Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Les enquêtes de police au XIXe siècle

Les enquêtes de police au XIXe siècle

par cath01, le 27/08/2017 à 13:21 - 1491 visites

Bonjour,
Je suis à la recherche de documents (livres ou articles de presse) décrivant les méthodes d'investigation des policiers et le déroulement d'une enquête de police en milieu urbain durant la première moitié du XIXe siècle (idéalement sous la IIe république).
Les références que j'ai trouvées jusqu'ici traitent surtout de l'évolution du statut de policier, de la professionnalisation du métier, etc. mais rien de très concret sur le travail de terrain.
Merci par avance pour votre aide,
Cordialement.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 29/08/2017 à 11:36

Bonjour,

La littérature abonde particulièrement dans le domaine criminel - même s'il est vrai qu'elle porte souvent sur la IIIe République - et nous avons essayé de sélectionner les ouvrages qui présentent les méthodes d’investigation, les résultats des enquêtes.

Une approche historique :

65 affaires criminelles qui ont marqué l'histoire de la police scientifique / Nicolas Quinche, 2017 : Petite histoire de l'enquête criminelle et des savants qui ont transformé le travail de l'enquêteur, du premier millénaire chinois après notre ère jusqu'au XXIe siècle et en particulier les expertises du criminaliste suisse Rodolphe Archibald Reis, premier professeur de l'Institut de police scientifique de Lausanne.

Souvenirs de police : la France des faits divers et du crime vue par des policiers (1800-1939) / édition établie et présentée par Bruno Fuligni, 2016 : Dans cette anthologie, l'auteur condense un siècle et demi d'affaires criminelles et politiques, telles que les ont vécues les enquêteurs eux-mêmes.

Dans les secrets de la police : quatre siècles d'histoire, de crimes et de faits divers dans les archives de la Préfecture de police / sous la direction scientifique de Bruno Fuligni, 2012 : Histoire de faits divers et d'affaires criminelles qui ont défrayé la chronique en France à travers les archives des services de police. Des historiens évoquent l'évolution de la criminologie et de la criminalistique, de la truanderie de l'Ancien Régime, aux complots de la fin du XIXe et aux crises du XXe siècle : mort de Zola, assassinat de Jaurès, guerres mondiales, etc.

Aux origines de la police scientifique : Alphonse Bertillon, précurseur de la science du crime / sous la direction de Pierre Piazza, 2011 : Photographies face/profil, signalements descriptifs, fichiers, expertises, exploitation de marques, de traces et d'indices matériels les plus infimes... A partir de la fin du XIXe siècle, les forces de l'ordre commencent de plus en plus systématiquement à recourir à de nouvelles techniques et à la science afin de rendre plus efficaces leurs méthodes et leurs investigations. Alphonse Bertillon - qui deviendra le premier directeur du service de l'Identité judiciaire de la Préfecture de police de Paris - joue un rôle clef dans ce processus. Dix chapitres thématiques exposent et analysent ici le caractère capital de ses apports tant dans le développement de pratiques rationnelles d'identification des personnes qu'en matière de criminalistique. L'ouvrage éclaire aussi les multiples enjeux auxquels renvoie alors ce basculement décisif de la police vers la voie des applications scientifiques, notamment à travers la mise en valeur d'une riche iconographie composée de plus de 150 documents d'époque originaux.


Sur les traces du crime : de la naissance du regard indicial à l'institutionnalisation de la police scientifique et technique en Suisse et en France : l'essor de l'Institut de police scientifique de l'Université de Lausanne / Nicolas Quinche, 2011 : Consacrée à l'émergence de la criminalistique, cette étude se situe à la croisée de l'histoire des sciences, de la police, de la justice, de l'enseignement et des représentations des corps. Elle analyse la naissance du regard incidial et ses évolutions en prenant pour point de départ l'étude des traités médiévaux de chasse et les débuts des techniques d'identification à partir des empreintes.

Histoire des savoirs sur le crime et la peine. 01. Des savoirs diffus à la notion de criminel-né / Christian Debuyst, Françoise Digneffe, Jean-Michel Labadie, Alvaro P. Pires, 2008 : Les savoirs qui touchent aux comportements criminels permettent à la criminologie d'aujourd'hui d'apporter des réponses aux interrogations. Comment et en quoi l'histoire de la criminologie peut-elle éclairer la criminologie d'aujourd'hui ? Un groupe de chercheurs belges, canadiens et français tentent de le montrer en remontant aux origines du projet criminologique. Ils découvrent que la constitution des savoirs sur le crime et la peine s'organise d'abord au sein d'un champ de préoccupations diverses avant d'apparaître comme une activité de connaissance qui relève d'un projet portant explicitement sur la question criminelle. Après un chapitre introduisant à la criminologie d'hier et d'aujourd'hui, le premier volume de cette histoire nous situe dans la problématique du champ. On y voit se développer des savoirs qui touchent aux comportements criminels mais au sein d'autres préoccupations : projets diffus d'abord, au XVIIIe siècle, qui préparent la naissance des sciences humaines ; projets liés à des disciplines particulières qui se constituent au début du XIXe siècle ensuite : statistiques et hygiène sociale, psychiatrie et anthropologie. L'étude de cette dernière conduit jusqu'à Lombroso, point de départ de l'école positive italienne qui sera traitée dans le deuxième volume. Cet ouvrage, fruit d'une recherche collective, s'adresse tant aux étudiants en criminologie et en sciences humaines qu'à tous ceux, juristes, sociologues, psychologues et enseignants, qui peuvent être intéressés par les questions du crime, de la peine et du contrôle social dans les sociétés modernes.

Crime, science et identité : anthologie des textes fondateurs de la criminalistique européenne (1860-1930) textes choisis, présentés et annotés par Nicolas Quinche, 2006 : Instrument de recherche pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la criminalistique et de la police scientifique. Le choix des textes retenus dans cette anthologie a pour but de mettre en évidence les profondes évolutions des méthodes d'identification des criminels aux XIXe et XXe siècles.

Crime et science : les crimes à l'épreuve de la science / David Owen; [trad. de l'anglais par Pascal Aubin, Maurice Mashall] , 2000 :Décrit le rôle joué par la science criminalistique dans plus de quarante affaires criminelles réelles, résolues ou non. L'ouvrage est consacré au développement et à l'évolution des techniques employées dans les enquêtes criminelles, depuis la reconnaissance de l'unicité des empreintes digitales dans la Chine ancienne, jusqu'à l'analyse informatisée de l'ADN utilisée de nos jours.

Crime et culture au XIXe siècle / Dominique Kalifa, 2005 [3765] : La France du XIXe siècle se passionna pour la question du crime au travers de ses affaires et de ses causes célèbres. A l'époque furent inventés la police judiciaire, la statistique criminelle, la médecine, la science, le reportage et la littérature du crime. Cet essai analyse les fondements culturels de cet essor à travers les principales figures de criminels, les représentations du crime...

Les articles

• Houte Arnaud-Dominique, « ‪Citoyens policiers ? Pratiques et imaginaires civiques de la sécurité publique dans la France du second XIXe siècle‪ », Revue d’histoire du XIXe siècle, 2015/1 (n° 50), p. 99-116. URL : http://www.cairn.info/‬‬

• "Histoire des savoirs policiers en Europe : XVIIIe-XXe siècle", Revue d'histoire des sciences humaines, n° 19, 2009 : Au sommaire notamment : Modalités et enjeux de la circulation des savoirs policiers : un modèle français pour la police ottomane ? (N. Levy) ; La formation d'un savoir composite : les enquêteurs sous la monarchie constitutionnelle : 1814-1848 (P. Karila-Cohen) ; L'oeil et la mémoire : réflexions sur les compétences et les savoirs policiers à la fin du XVIIIe siècle (V. Milliot).

• Gilles Malandain, « Enquête et fiction : forçats fabulateurs dans l’affaire Louvel (1820) », Revue d'histoire du XIXe siècle, 36 | 2008, 19-36 : Très minoritaires, certains prisonniers ou forçats, généralement condamnés pour faux, maîtrisent suffisamment l’écrit pour en user comme d’une ressource, soit pour se faire une position privilégiée parmi les détenus, soit pour tenter de s’évader. L’usage de dénonciations ou de « révélations » sur des affaires en cours – et notamment en matière de complot politique – est un procédé bien connu des policiers et magistrats du début du XIXe siècle, qui s’en méfient beaucoup, tout en leur prêtant pourtant attention, en particulier dans certaines conjonctures. L’article développe ainsi un exemple particulièrement riche de ces « révélations annoncées », saisi dans le cadre de l’enquête de la Cour des pairs sur l’attentat de Louvel en 1820. Le dossier constitué autour des lettres de Michel Gérard, bagnard de Lorient, impliquant plusieurs forçats lettrés ainsi que les autorités du bagne, permet de souligner les conditions de réussite et les limites d’une stratégie de subversion de l’ordre carcéral fondée sur un recours systématique à l’écrit, et notamment aux « romans de voleurs », et sur l’opportunité qu’ouvre l’enquête judiciaire.

Les travaux universitaires

L’actualité criminelle dans la presse du Puy-de-Dôme de 1852 à 1914. Etude de la chronique judiciaire /Sébastien Soulier, Thèse de doctorat en histoire, Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II, 2011.

• « Pierre Rivière et les autres. De la violence familiale au crime : le parricide en France au XIXe siècle (1825-1914), Sylvie Lapalus,Thèse de doctorat en histoire » présentée dans Revue d'histoire du XIXe siècle, 24 | 2002, 240-244.

• "L’institution policière en France sous la IIIe république, 1875-1914" / Jean-Marc Berlière, Thèse de doctorat en histoire université de Bourgogne, 1991.


Nous vous laissons aussi consulter une réponse apportée par le Guichet du Savoir sur les empreintes


Quelques figures criminelles

Eugénie Guillou, religieuse et putain : textes, lettres et dossier de police / présentés par Daniel Grojnowski, 2013 :
Fondée sur des archives policières, cette enquête retrace la trajectoire d'une religieuse devenue prostituée puis proxénète à Paris durant les années 1900. Adepte de jeux sado-masochistes, férue de déguisements, elle se fait maquerelle en 1903 et spécialise ses filles dans les mises en scène de soumission. Les pratiques sexuelles de la Belle Epoque sont ainsi mises en lumière.

L'introuvable complot : attentat, enquête et rumeur dans la France de la Restauration / Gilles Malandain, 2011 : Interprété comme le résultat d'un complot contre la monarchie, l'assassinat du duc de Berry par l'ouvrier Louvel en 1820 a suscité la mobilisation des agents de l'Etat et secoué le corps social. Ce récit s'intéresse à la création de cette affaire, depuis les représentations de l'événement jusqu'à ses perceptions populaires en passant par les mécanismes de l'enquête policière et judiciaire.

Grands criminels et grands bandits du XVe au XXe siècle / sous la direction de Nicolas Corato; avec les contributions de Franck Bernardi, Alice Bialestowski, Nicolas Corato..., 2005 : Pour chaque criminel (Gilles de Rais, Charlotte Corday, Lacenaire, le docteur Petiot, etc.) un récit reprend les faits et s'accompagne d'extraits d'oeuvres littéraires majeures permettant de mesurer l'impact de l'affaire sur les grands écrivains. Des dossiers transversaux apportent un complément d'information.

Crimes et folie

Crime ou folie: un cas de tueur en série au XIXe siècle : l'affaire Joseph Vacher / Olivier Chevrier, 2006 : Ouvrage résultant d'une recherche universitaire en criminologie. Les pages du dossier de l'affaire Vacher illustrent un questionnement et l'impasse dans laquelle juristes et médecins experts tombent lorsqu'ils partent du principe que le crime est la traduction de l'intériorité psychique de son auteur. L'auteur tente de répondre à la question suivante : le crime prouve-t-il la folie de son auteur ?

Crime et folie : deux siècles d'enquêtes médicales et judiciaires / Marc Renneville, 2003 : Propose une histoire de la criminologie et des grandes théories des criminologues. Comment depuis le début du XIXe siècle médecins, psychiatres et magistrats ont-ils expliqué les grands crimes ? Le crime est-il une folie, et le criminel un malade ? Bosse du crime, chromosome différent, théorie de Lombroso, le criminel a-t-il des alibis scientifiques ou une responsabilité pénale ?

Les fondateurs de la police scientifique
La bibliothèque municipale de Lyon possède le fond Lacassagne qui devrait grandement vous intéresser.

Nous vous conseillons de consulter les ouvrages scientifiques rédigés au XIX e siècle et au début du XXe siècle qui vous permettront de connaitre les méthodes utilisées à cette époque. A titre d’exemple, nous vous suggérons quelques lectures mais il faudra poursuivre els recherches :

La science et les recherches criminelles / Henry T.F. Rhodes, 1934.

Traité de criminalistique. 2, Les empreintes et les traces dans l'enquête criminelle / par le Dr Edmond-Locard, 1931.

L'Enquête criminelle et les méthodes scientifiques / par le Dr Edmond-Locard, 1925.

Marche de la criminalité en France de 1825 à 1880 : du criminel devant la science contemporaine, 1881 .


Nous vous conseillons aussi de consulter la presse de l’époque via les bases de données gallica ou Numelyo.

Bon travail.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact