Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Mourir de peur

Mourir de peur

par Ekh, le 27/08/2017 à 20:14 - 690 visites

Bonjour,
Peut-on mourir de peur ?
Par avance merci !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 29/08/2017 à 10:22

Bonjour,

Selon certains scientifiques, il est possible de « mourir de peur ». L’article de Sciences et avenir, daté d’octobre 2014, intitulé Crise cardiaque : peut-on vraiment mourir de peur ?, donne la parole au Professeur Gabriel Steg, « cardiologue de l'hôpital Bichat de Paris », spécialiste de l’infarctus du myocarde : « une émotion violente peut contribuer au déclenchement de certains troubles du rythme cardiaque graves voire mortels […]. Mais cela ne se traduit pas souvent par un infarctus du myocarde (ndlr : crise cardiaque), mais directement par des troubles du rythme cardiaque. […]
Il existe aussi le syndrome du takotsubo, décrit par des médecins japonais, où une émotion violente entraîne une anomalie parfois majeure de la contraction cardiaque, et il a été décrit des morts liées à ce syndrome." Selon l’auteur de l’article, Lise Loumé, « ce syndrome a été initialement décrit dans la population japonaise, mais il a récemment été rapporté en Europe et aux Etats-Unis, indique le site Orphanet. Il survient le plus souvent après la ménopause chez des femmes âgées de 55 à 75 ans, avec une incidence estimée à 1/36 000 dans la population générale. » D’après le cardiologue Gabriel Steg, "[ce syndrome] a la caractéristique d'être intégralement réversible et, si le sujet survit à la période aigüe, il peut récupérer intégralement toutes ses fonctions", précise le cardiologue ».

La Fédération française de cardiologie présente « les chocs émotionnels (perte d’un être cher, rupture amoureuse…) souvent associée à une fatigue intense (épuisement moral et physique) [comme] des facteurs déclencheurs du Tako-Tsubo dans 27,7% des cas » dans un communiqué de janvier 2016 intitulé Rupture sentimentale… Attention au syndrome du cœur brisé, « le Tako-Tsubo ».
Il semble que le risque de « mourir de peur » concerne principalement les personnes atteintes de fragilités cardiaques. D’après l’article « Peut-on mourir de peur ? » (2017) paru sur le site Doctissimo, « chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, plus particulièrement de coronaropathie (ou insuffisance coronarienne) et de canalopathie, une émotion forte peut leur être fatale. C’est pourquoi, les activités à sensations fortes (parachute, saut à l’élastique, attractions extrêmes, etc.) leur sont généralement interdites. Heureusement, pour prévenir un éventuel accident, ces patients prennent des bêta-bloquants, des médicaments qui empêchent l’adrénaline de se fixer sur ses récepteurs, permettant une réaction moins forte que s’ils n’avaient pas reçu de traitement préventif.
En cas d’émotion forte ou d’effort intense, les personnes atteintes du syndrome du QT Long présentent elles aussi un risque accru de mort subite. Cardiopathie génétique rare difficile à diagnostiquer, le syndrome du QT Long est souvent asymptomatique. Toutefois, chez certains patients qui en souffrent, il se manifeste par des évanouissements répétés ou des arythmies (pulsations rythmiques cardiaques anormales pouvant être supérieure à 200/mn provoquant une syncope chez le patient). Aussi, si la personne fait face à une grosse frayeur, une arythmie peut se déclencher pouvant entraîner dans les cas extrêmes la mort subite. Comme pour les patients souffrant d’insuffisance coronarienne, les bêta-bloquants sont efficaces pour traiter le syndrome du QT Long.
Alors, "peut-on mourir de peur ?" C’est rare, mais oui. En précisant toutefois que les personnes déjà fragiles du cœur auront plus de risques de mourir après un choc émotionnel. »

Néanmoins, pour d’autres spécialistes, il est impossible de « mourir de peur ». Ainsi, le Professeur Antoine Pelissolo, « chef de service au pôle psychiatrie à l’hôpital Henri Mondor (Créteil) », interrogé dans le cadre d’une chronique de l’émission de télévision « Allô Docteur »consacrée à la question « Peut-on mourir de peur ? » (2014), répond ainsi à la question « Comment arriver à ne pas penser que l'on va mourir, étouffer, faire une crise cardiaque ? Peut-on mourir de peur ? » :
"Non, on ne meurt pas de peur. C'est une réalité médicale quand on n'a pas de maladie cardiaque… Quand on est en bonne santé, on ne meurt pas de peur. Et toutes ces crises qui s'accompagnent d'une sensation de mort ou de devenir fou, sont toujours transitoires. C'est un état aigu, on récupère toujours. Et personne n'est jamais mort d'une attaque de panique. Une fois qu'on l'a compris, on est guéri. Mais le croire, ce n'est pas uniquement intellectuel, c'est le sentir, l'avoir vécu… Et c'est ce que l'on essaye de faire dans la pratique. C'est beaucoup d'expérience."

Autres lectures :
- Peut-on mourir de peur ou de changrin ? (2012)
- Le syndrome de Tako-Tsubo ou comment mourir de peur…, par A. Combes, C.-E. Luyt, J.-L. Trouillet (9 janvier 2008)

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact