Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Le phénix pond-il des oeufs ?

Le phénix pond-il des oeufs ?

par Letizia, le 19/08/2017 à 17:49 - 1053 visites

Dans la plupart des mythologies, le phénix renaît de ses cendres donc n'a pas besoin, a priori, de pondre pour se reproduire.
D'où la question de savoir si le phénix, dans certaines conditions, pondrait des oeufs et pour quelle raison...

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 22/08/2017 à 15:05

Bonjour,

l'ouvrage Monstres, merveilles et créatures fantastiques résume l'histoire du phénix et présente que lorsque « sa fin s’approche, il vole jusqu’à Héliopolis et se construit un bûcher parfumé d’aromates sur le temple du soleil. Sous l’ardeur des derniers rayons, il se consume entièrement pour renaître trois jours plus tard (...) être unique, immortel, chaste et engendré de lui-même par son propre sacrifice » d’où l’inutilité de l’œuf.

Toutefois, hérodote parle de la construction d’un œuf (et non de la pondaison) mais dans un cas bien précis. Ainsi, dans La nature et ses images dans le roman grec: les fondements du romanesque Valérie Faranton cite Hérodote qui détaille la cérémonie :

« Il façonnerait d’abord avec de la myrrhe un œuf (…) ; il creuserait l’œuf et y introduirait son père ; puis avec d’autre myrrhe, il enduirait la partie de l’œuf qu’il aurait creusée et par où il aurait introduit son père, dont l’introduction rétablirait le même poids ; enveloppé de la sorte, il le transporterait en Egypte, au sanctuaire d’Helios

Françoise Lecoq relève dans l’article « L’œuf du phénix. Myrrhe, encens et cannelle dans le mythe du phénix » que "L’œuf de myrrhe hérodotéen se retrouve tout au long de la latinité, de Pomponius Méla à Celse, Lactance et Claudien en passant par Tacit et Achille Tatius".

Puis, l’œuf de myrrhe disparaît au profit d’un nid d’aromates pour le transfert du cadavre ou encore de cocon végétal.

Néanmoins, l’idée de l’œuf suscite encore l’intérêt des auteurs contemporains puisque dans Le secret de la salamandre, Axel Kahn écrit que « Tous les mille ans, le Phénix s’embrase, mais laisse place à un œuf qui devient un poussin ».

vous trouverez peut-être d'autres informations dans les ouvrages suivants que nous ne possédons pas :

* Le phénix et son autre : poétique d'un mythe : (des origines au XVIe siècle) / sous la direction de Laurence Grosserez [i.e. Gosserez], 2013.
* Les sources égyptiennes du mythe du Phénix / Françoise Lecocq, 2005.
* Phénix : mythe(s) et signe(s) : actes du colloque international de Caen, 12 - 14 octobre 2000, Maison de la recherche en sciences humaines de l'Université de Caen / LEIA, Laboratoire d'études italiennes, ibériques et ibéro-américaines, [Université de Caen] ; [éd. par] Silvia Fabrizio-Costa, 2001.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact