Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > montée des eaux au XXIème s.

montée des eaux au XXIème s.

par Menette, le 27/08/2017 à 15:45 - 723 visites

Je voudrais savoir quelles sont les prévisions du GIEC concernant la montée des eaux pour la totalité dui XXIème siècle.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 29/08/2017 à 16:29

Bonjour,

Le site de intergovernmental panel on climate change publie le rapport complet du Giec (version anglaise) et propose également un Résumé à l’intention des décideurs dans lequel il est indiqué que « Le niveau moyen mondial des mers continuera à s’élever au cours du XXIe siècle et il est très probable que cette élévation se produira à un rythme plus rapide que celui observé entre 1971 et 2010. Pour la période 2081−2100 par rapport à 1986−2005, l’élévation sera probablement comprise entre 0,26 et 0,55 m pour le RCP2,6, et entre 0,45 et 0,82 m pour le RCP8,5 ( degré de confiance moyen)

(…) L’élévation du niveau des mers ne sera pas uniforme entre les différentes régions. À la fin du XXIe siècle, il est très probable que le niveau des mers augmentera sur plus de 95 % environ de la surface des océans. Selon les projections, environ 70 % des littoraux du monde vont connaître un changement du niveau des mers proche de l’élévation moyenne, à plus ou moins 20 % près. {
(…)
Il est quasiment certain que l’élévation du niveau moyen de la mer à l’échelle du globe va se poursuivre durant de nombreux siècles au-delà de 2100, cette élévation étant fonction des émissions futures. Le seuil de réchauffement moyen du globe par
rapport aux niveaux préindustriels pour lequel on assisterait à une disparition quasi complète de la calotte du Groenland en un millénaire ou plus, avec une hausse du niveau moyen des mers pouvant atteindre jusqu’à 7 m est supérieur à environ 1 °C
(…). Une perte de glace soudaine et irréversible de la calotte de l’Antarctique est possible, mais les éléments actuellement disponibles et le niveau de compréhension de ces phénomènes sont insuffisants pour qu’une estimation quantitative soit donnée.

Le Ministère de l’environnement, de l’écologie et de la mer publie également les Chiffres clés du climat

Mais cette évaluation est depuis remise en cause.

Ainsi, dans un article du monde de novembre 2014 «Climat : 5 rapports du GIEC, 5 chiffres alarmants, Alexandre Pouchard soulignait des différences importantes en fonction des rapports fournis par le GIEC :

« 98 cm Le niveau des océans en 2100 par rapport à la période 1986-2005 pourrait s'élever de quasiment un mètre, dans le scénario le plus pessimiste. Selon le dernier rapport du GIEC, les océans se sont élevés de 19 cm depuis la fin du XIXe siècle.
(…)
Les projections du GIEC en la matière sont très variables. Le précédent rapport, en 2007, ne mentionnait une montée des eaux « que » de 59 cm dans le pire des scénarios, soit une prévision inférieure à celle du premier rapport, en 1990 (65 cm). Mais il avait été critiqué car cette projection ne tenait pas compte des pertes de glace du Groenland et de l'Antarctique.
Le rapport de 2001 mentionnait quant à lui une hausse jusqu'à 88 cm du niveau moyen de la mer à l'échelle mondiale entre 1990 et 2100, en deçà de la prévision maximale de 1995 (95 cm).

Clémentine Thiberger dans l’article L’élévation du niveau des mers pourrait atteindre 2 mètres à la fin du siècle, publié dans Le Monde du 30 mars 2016 soulignait que « selon une nouvelle étude américaine, la fonte de la calotte antarctique va entraîner une montée des eaux bien supérieure aux précédentes estimations.

Si la montée des eaux est inévitable, elle risque également d’être plus importante que prévu – jusqu’à 2 mètres d’élévation d’ici la fin du siècle. C’est ce que suggère une étude américaine publiée jeudi 31 mars dans la revue Nature. Les auteurs, Robert DeConto, de l’université du Massachusetts, et David Pollard, de l’université de Pennsylvanie, ont modélisé la contribution de l’Antarctique à l’élévation des mers et ont mis en avant la sensibilité de cette calotte glaciaire.
(…)
Les chercheurs ont ainsi estimé que « si les émissions de gaz continuent à augmenter au rythme actuel, la fonte de la calotte antarctique pourrait contribuer à plus de 1 mètre d’augmentation du niveau des mers d’ici à 2100 et plus de 15 mètres d’ici à 2500.
(…)
Cette nouvelle modélisation revoit fortement à la hausse les prévisions du cinquième rapport du GIEC. Celles-ci prenaient en compte la fonte et l’écoulement du Groenland, la dilatation des océans et la fonte des glaciers de montagne. « Mais le GIEC n’avait pas pu tenir compte de l’effondrement de la calotte glaciaire au moment de son rapport, car les études manquaient », explique Catherine Ritz, chercheuse au laboratoire de glaciologie de Grenoble qui avait établi un modèle similaire en novembre 2015. « Cependant, ajoute-t-elle, le groupe avait déjà reconnu que l’Antarctique constituait un des plus grands risques. »
Selon le dernier rapport du GIEC, dans le meilleur scénario, les océans s’élèveront d’ici à 2100 de 40 centimètres, dans le pire des cas, si les émissions de gaz à effets de serre restent identiques, le niveau des mers monterait de 1 mètre. Mais en ajoutant la contribution de l’Antarctique, on arriverait à une augmentation comprise entre 60 centimètres et 2 mètres ».

Ces informations sont reprises et détaillées sur un certain nombre de sites dont global-climat.com et natura-sciences.com et tous proposent une projection de ce qu’impliquerait une montée des eaux. Nous vous laissons découvir l’article Réchauffement climatique et montée des eaux. A quoi pourrait ressembler la côte d’Azur en 2100.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact