Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > massacre de la rue Projetée à Vaise en 1834

massacre de la rue Projetée à Vaise en 1834

par savardèch, le 31/08/2017 à 10:35 - 1370 visites

Il semblerait que le 12 avril 1834, les troupes de Thiers, alors ministre de l' intérieur , futur premier président de la IIIe république, aient fait fusiller 16 personnes hommes femmes et enfants au motifs qu'un coup de feu ait été tiré devant une maison sise rue Projetée à Vaise durant une insurrection des Canuts. Y à t' il dans Lyon une plaque commémorant ce massacre?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 31/08/2017 à 16:16

Réponse de la Documentation régionale

Le Conseil de quartier de Vaise a réalisé un fascicule intitulé Promenades urbaines – Découvrir Vaise autrement.

La page 13 de ce fascicule est consacrée à l’histoire de la Grande rue de Vaise, qui est le nom que prit la rue Projetée après la destruction du quartier lors de l’inondation de 1840.

« La Grande rue de Vaise relie la place Valmy à la place Port Mouton. Elle fut ouverte en 1776, afin de joindre la Grande Rue de Vaise d’alors, située en bordure de Saône, entre le pont Serin et le Port Mouton, au carrefour des routes royales. Elle porta longtemps le nom de rue Projetée jusqu’à la destruction des maisons de la Grande Rue de Vaise primitive, lors des inondations de 1840. Suite à cette catastrophe, le quai de Vaise (actuel quai Arloing) fut reconstruit entre 1843 et 1867.
La rue de Vaise demeura longtemps l’artère principale de ce faubourg peuplé de mariniers et d’artisans. Sous la Monarchie de Juillet, elle fut le théâtre d’événements sanglants. Le 10 avril 1834, à Vaise, un détachement d’insurgés désarme un poste de dragons, s’empare de la mairie au nom de la République et soulève la commune, coupant ainsi la route de Paris. La reconquête du faubourg, le 12 avril 1834, fut méthodique et sanglante. La violence de la répression dépassa celle de la révolte des Canuts de 1831, abattant sans distinction les habitants de la Grande Rue de Vaise, insurgés ou non. Au n°7, la totalité des habitants furent massacrés (« Massacre de la rue Projetée » du 12 avril 1834, comparable au « Massacre de la rue Transnonain » à Paris, illustré par Honoré Daumier). »

La thèse de Claire Combe La ville endormie ? Le risque d’inondation à Lyon (2007) confirme la destruction du quartier, dont les maisons étaient majoritairement en pisé. (voir le chapitre intitulé Des pertes considérables qui matérialisent la vulnérabilisation induite par l’urbanisation). Si l'on utilise Street View, on ne repère aucune plaque commémorative sur les premiers numéros impairs de la Grande Rue de Vaise… dont les maisons ne sont probablement pas les mêmes qu’en 1834. Mais ceci ne serait pas un obstacle à l'installation d'une plaque commémorative, si la Mairie du 9e le souhaitait.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact