Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Grotte Vs Caverne
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=72472
Page 1 sur 1

Baelger [ 25/09/2017 à 16:24 ]

Bonjour,

Je souhaiterais savoir si il y a une différence entre une grotte et une caverne ? Selon les sources, je ne trouve pas la même définition.Il s'avère que parfois celles-ci sont contradictoires.

Cordialement

Baglan Guillaume

Réponse attendue le 28/09/2017 - 16:09


gds_alc [ 27/09/2017 à 10:35 ]

Bonjour,

Nous n’avons pas trouvé de grandes différences entre une caverne et une grotte. Nous reproduisons certaines de ces définitions qui bien souvent présentent pour synonyme de grotte caverne et vice-versa.

Le centre national de ressources textuelles et lexicales cite indique, pour le sens qui nous intéresse : :
"− grotte
1. Caverne naturelle dans un rocher − quelquefois souterraine ou sous-marine −, ou qui est creusée de main d'homme, et sert parfois de lieu d'habitation. Synon. région. baume2.Grotte funéraire, préhistorique; grotte marine; grotte fraîche, obscure, profonde; grotte miraculeuse, de la Nativité; grotte de Fingal, de Lascaux. De nombreuses grottes antiques, creusées par la nature ou par la main des hommes, servirent de retraite aux solitaires (Lenoir, Archit. monast.,1852, p. 1).Les eaux d'infiltration, en arrivant à l'air abandonnent une partie du calcaire qu'elles tiennent en dissolution et le déposent sur les parois des grottes sous forme de stalactites et de stalagmites (Boule, Conf. géol.,1907, p. 13) :
1. Les millions de haches éclatées trouvées dans les cavernes (...), les fresques découvertes sur les parois des grottes représentent évidemment la production d'une très longue série de siècles (...). L'art des troglodytes n'est pas fait de tâtonnements obscurs, il se développe avec une logique et un accroissement d'intelligence qu'on devine et dont on peut embrasser les grandes lignes... Faure, Hist. art,1909, p. 26.
− P. métaph. La rime éveille, par le son et l'écho, les génies engourdis dans la grotte de la conscience, prisonniers de l'oubli ou de l'indifférence (L. Daudet, Hérédo,1916, p. 12).

caverne
A.− Cavité naturelle souterraine, fermée de tous côtés à l'exception d'une étroite ouverture et creusée dans une roche le plus souvent calcaire (cf. également abîme, ex. 5) :
1. ... un peu plus bas que le couvent, d'immenses cavernes creusées dans le granit de la montagne : ce sont les fameuses grottes des prophètes. Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 351.
♦ La Caverne. Allégorie de Platon, (La République, livre VII) illustrant la coupure entre l'opinion et la Science.
− P. ext. Cavité sous-marine ou creusée dans une roche du littoral :
2. Après le palais de Tibère, la merveille de Capri est la grotte d'azur. Il n'y a pas fort long-temps qu'un voyageur, en se baignant au pied des rochers, la découvrit par hasard. L'ouverture de cette caverne marine est tournée sur le golfe et fort basse; pour peu que le flot s'élève, il l'obstrue en plein;... Quinet, Allemagne et Italie,1836, p. 209".

Le Grand Robert de la langue française donne pour les deux une définition quasiment identique et précise dans les deux cas il s’agit d’une « cavité naturelle ».

Si nous nous référons à des ouvrages de géologie, nous trouvons là encore des définitions proposant peu de variantes :

"Caverne n. f. [du lat caverna, de cavus, crux ; angl. Cave, cavern] cavité naturelle d’assez grande taille, dans le rocher. V. abri-sous roche, grotte, modelé karstique, pariétal.

Grotte n.f. [de l’’ital. Grotta, du lat. crypta, du gr. Kruptos ; angl. Cave] cavité naturelle souterraine, plus ou moins profonde.
V. abri-sous roche, grotte, modelé karstique, pariétal".
Source : Dictionnaire de géologie

Vous pourriez compléter cette première approche en regardant du côté des dictionnaires de géographie.

Réponse attendue le 30/09/2017 - 10:09