Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > émigration sous la RÉVOLUTION FRANÇAISE

émigration sous la RÉVOLUTION FRANÇAISE

par petitfils de raoul, le 31/08/2017 à 18:20 - 777 visites

Cher guichet,
Y at-il eu de nombreux lyonnais ayant émigré officellement ou pas sous la Révolution française ?Que sont-ils devenus quand la France envahit la Suisse ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 05/09/2017 à 11:48

Réponse de la Documentation régionale


Bonjour,

Dans les nombreux ouvrages s’intéressant à Lyon pendant la Révolution, nous n’avons pas trouvé d’information au sujet de l’émigration des nobles ou prêtres réfractaires lyonnais :
- Lyon sous la Révolution du baron Achille Raverat
- Guide historique de la Révolution à Lyon : 1789-1799 de Bruno Benoit, Roland Saussac
- La Révolution française dans la région Rhône-Alpes de Louis Trenard
- Lyon 1793 : révolte et écrasement de Jean Étèvenaux

Cependant, un émigré lyonnais assez célèbre a relaté son émigration. Il s’agit d’Imbert-Colomès, qui fut premier échevin de Lyon précisément au moment de la Révolution. Dès 1790 et l’agitation royaliste à laquelle celui-ci est mêlé, Lyon est vue comme une ville blanche, une ville royaliste. Imbert-Colomès cherchait alors plutôt à faire de Lyon une ville où se réfugiaient les nobles.
Dans un ouvrage ancien (1942) qui est consacré à l’histoire de sa vie La vie agitée d'Imbert-Colomès, premier échevin et Commandant de la ville de Lyon en 1789 de Robert Poidebard, on trouve le récit qu’il a fait de sa propre fuite en Piémont (pages 99 à 139) en 1793.

La bibliothèque municipale de Lyon conserve un autre récit d’émigration, celui d’un prête « réfractaire », Antoine Vieux. Mais il ne s’intéresse pas au contexte de l’époque (texte établi et annoté par Jacqueline Tassin, Henri Hours et Émile Poulat ; présentation d'Émile Poulat).

Assiégée en 1793 car suspectée d’être un foyer contre-révolutionnaire, Lyon voit deux mille de ses habitants guillotinés ou fusillés. D’après le Dictionnaire historique de Lyon, en 1794, la ville s’est beaucoup dépeuplée et compte moins de 100 000 habitants. Dès 1792, les aristocrates se sentant davantage menacés ont commencé à fuir la ville ; l’utilisation de faux passeports est alors courante.
Et ce sont également les travailleurs dont la subsistance dépendait par exemple de la soierie, qui partent de la ville. On ne peut parler de fuite bien sûr ; mais il s’agit tout de même d’émigration.

Une liste des nobles qui quittent la ville et dont les biens sont saisis est alors tenue. Ce document d’archives est conservé aux Archives municipales de Lyon dans la série I (I2, Police générale, cotes I2 31 et I2 32)).

Aux Archives départementales du Rhône, vous trouverez des informations en série M (4M : Passeports, police des étrangers).

A signaler, un ouvrage ancien sur la vente des biens nationaux dans le Rhône de Sébastien Charléty.

Pour savoir ce qu’il est ensuite advenu de ces nobles émigrés, il faudrait se plonger dans les archives familiales, car hors du territoire aucun registre ou archives n’a collecté d’informations donc aucune histoire générale de leurs parcours n’a été faite. Peut-être existe-t-il des archives en Suisse qui les mentionnent ?
Un ouvrage général s’attache à comprendre l’histoire de ces communautés dispersées dans le monde, Histoire de l'émigration : 1789-1814 de Ghislain de Diesbach
Voici des ressources sur Lyon pendant la Révolution française.
D'autre part un document très fourni des Archives nationales au sujet des nobles émigrés, et des traces que l'on peut trouver dans les archives.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact