Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Flatulences bébé allaité

Flatulences bébé allaité

par magicbillou, le 05/08/2017 à 23:06 - 2926 visites

Bonjour,

Nous aimerions savoir comment expliquer que suivant l'alimentation de la mère, un bébé allaité ait plus ou moins de flatulences?

Je vous remercie d'avance.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 08/08/2017 à 11:12

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Vous vous interrogez sur les liens entre alimentation de la mère, allaitement et flatulences de bébé. Effectivement, l’alimentation de la mère peut avoir une incidence sur le système digestif de votre enfant, certains aliments sont à privilégier et d’autres à consommer avec modération. Plus la diversification alimentaire est grande, plus votre enfant a des chances d’avoir un système digestif qui fonctionne bien. De plus, il faut savoir que les gaz, ballonnements, flatulences de votre enfant sont très courants durant les 3 à 4 premiers mois, parfois au grand désespoir des parents ! L’immaturité du système digestif ou des problèmes de déglutition (trop d’air avalé) peuvent entraîner des douleurs (spasmes, gaz) au moment de la digestion. Si les gaz ou ballonnements sont très douloureux, on peut parler de coliques du nourrisson, vous trouverez ci-dessous différents conseils pour apaiser votre bébé. N’hésitez pas à consulter votre médecin si les symptômes vous paraissent importants.



Doit-on suivre un régime alimentaire spécifique pendant l’allaitement ?

Une mère qui allaite doit avant tout manger à sa faim et boire à sa soif, qui sont souvent augmentées en raison de la production de lait. Il faut donc éviter les excès et les restrictions intempestives, sauf prescription médicale particulière.
Il y a malgré tout quelques règles diététiques à suivre pour éviter les carences chez l’enfant et surtout la mère. En effet, au cours de l’allaitement, tout comme lors de la grossesse, l’enfant est toujours privilégié au détriment des réserves de la mère qui s’épuiseront pour préserver une composition optimale du lait. Mais lorsque l’alimentation de la mère est très déséquilibrée et les réserves faibles ou inexistantes (comme pour les acides gras essentiels qui participent au développement cérébral de l’enfant), une carence peut aussi survenir chez l’enfant. Le régime de la mère doit ainsi comporter un apport suffisant de calcium (3-4 produits laitiers par jour), de fer (viande 2 fois par jour) et d’acides gras essentiels (poisson 1 à 2 fois par semaine).
Les fruits doivent être consommés en quantité raisonnable pour éviter la survenue d’une diarrhée chez l’enfant (notamment les agrumes et les pruneaux). Les aliments à goût prononcé (ail, oignon, épices, etc) peuvent modifier le goût du lait et incommoder l’enfant. L’alcool est interdit et les boissons excitantes (thé, café) doivent être consommées avec modération.
Dans les familles ayant un terrain allergique, les mères ont tendance à exclure certains aliments fortement allergisants pendant l’allaitement (lait, œufs, crustacés, fruits exotiques, cacahuète) par peur que l’enfant ne s’y sensibilise. Cette attitude n’est pas du tout justifiée. Il est même probable que la consommation de ces aliments pendant l’allaitement favorise au contraire l’acquisition de la tolérance et diminue donc le risque d’apparition d’une allergie. En effet, les fragments de protéines alimentaires ingérées par la mère passent par petites quantités dans le lait et permettent au système immunitaire de l’enfant de s’y habituer progressivement.

Source : Réponses à toutes les questions que vous vous posez sur l'alimentation de votre enfant de Patrick Tounian


Alimentation pendant l’allaitement sur Terrafemina :


Alimentation de la mère

Aliments à privilégier
- Les légumes et fruits frais
- Les laitages
- Les protéines
- Les céréales complètes
- Les corps gras d’origine végétale
Mais surtout, faites-vous plaisir ! En respectant une alimentation variée tout au long de la journée, vous n’avez aucun besoin de prendre des suppléments en vitamines et oligoéléments (sauf si votre médecin vous le recommande)

Faut-il éviter certains aliments ?
Non, aucun ! Vous pouvez manger de tout, y compris du chou, des aliments épicés, de l’ail, de l’oignon, des oranges, du chocolat… à condition que ce soit en quantités modérées.
Si vous vous empiffrez de potée de choux plusieurs jours de suite, il est probable que votre bébé aura des ballonnements… mais vous aussi.
De même, soyez raisonnable avec les prunes et les tomates (qui provoquent la diarrhée) et le melon (difficile à digérer), sans vous en priver.

Source : Le guide pratique de l'allaitement de Christilla Pellé-Douël

Sur les coliques des nourrissons, une émission de la maison des maternelles :



Et, pour finir,les conseils de doctissimo maman sur les coliques :



Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image & sur le magazine L’influx
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact