Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > la politique des femmes en Inde

la politique des femmes en Inde

par alexis sanchez, le 14/02/2017 à 11:38 - 984 visites

bonjour, je voudrais savoir comment ont évolué les droit des femmes en politique en Inde depuis l’indépendance en 1947 ?
merci d'avance.

Réponse de josephineray

par josephineray, le 14/02/2017 à 11:40

bonjour, je voudrais savoir comment ont évolué les droit des femmes en politique en Inde depuis l’indépendance en 1947 ?
merci d'avance.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 16/02/2017 à 11:02

Bonjour,

Nous vous proposons dans cette réponse une sélection d’études sur les évolutions de la position des femmes en Inde.

Le dossier de l’ENS de Lyon Les femmes en Inde : une position sociale fragile, dans une société en transition constitue une bonne introduction à ce vaste sujet :

« Tenter de décrire la position sociale des femmes dans un pays aussi vaste et composite que l'Inde, où les évolutions sont toujours complexes, relève du défi. Une telle tentative soulève aussi de nombreux paradoxes. Comment expliquer l'infériorité sociale persistante des femmes dans un pays qui a connu plusieurs dirigeantes féminines ? Pourquoi la modernité n'a-t-elle pas réduit les discriminations à la naissance et les a même amplifiées ? Et dans une Inde où l'éducation progresse, pourquoi la présence des femmes sur le marché du travail reste-t-elle relativement faible ?
Pour rendre le propos aussi lisible que possible, nous nous limiterons à quelques grands axes. Nous examinerons tout d'abord comment la préférence pour les naissances masculines façonne encore la dynamique démographique indienne, entraînant un déficit durable de femmes dans la société. Nous aborderons ensuite la position sociale des femmes par le prisme de l'éducation et du marché du travail, en nous intéressant plus particulièrement à une évolution récente et inédite : l'émancipation des jeunes diplômées urbaines, qui constitue un des moteurs du changement social en cours. Enfin, nous évoquerons le fléau persistant des violences de genre, ainsi que le réveil féministe qui s'observe depuis 2012. »

D’autres articles, consultables sur Cairn, analysent la condition sociale des femmes en Inde, l’évolution de leurs droits, le sex-ratio déséquilibré entre hommes et femmes, et la place des femmes en politique :
- « Femmes en Inde : législation et réalités », Banerjee Paula, Diogène, 4/2005 (n° 212), p. 107-127
- « Femmes en Inde », Chasles Virginie, L'Information géographique, 1/2008 (Vol. 72), p. 57-69.
- « L'économique, le social et le spatial. Les trois dimensions de la surmasculinité juvénile en Inde », Guilmoto Christophe Z., Population, 1/2008 (Vol. 63), p. 93-122.
- « Les femmes et le pouvoir exécutif en Inde », Tawa Lama-Rewal Stéphanie, Histoire@Politique, 1/2007 (n° 1), p. 4-4.


Pour compléter, voici quelques documents empruntables à la BmL :

Les inégalités de genre en Inde : regard au prisme des études féministes postcoloniales, Kamala Marius
« Nul pays plus que l'Inde ne suscite autant de sentiments contradictoires. Ses paysages contrastés, ses religions, ses castes, ses hommes et ses femmes ont attisé les imaginations occidentales depuis des siècles. Aux antipodes de ce cliché orientaliste, les femmes indiennes sont représentées comme des victimes d'un système patriarcal archaïque opposé au nôtre. Cette vision a-historique, décontextualisée et universalisante des femmes indiennes a conforté les féministes libérales dans leur construction essentialiste des femmes comme victimes plutôt que comme agents de résistance et de changement. À travers la situation des femmes actives en pays tamoul, Kamala Marius plaide pour une interprétation multiple des inégalités et des facteurs de domination : la précarité du statut des femmes prenant le pas sur d'autres facteurs comme la caste, la classe, les lieux. Sa recherche montre aussi que les mobilités spatiales et sociales des femmes favorisent une redéfinition des rapports de genre, de caste et de communauté. Elle souligne combien ce processus cumulatif des mobilités constitue une source d'empowerment et d'émancipation. L'apport de cet ouvrage est de trois ordres : empirique d'abord, présentant un panorama complet et commenté d'une large palette des inégalités genrées en Inde ; théorique et conceptuel ensuite, couvrant un champ de recherche allant du féminisme postcolonial aux subaltern studies ; réflexif enfin, appuyé sur de solides investigations de terrain. Son sujet qui considère à la fois l'individu et le groupe au travers de leurs pratiques, de leurs discours et de leurs représentations invite à dépasser les clivages disciplinaires. Son terrain d'étude, l'Inde, est systématiquement mis en perspective avec son parcours et son itinéraire personnel posant ainsi les jalons d'une réflexion critique novatrice. »

Inde, la révolution par les femmes, Dominique Hoeltgen
« Elles sont célèbres ou inconnues. Elles sont actrices, banquières, avocates, chefs d'entreprise, vendeuses de rue, chiffonnières, et leurs destins croisés éclairent l'avenir de l'Inde, cette immense démocratie où il y a encore trop de pauvres, d'illettrés, d'exclus de la société. Les paysannes aux pieds nus qui s'inventent une douce révolution technologique et les rouleuses de bidis qui adhèrent à un syndicat partagent un même souci : devenir visibles ! Cette reconnaissance sociale est plus aisée avec l'aide de personnalités : quand une actrice de Bollywood reloge des habitants des bidonvilles. Quand des avocates élèvent la voix contre les disparitions de petites filles, les viols et les tortures. Quand des artistes utilisent leurs spectacles ou leurs écrits pour lutter contre les extrémismes. D'autres femmes sont sous les projecteurs : à la tête d'empires pharmaceutiques, bancaires ou industriels, elles font des miracles. Et comment ignorer les femmes politiques quand on sait que l'une d'elles, à la tête de l'Etat le plus peuplé de l'Inde ? 200 millions de personnes, excusez du peu ? , se rêve à la tête du pays. Mais l'avenir est aussi entre les mains des plus jeunes, une génération pressée, explosive, prête à conquérir le monde. »

Femmes indiennes éditorial François Gautier (revue)
« Traite de la place des femmes dans la société indienne, leurs conditions sociales, leur rôle dans la culture, leur histoire, etc. »

Quand les femmes auront disparu : l'élimination des filles en Inde et en Asie, Bénédicte Manier
« Un document sur l'élimination organisée des petites filles et ses répercussions sur la société indienne. L'auteure estime que l'Asie sera confrontée, dans l'avenir, à une fracture démographique et qu'elle verra apparaître une population de plusieurs dizaines de millions d'hommes célibataires. Elle explique les conséquences sociales qui bouleverseront la région la plus peuplée du monde. »

Femmes et politique en Inde et au Népal : image et présence, Stéphanie Tawa Lama-Rewal
« Dans la plupart des pays d'Asie du Sud, les femmes accèdent à de hautes positions politiques à partir des années 1950. Avant cette date, les femmes indiennes avaient déjà participé à la lutte d'indépendance. En 1951, l'Inde instaure le suffrage universel garantissant en droit l'égalité des hommes et des femmes. A la fin des années 1990, le Népal connaîtra une situation analogue. »

Femmes et développement humain : l'approche des capabilités, Martha C. Nussbaum
« Application du concept de capabilité aux inégalités de genre. L'auteure évalue le niveau de développement d'un pays non pas à son PIB mais à la capacité du gouvernement à maintenir l'égalité entre les hommes et les femmes. Elle appelle au développement d'une pensée politique et économique attentive à ces disparités, tout particulièrement dans les pays du Sud.
Martha C. Nussbaum est l'une des voix contemporaines de la philosophie politique. Elle est particulièrement connue pour ses recherches sur le développement humain, au coeur duquel se trouve celui des femmes. Le concept de « capabilité », élaboré avec Amartya Sen (Prix Nobel d'Économie 1998), lui permet d'évaluer la liberté effective des individus de choisir leur vie. Prenant comme point de départ la situation des femmes pauvres en Inde et mêlant la théorie aux cas pratiques, elle plaide pour un étayage éthique de toute réflexion sur le développement. »


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact