Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > quantité de perte de sang mortelle

quantité de perte de sang mortelle

par venus pat, le 03/10/2017 à 15:06 - 517 visites

Bonjour! J'aimerai savoir:
1. Quelle est la et la distance qu'il faut pour saigner au niveau de la poitrine (le cœur) si celle-ci est percée (grand ou petit).
2.Aussi, quelle est la quantité de perte de sang journalière qui peut conduire à la mort? (on part toujours dans l'idée que la blessure se trouve au niveau de la poitrine).
3.Et si une personne (homme ou femme) perdait une goutte de sang par jour, elle peut mourir après combien de temps?
4.Enfin, quelle est la quantité de sang qu'il faut perdre journalièrement s'il te reste 319 jours à vivre.

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 06/10/2017 à 14:27

Bonjour,

Fort heureusement, la quantité de sang présente dans notre organisme n’est pas « finie » et nous produisons, quotidiennement, pas moins de 350 milliards de cellules sanguines.

« La moelle osseuse est composée de deux parties : la moelle jaune riche en graisse et la moelle rouge qui se trouve dans l'os spongieux. La moelle rouge produit les cellules souches hématopoïétiques autrement dit, les futures cellules du sang : à savoir les globules rouges qui transportent l'oxygène, les globules blancs qui luttent contre les infections, les plaquettes qui arrêtent les saignements. La moelle osseuse fabrique aussi les différents types de lymphocytes, ce sont des cellules spécialisées dans l'immunité, chargées de reconnaître et de détruire tout élément étranger introduit dans l'organisme.

La moelle osseuse rouge produit 350 milliards de cellules sanguines chaque jour : 200 milliards de globules rouges, 100 milliards de plaquettes et 50 milliards de globules blancs. Elles remplacent les cellules sanguines qui ont été détruites dans le corps. »
Source : allodocteurs.fr

La durée de vie des différents types de cellules présentes dans le sang (globules blanc, globules rouges, plaquettes) est en effet limitée et nécessite un renouvellement régulier à hauteur, pour les globules rouges, d’un centième de la quantité totale circulant dans l’organisme. Perdre une goutte de sang par jour a donc peu de chances de vous tuer !

C’est à partir du moment où la quantité de sang perdu journellement dépasse la production de nouvelles cellules que notre organisme souffre d’anémie :

« L’anémie par saignement excessif survient lorsque la quantité de globules rouges perdus avec le sang est supérieure à la production de nouveaux globules rouges.

• Lorsque la perte de sang est rapide, la pression artérielle chute et on peut ressentir des étourdissements.
Lorsque la perte de sang est progressive, cela se manifeste par de la fatigue, un essoufflement et une pâleur.
• Des analyses de selles, d’urine et les examens d’imagerie peuvent être nécessaires pour déterminer la source du saignement.
• La cause du saignement est alors corrigée, des transfusions et une supplémentation en fer sont administrées, si nécessaire.

Les saignements excessifs sont la cause la plus fréquente d’anémie. Confronté à une perte de sang, l’organisme réagit très rapidement en rappelant l’eau des tissus dans la circulation pour tenter de maintenir le niveau de remplissage des vaisseaux sanguins. Par conséquent, le sang est dilué et l’hématocrite (pourcentage de globules rouges dans le volume total de sang) diminue. Finalement, un accroissement proportionnel de la production de globules rouges par la moelle osseuse peut corriger l’anémie. Mais au fil du temps, l’hémorragie peut provoquer une baisse des stocks de fer de l’organisme, de sorte que la moelle osseuse n’est plus en mesure de produire davantage de nouveaux globules rouges pour remplacer ceux perdus. […]

[…]Perte de sang chronique

Le saignement à long terme (chronique) est bien plus fréquent que le saignement aigu, et peut toucher plusieurs organes et appareils de l’organisme. Contrairement aux saignements importants, tels que les saignements de nez ou les hémorroïdes, qui sont évidents, les saignements légers peuvent passer inaperçus. Par exemple, une petite quantité de sang dans les selles peut ne pas être visible. Ce type de saignement est dit « occulte ». Si un léger saignement se poursuit pendant une longue période, la quantité de sang perdu peut être significative. Ce type de saignement progressif peut se produire dans des maladies courantes, telles que les ulcères de l’estomac ou de l’intestin grêle, la diverticulose, les polypes ou les cancers du gros intestin. Les tumeurs rénales ou vésicales, qui peuvent entraîner une perte de sang dans l’urine, ou les règles abondantes sont aussi source de saignements chroniques.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes sont similaires à ceux d’autres types d’anémie. Selon la quantité de sang perdu et la rapidité des pertes, ils varient de discrets à graves. Quand la perte de sang est rapide, en quelques heures ou moins, le risque est très élevé ; la perte d’un tiers du volume sanguin total peut même être mortelle. Quand la perte sanguine est rapide, il est fréquent de ressentir des vertiges lorsque l’on passe de la position couchée à la position assise ou debout (hypotension orthostatique). En revanche, si le saignement survient lentement, durant quelques semaines ou plus, on peut perdre jusqu’à deux tiers du volume total de sang, mais ne ressentir qu’asthénie et faiblesse, voire, si l’on s’hydrate suffisamment, n’éprouver aucun symptôme. »
Source : Manuel MSD

Une carence en fer a de nombreuses conséquences pour l’organisme outre la production diminuée des globules rouges :

« 1. Faiblesse et fatigue

Peu importe le nombre d’heures que vous dormez ou les siestes que vous faites, vous êtes toujours sans forces ni enthousiasme. Il vous est très difficile de vous lever le matin et vous avez envie de dormir n’importe quand.
Sans parler de vos exigences, cette faiblesse ou cette fatigue peuvent être dues à un manque de fer.
Car cet élément permet le transport d’oxygène aux cellules, et en cas de manque, les tissus ne reçoivent pas assez de « combustible » et le fonctionnement est défaillant.
Une moindre vitalité et une fatigue extrême dues à des activités de faible impact peuvent être liées à la carence en fer.

2. Faible rendement et mauvaise humeur

Un manque en ce nutriment se repercute directement sur nos états émotionnels. C’est pour cela qu’il est normal d’être trop irritables, déprimés ou de mauvaise humeur.
De plus, si nous ajoutons à cela la fatigue, la conséquence est compréhensible : des problèmes de rendement au travail, dans les études ou les taches habituelles.
Soyez attentif-ve-s à vos humeurs et à votre taux de concentration dans vos activités.
La carence en fer influe négativement sur la mémoire et l’attention. Tout ce que vous essayerez de faire vous coûtera le double d’effort et vous perdrez rapidement la motivation, même pour des choses qui vous plaisent.

3. Pâleur

Lorsque l’on souffre d’anémie, il est probable que la peau soit plus pâle ou blanche que d’habitude.
Cela est dû au fait que le derme ou les muqueuse ont des tissus qui ne reçoivent plus assez d’oxygène.
Certaines personnes peuvent présenter une couleur blanchâtre sous les yeux (à la naissance des cils).

4. Maux de cœurs et nausée

L’une des conséquences du manque de fer est le déficit en oxygène reçu par les cellules, ce qui provoque des nausées continuelles.
De plus, on peut ressentir une sensation de manque d’air en essayant de respirer, avec des inhalations plus rapides et plus fréquentes (polypnée).
Dans des cas plus graves, les personnes ne consommant pas assez de ce nutriment peuvent s’évanouir ou perdre connaissance à n’importe quel moment de la journée, présenter des bourdonnements dans les oreilles ou souffrir de lipothymies.

5. Palpitations

Les battements rapides du cœur qui se produisent quand nous ne faisons aucun effort ou exercice peuvent être liées à une carence en fer.
• Quand le sang ne circule pas dans les bonnes conditions, le système cardiaque doit faire davantage d’effort pour le propulser de nouveau vers chaque organe.
• De plus, on peut présenter de la tachycardie, de l’arythmie voir même un infarctus aigu du myocarde.

6. Fragilité des ongles et chute des cheveux

Quand les ongles se cassent facilement, sont peu épais et ont des marques blanches près des cuticules, cela peut être dû à un manque de fer.
Dans le cas de la chute de cheveux, cela est dû au sang qui arrive à la tête avec peu d’oxygénation et qui ne nourrit pas les follicules pileux. »
Source : amelioretasante.com


L'anémie peut tuer indirectement : elle augmente notamment le risque de mourir d'une maladie cardiovasculaire.


N’étant que bibliothécaires et non médecins nous pouvons difficilement aller plus loin.


Bonne journée.

Réponse de Vpat

par Vpat, le 06/10/2017 à 16:38

Bonjour, je suis Patricia. je reviens encore vers vous d'abord pour vous remerciez d'avoir fait en sorte que je dorme moins "bête" aujourd'hui de par vos réponses à mes prétendantes questions. lol Merci beaucoup, j'en ait su plus qu'il n'en fallait d'ailleurs. J'ai une dernière question: "Si l'on perdait progressivement la quantité de sang produit journalièrement dans notre corps, est-ce possible de vivre pendant au moins 11 mois voir même toute une année?"
ou encore pour reformuler ma question "si l'on perdait une quantité supérieur à celle produit par notre organisme, on ne pourra vivre que pendant combien de temps?" (si on ne reçoit pas vraiment un traitement adéquat)

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 07/10/2017 à 11:25

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Nous ne sommes pas médecins, nous ne pouvons donc vous répondre précisément. Mais vous pouvez consulter une précédente réponse du Guichet du savoir sur le sujet :
Combien de litres de sang, un homme adulte "contient"?
Quel quantité peut-il perdre avant de perdre connaissance?
Quel quantité peut-il perdre avant de mourir?



Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image & sur le magazine L’influx
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact