Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > eau potable

eau potable

par vilainpetitcrapaud, le 05/09/2017 à 12:14 - 2309 visites

Je voudrais savoir si on peut encore en France trouver dans la nature de l'eau potable : sources, ruisseaux, rivières, lacs.
Peux on boire directement dans un cour d'eau ?
Merci pour a réponse bonne journée

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 06/09/2017 à 15:45

Bonjour,

Aïe votre question est plus compliquée qu’elle ne semble l’être et pour vous répondre, nous commencerons par revenir sur la notion d’eau potable. Comme le définit Vincent Albouy dans 250 réponses aux questions d'un écocitoyen, « L’eau potable, étymologiquement, est une eau qui peut être bue. L’eau salée n’est pas potable, l’eau douce l’est. Mais dans son sens moderne et règlementaire, toute eau douce n’est pas forcément potable. Elle doit être limpide, pure, dépourvue d’odeurs, de substances toxiques et de microbes et virus pathogènes. Des normes sont fixées qui déterminent si une eau est légalement potable. Bien sûr, cette définition de l’eau potable dépend beaucoup du niveau de développement des pays, mais aussi de la culture locale ».

Ainsi, le cieau précise que « L’eau « propre à la consommation humaine » doit répondre à environ 70 critères de qualité répartis entre des limites de qualité et des références de qualité. Un critère donné est rempli lorsque la norme est respectée pour un paramètre donné. »

Ce qui amène certains dont Gérard Payen à indiquer que « Dans la nature, la notion d’eau pure est un mythe. « l’au douce » est souvent polluée naturellement, et donc impropre à la consommation humaine. Elle transporte des germes rejetés par les animaux. Elle est chargée en produits chimiques d’origine naturelle …
Source : De l'eau pour tous !: Abandonner les idées reçues, affronter les réalités

Ainsi le site consacré à la pêche gobages.com mentionne qu’en « France, quoi qu’il en soit, il n’est pas sans risque de boire directement dans les cours d’eau. Le premier risque est d’ordre chimique. Certaines substances chimiques, pesticides, métaux lourds, nitrates, hydrocarbures, toxines… peuvent se retrouver en plus ou moins grande quantité dans l’eau. Dépolluer une eau souillée par des produits chimiques est complexe et en pratique, en camp de pêche, il est impossible de traiter le volet chimique d’une pollution. Notre paille est donc inefficace vis à vis de ce type de pollution chimique. Dans le doute, le mieux est de s’abstenir.
Le deuxième risque est d’ordre biologique. La présence de bactéries, souvent des coliformes fécaux peuvent être source de désordres intestinaux quelquefois sévères. Sans parler de la consommation des protozoaires pathogènes dont des amibes qui peuvent se faire un malin plaisir de digérer votre tube digestif de l’intérieur. »

Le constat est identique pour les eaux de montagne. Nous vous laissons consulter le site camptocamp qui donne des indications concernant les notions de potabilité, des utilisations et précautions.

Divers sites mentionnent des cas d’eaux douces contaminées par des urines de rats, chiens … et Europe1, sans préciser ses sources, fait état d’études démontrant que « que l’eau des lacs et des rivières pouvait être contaminée par des médicaments ».

Image


Ceci étant dit, où pourrions-nous trouver, dans la nature, des eaux « potables » ?

L'eau souterraine
Philippe Quevaullier dans Protection des eaux souterraines - législation européenne et avancées ... rappelle que « les eaux souterraines constituent le réservoir le plus important d’eau douce au niveau mondial, représentant plus de 97 % des ressources en eau douce de la planète (en excluant les glaciers et les calottes glaciaires). Les 3% restants sont composés principalement d’eaux de surface (lacs, rivières ; zones humides) et d’humidité des sols…. »

L’ Ades recense toutes ces eaux souterraines et propose une base de données permettant une recherche par localisation.

L’eau minérale est aussi une solution.

Dans une étude ancienne (1998) (voir annales.org), Michel Lopoukhine expliquait que l’on pourrait « évaluer à environ 200 le nombre de sites disposant d’eaux minérales reconnues, dont 135 sont à l’heure actuelle exploités. »

Le site eaumineralenaturelle.fr met en ligne une carte des eaux minérales.

Par ailleurs, le site eaupotable.info.fr propose une liste des endroits (lac, rivières, fontaines) où vous pouvez boire … mais, attention, le site est participatif et l’information n’est pas contrôlée. Prudence !!

Pour élargir le sujet, nous retiendrons un article publié dans La Dépêche sur l’eau du robinet :

« La quasi-totalité des Français peuvent boire sans crainte l'eau du robinet, mais 2,8 millions de personnes n'ont accès qu'à une eau polluée notamment par des pesticides, des nitrates ou du plomb, indique jeudi une étude de l'UFC-Que Choisir. »

Le site Que choisir sur lequel vous pourrez consulter les résultats de son étude propose aussi une carte interactive de la qualité de l’eau.

En guise de conclusion, si vous souhaitiez approfondir la question sur l’eau potable, nous vous laissons aussi consulter les sites suivants :

eaufrance.fr
Ministère de la transition écologique et solidaire
veille-eau.com
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact