme de partage de vidéos. Et, au-delà, certaines développent même des écosystèmes complets dans la sphère digitale.
On connaissait la passion des adolescents pour le visionnage de vidéos sur internet. Les moins âgés ne sont pas en reste. Selon la dernière étude Junior Connect menée par Ipsos, les 7-12 ans placent la vidéo parmi leurs trois activités favorites sur le Net, aux côtés des jeux en ligne, de la musique et de la radio. Grand bénéficiaire: You Tube, largement en tête avec plus de 1,5 milliard de vidéos vues par mois en France, contre moins de 300 millions pour son plus proche concurrent, Daily Motion.
Les chaînes TV jeunesse n'ont pas manqué d'investir la plate-forme vidéo de Google, laquelle envisage maintenant de lancer un You Tube spécial enfants. Dernière en date, Canal+. Depuis juin, les 3-6 ans, cible de sa chaîne Piwi+, ont droit à deux chaînes You Tube: les bambins peuvent surfer sur Zac et Zig, tirée de l'un de ses programmes phares et constituée de pastilles ludo-éducatives, de comptines et... d'une nouvelle vidéo par semaine, ainsi que sur Piwi+, qui reprend les premiers épisodes de ses séries à succès.
Canal+ avait été précédée par Gulli, la chaîne 4-10 ans du groupe Lagardère Active. En mai, elle a ouvert huit canaux thématiques sur You Tube (Gulli Délire, Gulli Show, Gulli Ciné, Gulli Aventures...), autant de thématiques reprenant des contenus issus de ses programmes et diffusés dans des formats courts adaptés à You Tube.
(…)
Même analyse du côté des concurrents américains Disney et Nickelodeon, où l'on se dit convaincus que l'avenir de la télévision passe par la complémentarité entre le linéaire et le non-linéaire. Et si certains, dans les chaînes, prédisaient déjà la mort de la télévision si ses contenus étaient mis à disposition sur internet, ils se sont vite aperçus que You Tube ne cannibalisait pas l'audience de la TV, bien au contraire. «You Tube ne fragmente pas l'audience, c'est un distributeur de plus dans la chaîne de valeur, indique ainsi Thierry Cammas, PDG de Viacom, en charge des chaînes jeunesse Nickelodeon et Nickelodeon Junior
.

Nous vous laissons parcourir ces articles dans leur intégralité et chercher d’autres références dans la presse. En complément, nous vous suggérons ces quelques lectures :

* Youtube théorie / Antonio Dominguez Leiva, 2014 : L'univers vertigineux et virtuellement infini de YouTube, dont le big bang remonte à février 2005, est désormais un des faits de civilisation majeurs de ce début de millénaire. Avec cent heures de nouvelles vidéos publiées chaque minute et plus d'un milliard de visiteurs uniques par mois, il constitue le troisième site le plus visité d ´Internet, après Google et Facebook. Cet essai s'intéresse à l'émergence d'une véritable branche de médiologie culturaliste, les « YouTube studies » (comme l'auteur voudrait modestement l'appeler). En adoptant le point de vue de la recherche universitaire, il tentera d'explorer et d'analyser les vidéos YouTube tout en proposant une thèse englobante sur le caractère excessif, répétitif, éclaté - en somme, néobaroque - de ce corpus presque infini.

* Les nouvelles superpuissances Par Daniel Ichbiah, 2013.

* Abécédaire du Web: 26 concepts pour comprendre la création sur Internet Par Joanne Lalonde,Project Muse, 2012.

* Les réseaux sociaux sur Internet / Louis-Serge Real del Sarte, 2010 : La révolution est en marche. Facebook, Twitter, MySpace, Viadéo, Youtube, XING, Copains d'avant, Skyblogs, Linkedln et tant d'autres... L'incontournable déferlante des réseaux sociaux sur Internet s'est imposée en un temps record. Difficile de s'en passer pour organiser sa vie. Mais aussi, et " à portée de clic ", multiplier ses contacts d'un bout à l'autre de la planète, sortir de l'anonymat, améliorer son image, partager ses passions, valoriser ses compétences, dynamiser ses projets, se constituer un carnet d'adresses et en tirer parti...Créer. Et faire partager cette création. Ces nouveaux réseaux s'imposent également au sein de l'activité des entreprises, qui les utilisent de plus en plus, et génèrent de nouveaux enjeux dans la sphère professionnelle : quelles conséquences sur le lieu de travail ? Quels nouveaux métiers de l'Internet ? …

Vous trouverez d’autres références en interrogeant le catalogue universitaire Sudoc et en effectuant des recherches sur google livres ou tout simplement en tapant dans un moteur de recherche youtube incontournable.

Pour finir, un ouvrage devant paraître le 20 novembre 2015 pourrait vous intéresser :
#Fans : comprendre la nouvelle génération hyper-connectée sur YouTube, Instagram... / Colombe Prins, Anthony Zameczkowski: Une analyse de l'engouement des jeunes pour les réseaux sociaux et du succès de nombreuses plates-formes du web.

Bon travail.

Réponse de le rah

par le rah, le 27/10/2015 à 16:54

Bonjour, pouvez vous m'aider, je cherche à savoir comment Youtube impact les médias ?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 28/10/2015 à 14:37

Bonjour,

Le principe du Tpe repose sur le fait d’apprendre à mener des recherches, à réfléchir sur une thématique … et nous n’avons pas vocation à travailler à votre place.
Notre précédente réponse, dans laquelle nous vous recommandions des sites et des ouvrages auraient dû vous permettre de poursuivre et de trouver des ressources pour votre nouvelle question.

Pour réussir, nous vous suggérons la lecture de notre fiche astuces réaliser un tpe.
Par ailleurs, il vous faudra préciser votre pensée car youtube est souvent considéré comme un média et il importe de déterminer quel impact vous souhaitez aborder.

Pour vous aider, vous pourriez partir d’exemples précis mentionnés dans :

* Enjeux des industries culturelles au Québec
* Les nouvelles sociabilités du Net en Méditerranée par NAJAR Sihem (sous la direction de)

Ou montrer les « dérives » de youtube en abordant, par exemple, la mise en ligne de la décapitation du journaliste James Foley.

Nous vous laissons travailler … vous allez réussir …et sinon, n’hésitez pas à demander des conseils auprès de la documentaliste de votre lycée !!
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact