Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Textes de femmes

Textes de femmes

par Mag01, le 28/04/2016 à 22:24 - 3259 visites

Bonjour, nous sommes une troupe de théâtre amateur et sommes à la recherche de textes, sketches, monologues, de femmes dits par des femmes sur la condition de la femmes à tout âge. Merci de votre aide.
Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_spec, le 30/04/2016 à 14:58

Réponse du Département Arts vivants :

Bonjour,

Nous avons effectué une recherche dans notre fonds théâtre et sur Mascarille, base de connaissance sur le théâtre consultable en ligne à Bibliothèque municipale de Lyon.

Voici nos suggestions de pièces sur les femmes (portraits de femmes, condition féminine…), choisies dans le répertoire contemporain.

Monologues pour femmes, sur les femmes, écrits par des femmes !

Fille de / Leïla Anis
L'exil porte souvent en lui tant de contradictions et fait faire tant de contorsions qu'on préfère souvent le taire. Pourquoi raconter qu'on est un étranger de partout, ni d'ici, ni de là-bas ? Ça intéresse qui une fille de l'entre-rien ? Pourtant, Leïla Anis relève le défi avec dignité. Les mots de Fille de, réminiscences ténues et souvenirs fantasmés d'une adolescence, posent la question de l'exil au féminin et des stéréotypes de genre. Ici, à 16 ans, l'exil est un accident qui remet en jeu les possibles, et un nouveau devenir de femme s'écrit au nom de toutes celles dont les voix sont aujourd'hui mutilées.
Source : theatre-contemporain.net

Les pieds nus / Claire Gatineau
Rien de plus banal que le journal intime d'une femme, de son enfance à l'âge adulte et la maternité en passant par la douloureuse période de l'adolescence mais quand Claire Gatineau prend sa plume pour écrire, rien n'est jamais banal, tout est poésie...
Source : Mascarille

Marlon / Aude Lachaise
A partir de la figure prétexte de Marlon Brando, Aude Lachaise explore avec une irrésistible distance ironique les questions de la séduction, du désir en général, du désir sexuel, du désir de vivre, du désir tout puissant qui aliène et frustre. Une façon aussi, de jouer sur les contradictions et oppressions qui relient féminisme et patriarcat.
Source : theatre-contemporain.net

Chaîne de montage / Suzanne Lebeau
En 1993, on retrouve le corps à moitié enterré d’une jeune fille violée et assassinée à Juàrez, au Mexique. Elle est la première victime d’une liste effroyable de centaines d’autres ouvrières mystérieusement tuées durant vingt ans. L’affaire n’a jamais été élucidée. Sans doute parce que les cibles sont des femmes, des prolétaires sans visage et sans voix. Elles sont les maillons interchangeables de cette chaîne de montage d’usines produisant vêtements et objets pour alimenter la surconsommation des Américains du Nord. À partir de ces événements classés dans la rubrique des faits divers et grâce à une écriture brute et poétique, une langue de l’urgence, Suzanne Lebeau lance un cri d’alarme pour que ces mortes ne restent plus ignorées. Son monologue pour une actrice ou pour un cœur se déroule comme une enquête. Il vise à une prise de conscience de toutes les chaînes concrètes ou symboliques qui entravent producteurs et consommateurs, liés par le cynisme du profit.
Source : Mascarille

Guérillères ordinaires : poèmes dramatiques / Magali Mougel
Lilith vit à Seroae et voudrait bien que son mari ne perce pas le mur de la buanderie, cette pièce sombre où reposent ses secrets. Elle ne veut pas d’une fenêtre sur le jardin : elle préfère rester dans l’opacité de sa vie solitaire et juxtaposée. Léda doit quitter son travail parce que son corps ne correspond plus aux critères esthétiques imposés par le « marché ». Une jeune femme raconte son renoncement amoureux alors qu’elle était adolescente : aimer une autre fille n’était pas du goût de son père.
Trois aventures singulières, prenant chacune la forme d’un « poème dramatique », déploient les circonstances extraordinaires d’existences ordinaires. Trois femmes prennent ainsi la parole pour évoquer, dans une langue noueuse et hypnotique, le moment où quelque chose de leur vie fut confisqué. Les héroïnes imaginées par Magali Mougel parlent la langue de la douleur et combattent l’aliénation quotidienne du traumatisme. Ce trio de voix puissantes affirme le tragique d’une condition en même temps que la beauté d’un geste d’émancipation. Si la violence devient leur arme, c’est pour mieux rendre les coups terribles dont elles ont été les victimes.
Source : theatre-contemporain.net

À mon âge, je me cache encore pour fumer / Rayhana
Tragi-comédie
9 femmes
Des rires, neuf paroles, le sifflement d’une balle et le silence de Dieu… Une tragi-comédie qui rassemble 9 femmes d’âges et de conditions diverses dans un hammam à Alger… Elles sont là pour se laver mais surtout parler, se parler … Dans l’intimité de cet espace protégé de l’extérieur, les regards et les points de vue se croisent, entre pudeur et hardiesse, dans le dévoilement violent, ironique, drôle et grave des silences refoulés de femmes qui se sont tues trop longtemps. Peu à peu se révèlent leurs destins particuliers,...
Source : theatre-contemporain.net

Blanche Aurore Céleste / Noëlle Renaude
Courte pièce
Son père frappa sa mère. Sa mère tomba sur le lit. Son père, bourré de remords, sauta sur sa mère. Ils la conçurent. Ils l'appelèrent Blanche. Y accolèrent Aurore. Et ajoutèrent Céleste. Voilà pour la genèse. Blanche dresse de sa vie des bilans provisoires. Elle s'aide de la parole pour tenter de prendre, enfin, et peut-être pour toujours, la décision la meilleure, la bonne ou la moins pire. Elle réinventorie ses hommes comme d'autres les bibelots de famille. Blanche, à la périphérie du monde et au centre du sien, bricole son destin. Toute seule. Mot sur mot. Instant sur instant. Rien sur rien. Jusqu'au drame. La vie ainsi cahote, ni mauvaise, ni injuste.
Source : theatre-contemporain.net

Le Groenland / Pauline Sales
Une mère parle à sa fille ; elles viennent toutes deux de fuir le domicile familial pour se rendre au Groenland. Vers un ailleurs, dans un pays plus froid, plus blanc, il nous est confié l’expérience d’une mère, le secret d’une femme, les instants d’une existence qui nous violente. Et puis l’acharnement qui interroge l’abandon, le désir de se retrouver soi jusqu’à envisager de lâcher la main de sa fille.
Source : theatre-contemporain.net

Monologues pour femmes, sur les femmes, écrits par… des hommes !

Huit monologues de femmes / Barzou Abdourazzoqov
Huit femmes entrent en scène. Avec beaucoup de verve et d'humour, malgré la vie qui ne les a pas ménagées. Elles viennent tour à tour raconter leur histoire, dire leur quotidien, se donner en exemple plus qu'en spectacle. Et les hommes en prennent pour leur grade! Car elles disent la violence sociale, la perte des repères traditionnels, le machisme d'une culture à la fois musulmane, persane et russe.
Source : theatre-contemporain.net

Moulins à paroles. 02 / Alan Bennett
Trois monologues d’Anglaises, solitaires, désespérément drôles et attachantes, constituent ce nouveau recueil de Moulins à paroles. Avec l’antiquaire qui rate peut-être l’affaire de sa vie, la vendeuse de grand magasin qui ne sait sur quel pied danser entre son étrange pédicure et son frère hémiplégique et la femme qui se prend d’amitié pour sa voisine meurtrière, Alan Bennett nous offre de savoureux moments de comédie dans un esprit des plus grinçants.
Source : Mascarille

Le petit boucher / Stanislas Cotton
Félicité dit son histoire : celle d’une paysanne d’un village paisible - les travaux et les jours - une vie sans histoire jusqu’au drame non nommé mais décrit : la guerre, la fuite, la forêt… Elle hésite, chemine, inquiète, sur les sentiers de sa mémoire. Les mots dénouent petit à petit le mystère et nous dévoilent le cauchemar qui a marqué la terre et souillé les corps. Son corps. Les mots la délivrent. Et le fruit maudit de ses entrailles sera accueilli avec bonheur. Si les civils demeurent les victimes principales de toutes les guerres et les femmes cibles récurrentes de la barbarie, ce poème dramatique lumineux coule d’une traite malgré la noirceur des événements.
Source : Mascarille

Histoires d'hommes / Xavier Durringer
Ces Histoires d'hommes, dont les premières ont été écrites pour Judith Magre et lues au festival d'Avignon 2002, rassemblent une quarantaine de monologues destinés à des actrices de tous les âges. On retrouve dans cette série de textes le style si particulier de Durringer. Ces monologues permettent comme toujours chez lui de nous présenter un grand nombre de personnalités diverses, des petits bouts de vie de femmes, amoureuses, seules, en colère.
Source : theatre-contemporain.net

Un grain de figue / Lancelot Hamelin
Un grain de figue raconte l'histoire d'une jeune femme, Juive d'Oran qui épouse son voisin espagnol. Mais elle s'est trompée d'amour, car elle aimait le jeune frère de celui qu'elle a épousé dans le feu de la jeunesse. C'est en somnambule qu'elle enfante un fils de cet homme, et qu'elle le suit loin de l'Algérie. C'est dans un demi-sommeil qu'elle se laisse porter dans une époque en guerre. Découverte et hésitations de l'amour, exil et maternité, lente disparition du goût de vivre, c'est tout ce qui est contenu dans un seul grain de figue égaré sous la langue.
Source : Mascarille

Elle(s) : monologues pour comédiennes / Gérard Levoyer
Tantôt naïves, drôles, caustiques ou révoltées, des femmes se racontent. Elles attendent, espèrent, rêvent l’homme de leur vie. Quelquefois le quotidien les a salement meurtries. Mais elles ne perdent ni l’humour, ni la vitalité. Chaque portrait renferme en lui un concentré d’humanité.
Source : theatre-contemporain.net

Eileen Shakespeare / Fabrice Melquiot
Eileen Shakespeare, sœur de William, embrasse toutes les voix des femmes qui ont connu la lutte, la révolte, la résistance. Double du personnage d’Orlando de Virginia Woolf, elle traverse le temps, les époques et vient nous boxer de sa vérité nue de femme réveillant notre désir d’être et de vivre.
Elle pourrait être la parente de Lady Macbeth, Eileen au menton haut, Eileen - Camille Claudel est une femme de liberté mise au bûcher pour avoir trop dit, trop pleurée, trop vécue.
Incarnation de la force, elle luttera et quittera un mariage forcé pour suivre les pas de son illustre frère, cherchant à devenir auteur et actrice. Elle luttera pour se cultiver, une ogresse libre et forte, à la parole haute, sans peur ni loi, puissante et vaillante.
De l’enfantement et de sa souffrance, du dépit, de son cœur comme un champ de bataille vide, elle balaie d’un revers de la main les idées préconçues, nous pousse dans nos retranchements et du fond des siècles nous dit de ne jamais abandonner nos rêves.
Source : Mascarille

Huit monologues / Jacques Probst
Ce volume contient 3 monologues pour femmes : Lise, l’île ; Chabag ; Aldjia, la femme divisée. Une voix singulière, charpentée et fragile, pleine de tendresse qui décrit des perdantes magnifiques.
Source

La camoufle / Rémi De Vos
« Pendant que des millions d’hommes meurent sous les ordres des gouvernements, les femmes prennent leurs places à l’arrière, dans les campagnes, les usines, les administrations... Après l’armistice... Dans le silence de la soupe qui mijote, dans le fil qui reprise, dans les coups avalés, les naissances non voulues, elles cachent, camouflent leur histoire. » (Extrait de la préface de Laurent Vacher)

Pièces pour plusieurs personnages féminins, sur les femmes, écrites par… des hommes ou des femmes !


Les filles aux mains jaunes / Michel Bellier
4 femmes
Début 1915. La Première Guerre mondiale fait rage depuis plusieurs mois. L’espoir qu’elle soit courte et victorieuse s’est envolé. Dans une usine d’armement, quelque part en Europe, Julie, Rose, Jeanne et Louise, quatre "filles aux mains jaunes", fabriquent des obus à la chaîne et découvrent leur destin d’ouvrières. Comme tout le monde, elles souhaitent la victoire et le retour des hommes. Dans ce décor singulier, Jeanne a des désirs de revanche, Julie rêve d’amour, Rose écoute Louise, et Louise parle, milite, écrit et tente de croire à un monde nouveau. Dans l’enfer d’une industrie qui expérimente la production de masse et le taylorisme, avec ses conditions de travail inhumaines, les quatre femmes découvrent une liberté tout à la fois du corps, de la parole, de l’esprit... mais aussi l’inégalité sociale, la solidarité... et quelque chose qui ressemble à un début d’émancipation…
Source : Mascarille

Dis à ma fille que je pars en voyage / Denise Chalem
Comédie psychologique
3 femmes
Dans une prison, deux femmes partagent la même cellule. Dominique y a déjà passé sept ans. Tout sépare apparemment les deux femmes. Caroline a de l’éducation et de l’instruction ; Dominique, les manières rudes d’une mère de famille dont l’existence a toujours été pénible. Sous haute tension, une amitié profonde verra le jour. Tout cela n’exclut pas l’humour, derrière lequel elles se cachent pour survivre et supporter au quotidien l’absurdité de certaines règles. Deux femmes issues de milieux sociaux différents, dont les parcours sont éloignés et qui ne seraient probablement jamais rencontrés à l'extérieur.
Source : Mascarille

Trois femmes descendent vers la mer / Gilles Granouillet
3 femmes
Comment une vie bascule l'espace d'une journée ? Prenons trois femmes : la plus jeune a une quinzaine d'années, la plus âgée a dépassé la soixantaine, et mettons-les sur une barque au fil de l'eau. La situation de départ de la pièce a quelque chose de cocasse voire d'irréel. Ce qui va advenir d'elles, personne ne le saura exactement, ce sont bien les circonstances qui les ont amené jusqu'ici qui font l'histoire, qui font la pièce.
(…)Trois portraits de femmes à trois âges de la vie, mais une seule histoire, celle de femmes qui luttent pour continuer à garder la tête haute.
Source : theatre-contemporain.net

Misterioso-119 / Koffi Kwahulé
Drame
Un ancien couvent abritant une prison de femmes. Toutes ont été détenues suite à des deals, meurtres ou vols. Elles n’ont pourtant pas renoncé : ni à la parole qui permet de se raconter, ni aux obsessions et à la sensualité débordante qui les habitent.
Une comédienne travailleuse sociale pénètre ce monde carcéral après que deux de ses prédécesseurs ont disparus mystérieusement. Elle tente de monter un spectacle. Mais les détenues ne se prêtent pas facilement au jeu. La parole alors déchaînée prend corps dans un chœur aux multiples voix qui laisse entendre l’animalité sensuelle de chacune des femmes. Pendant que la parole se libère, une prisonnière interprète inlassablement un morceau à "fendre l’âme", le Misterioso 119 de Thelonius Monk.
Source : Mascarille

Neuf Petites Filles (Push & Pull) / Sandrine Roche
Comédie grinçante
9 femmes
Neuf petites filles jouent à s’inventer des histoires. À tour de rôle, elles livrent leurs souvenirs plus ou moins romancés, leurs craintes, leurs vies rêvées. À travers ce jeu à première vue innocent et les thèmes qu’elles abordent tels que la féminité, la misogynie, le statut social, le corps de la femme, l’homosexualité… on observe à quel point ces fillettes peuvent être - envers elles-mêmes et les autres - cruelles, perverses, ambivalentes, effrayantes de lucidité.
Avec une langue épurée, comme taillée au cutter, une portée sur laquelle les futures interprètes trouveront une matière à la fois forte et libre, jazzy et heurtée, Sandrine Roche propose un univers très personnel, qui prend en compte dans le texte même les corps et les sensations.
Source : Mascarille

Braises / Catherine Verlaguet
3 femmes
La veille d’un mariage est souvent un temps de prise de conscience sur sa vie et les changements qui nous attendent. Pour franchir ce cap-là, Leïla se serait bien passée de la visite surprise de sa grande sœur Neïma. Alors qu’elle n’est pas invitée au mariage, celle-ci semble pourtant déterminée à raviver des souvenirs douloureux. Le dialogue entre les deux sœurs et leur mère, même lorsqu’il est teinté d’humour, ne parvient pas à cacher que le drame qui les a touchées trois ans plus tôt n’était pas qu’un banal conflit intergénérationnel au sein d’une famille maghrébine en France. Écrite pour trois comédiennes, Braises est une pièce choc qui a pour volonté d’ouvrir le débat en abordant les sujets polémiques qui sont au cœur du quotidien de milliers de familles immigrées : l’émancipation des femmes, les mariages arrangés, la religion… Ces questions qui aujourd’hui encore poussent en marge de notre société des communautés qui ne parviennent pas toujours à concilier leurs coutumes avec celles de leur pays d’accueil.
Source : Mascarille

Pour aller + loin :
Monologues pour femmes au théâtre
Bibliographies thématiques de pièces pour adultes

Nous espérons vous avoir aidé dans vos recherches et vous remercions pour votre confiance.

L’équipe Arts vivants

Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact