Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Origine du proverbe "se méfier de l'eau qui dort"
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=73624
Page 1 sur 1

Avaruus [ 07/12/2017 à 09:55 ]

Bonjour,

D'abord, sauriez-vous trouver l'origine de l'expression "Il faut se méfier de l'eau qui dort" ? J'ai fait une recherche sur internet... sans résultat vraiment convainquant.

Ensuite, quelle est cette "eau qui dort" exactement ?
- Une référence à une eau parfaitement calme mais qui dissimule une dangereuse profondeur ? (Ce qui nous renverrait à l'expression anglaise "Still water runs deep". C'est l'approche qui me semble la plus juste.)
- Ou bien une référence à une eau stagnante qui serait dangereuse car insalubre ?
- Ou encore à une eau calme qui se transforme soudainement en furie ? (rivière => torrent, mer plate => déchaînée, etc)

Merci d'avance pour votre travail et vos réponses !

Réponse attendue le 10/12/2017 - 09:12


gds_db [ 08/12/2017 à 14:24 ]

Bonjour,

Au XIVe siècle, ce proverbe se prononçait ainsi : "Que pis vault la coye eaue que celle qui courra", autrement dit : "Il n'est pire eau que l'eau qui dort".

Voici deux extraits de nos ouvrages qui parlent de cette expression sans en apporter d’origine précise :

" Il n'est pire que l'eau qui dort.
Personne n'est jamais si dangereux que celui dont le caractère semble benoît, doucereux et flatteur. Cet homme, cette femme sont comparables aux fleuves profonds ; on s'y noie en moins de deux minutes sans que la surface de l'eau en soit troublée. "
source : Le franc-parler / Michel Lis et Michel Barbier

" "Il faut se méfier des gens d'apparence calme et tranquille" (d'abord pis vault la coye eau..., XIVe siècle).
La formulation moderne est plus concise que celle de Bovelles, en 1531 : il n'y a point d'eaue plus dangereuse que celle que dort.
Curieusement, elle semble plus archaïque, bien qu'elle soit plus récente.
La raison en est une conformité plus grande aux structures proverbiales : régularité rythmique (octosyllabe divisé en deux), répétitions des termes clés (eau), allitérations (pire-dort)."
source : Dictionnaire d'expressions et locutions / Alain Rey, Sophie Chantreau

On la retrouve aussi dans ces documents :
- Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500)
- Chansons de geste

Bonne journée.

Réponse attendue le 12/12/2017 - 14:12