Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le lait et ses dérivés

Le lait et ses dérivés

par jean-jacques, le 29/02/2016 à 11:25 - 1454 visites

Bonjour , Est il vrai que le lait de vache n'est pas conseillé à l'homme ?
Merci pour votre réponse
J-J

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 29/02/2016 à 16:22

Bonjour,

La consommation de lait de vache fait l’objet de nombreux débats qui divisent les spécialistes.
Ainsi l’interview accordée par Caroline Gayet sur « Les véritables effets du lait sur la santé », publié le 18 août 2015 sur atlantico fait un point sur les bienfaits et méfaits du lait :

Atlantico : Que sait-on sur les bienfaits du lait ?
Caroline Gayet : Le lait apporte des protéines et du calcium. C'est un aliment qui nous aide dans notre croissance. Le calcium est important dans la construction de la masse osseuse et donc pour notre squelette. C'est un produit pour la petite enfance pour que les os soient solides. Les protéines sont des éléments bâtisseurs, qui soutiennent la croissance générale du squelette et celle des muscles. Nos anticorps pour les défenses immunitaires sont des protéines. Quand on parle du lait on parle du lait de vache qui à la base réservé aux veaux, donc pour nous le meilleur lait reste le lait maternel. Pour celles qui n'allaitent pas, il y a bien sûr les laits en poudre et laits maternisés. Il y a de plus en plus en plus de nourrissons intolérants aux protéines de lait de vache ou au lactose. Ce sont des enfants qui vont alors grandir avec d'autres laits.
Quels sont les méfaits du lait ?
Le lait contient de la caséine, une protéine qui a un très gros poids moléculaire et qui est très lourde à digérer. Elle est aussi pro-inflammatoire, c'est-à-dire qu'elle ne provoque pas, mais elle aggraverait des phénomènes inflammatoires comme l'eczéma ou le psoriasis. Lorsque les personnes souffrant de ces inflammations arrêtent de boire du lait, des améliorations sont ressenties. Il peut aussi agir négativement sur le sommeil. Les gens qui ont des problèmes ostéo-articulaires comme l'arthrite, les sciatiques, ou qui font des tendinites à répétition, il y a une amélioration lorsqu'ils arrêtent les produits laitiers, en sachant que le lait sera toujours celui qui fera le plus de "dégâts".
Ce qui rend le lait parfois peu recommandable dans notre alimentation est surtout la qualité du lait : le lait biologique est toujours à privilégier plutôt que du lait de vaches élevées avec des farines et énormément de traitements médicaux de type antibiotiques. D'ailleurs, l e lait biologique dans l'alimentation des Français a progressé de 37% entre 2009 et 2013.
L'emballage aussi joue parfois un rôle. Si certaines personnes sont intolérantes au lait, cela peut être dû à la pasteurisation, à l'emballage aussi d'après certains spécialistes à cause des phtalates, et à la qualité du lait en fonction du type d'élevage des vaches. Le lait d'aujourd'hui n'a plus rien en commun avec le lait que l'on buvait il y a 50 ans. Ce produit a subi énormément de transformations.
A noter : les yaourts et fromages sont bien mieux tolérés que le lait ce qui pose un peu moins de problème puisqu'ils contiennent moins de lactose.


L’article « Le lait. Bon diable ou mauvais apôtre ? » publié dans Le Quotidien du Médecin le 18 février 2016 tend à présenter un bilan bien plus favorable au lait de vache :
Le lait de vache est régulièrement accusé d'être la cause de problèmes de santé, en particulier de l'augmentation du risque de fracture... un comble !
Les études expérimentales portent sur des critères intermédiaires (marqueurs de remodelage osseux, DMO) et sont le plus souvent favorables à la consommation de lait de vache. À tous les âges de la vie, notamment chez l'enfant et la femme ménopausée, la consommation de lait de vache réduit le remodelage osseux et améliore la DMO. Mais quel est le rôle des différentes fractions du lait : calcium, autres minéraux, protéines, petit lait ? Hannan MT (JBMR 2000) a montré que la consommation de protéines du lait augmente la DMO du col fémoral chez les sujets âgés indépendamment du calcium à partir de la cohorte Framingham et ce de façon plus importante que les protéines de viande rouge ou les plats préparés industriellement. L'angiogénine du petit-lait inhibe l'activité ostéoclastique. Concernant le risque fracturaire lié à la consommation de lait de vache on ne dispose que d'études épidémiologiques d'observation, qui apportent, elles, des résultats beaucoup plus contradictoires et déstabilisants
...

La République du Centre. Orléans, (3 juin 2015) s’interroge aussi sur les effets bénéfiques ou néfastes du lait :

1 Pourquoi est-on intolérant au lait de vache ? Le lait contient une protéine, la caséine, au gros poids moléculaire, donc lourde à digérer. Elle aggraverait aussi des inflammations telles que le psoriaris, l'eczéma mais aussi les maladies ostéo-articulaires comme les sciatiques, les tendinites, l'arthrite. C'est pour cela qu'une certaine amélioration est enregistrée lorsque des patients atteints arrêtent de boire du lait. L'allergie aux protéines du lait de vache est responsable de 13 % des allergies alimentaires des enfants. L'intolérance au lactose s'explique par l'absence dans l'intestin d'une enzyme nommée la lactase. Le lactose ne peut alors être transformé en D-galactose. Il arrive non digéré dans le colon et provoque des troubles digestifs. Cette intolérance touche 6 à 10 % des Français. Enfin, des études montrent que, bu en grande quantité, le lait augmenterait le risque de cancer de la prostate.
2 Quel type de lait est-il recommandé de boire ? Mieux vaut boire du lait bio, de meilleure qualité que le lait produit par des vaches élevées avec des farines et traitées aux antibiotiques. Pour les personnes ayant du mal à digérer le lait, il faut s'interroger : est-ce le lait lui-même, ou est-ce l'emballage qui provoque des allergies ? Certaines marques proposent des laits allégés en lactose (0,5 % au lieu de 5 %). Mais ces nouvelles habitudes de consommation ont un coût, comme le montre ce relevé dans un drive : 0,73 euro par litre pour un pack Lactel de six laits classiques enrichis à la vitamine D; 1,04 euro le litre pour un pack du lait bio; 1,21 euro le litre pour un pack de lait facile à digérer. À noter : les yaourts et les fromages sont mieux tolérés car ils contiennent moins de lactose.
3 Doit-on boire du lait à tout âge de la vie ? C'est indispensable jusqu'à 4 ans. Avec 90 % d'eau, le lait contribue à hydrater l'organisme, apporte des protéines et des glucides. Bébé, le lait maternel est le mieux adapté. Sinon, il existe des laits en poudre, y compris des spécifiques pour les nourrissons à terrain allergique. Tant que l'enfant grandit, il est encore conseillé de boire du lait et de consommer, au total, quatre produits laitiers par jour. Un bol de 250 ml apporte 300 mg de calcium (37,5 % de l'apport journalier recommandé), mais aussi de l'iode, du zinc Adulte, le lait n'est pas indispensable, même si la plupart des médecins recommandent trois produits laitiers par jour (quatre pour les femmes enceintes ou allaitantes et les seniors).


Dans tous les cas de figure, comme le montrent les articles cités sur dessus ou celui publié sur sciencesetavenir, la consommation de lait de vache présenterait un risque à partir de trois verres par jour.

En guise de conclusion, nous vous laissons consulter notre réponse apportée sur la consommation lait de vache.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact