Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > nom d'un clos

nom d'un clos

par nicoue, le 18/12/2017 à 21:52 - 244 visites

Bonjour,

A la croix rousse il existait un clos que l'on retrouve dans différents ouvrages sous le nom de clos Flandrin alors que les propriétaires s'appelaient Flandin.Savez-vous à quel moment est apparu le"R" dans ce nom?

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 20/12/2017 à 12:11

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Nous avons trouvé mentionnées quelques informations relatives à l’historique du Clos Flandrin dans la Revue d'information du Comité Centre Presqu'île de Lyon.
Paul Henry, de la Société d’Histoire de Lyon Presqu’île et la Société Historique Littéraire et Archéologique de Lyon rédige un article intitulé "Tour Pitrat, histoire et légendes". Voici ce qu’il dit concernant le clos Flandrin. Par ailleurs les propriétaires des clos Riondel et Flandrin n’avaient nulle envie de se dessaisir de leurs terrains. Une société d’actionnaires se constitua en 1822-1823 pour mettre en place en arrière des fortifications, sur le sommet des pentes un lieu d’agrément…. Le Clos Flandrin âprement défendu par sa propriétaire, une demoiselle Flandrin qui y vivait dans une petite maison avec ses chèvres et sa basse-cour resta hors de portée jusqu’à sa mort survenue en 1845.

De même le livre de Nizier du Puitspelu Le Littré de la Grand'Côte nous donne ces quelques indications relatives au Clos Flandrin. Après avoir défini le tènement voici ce qui est dit : Du côté de la rue Jean-Baptiste-Say et de la rue Bellevue, un champ de blé. On avait ainsi la campagne en plein Lyon. La propriétaire, une vieille fille, Mlle Flandrin, avait pour tout logement une petite cadolle dans le voisinage de la Tour Pitrat, logement partagé avec plusieurs chiens, qu’elle lâchait la nuit pour écarter les maraudeurs. Près de la Cadolle une basse-cour et des chèvres, que Melle Flandrin menait en champ dans la partie inculte de son clos. Déjà à cette époque, la propriétaire aurait pu tirer parti de sa propriété en la dépeçant, mais cette vie de philosophe lui convenait sans doute. Après sa mort, vers 1845, on morcela peu à peu le terrain. Bientôt s’élevèrent des maisons dont plusieurs même furent démolies pour la ficelle en 1856.

Nous pouvons situer précisément l’emplacement du Clos Flandrin grâce à ce document des Archives municipales de Lyon : Index des noms de rues, places et ponts cités.
Dans les deux références citées la dernière propriétaire se nomme Melle Flandrin et non Flandin.
Nous avons cherché d’autres renseignements, mais en vain, lors de la construction du funiculaire de la rue Terme.
Pour avoir de plus anciennes informations nous vous conseillons de contacter les Archives municipales de Lyon.

Documents consultés :
- Site consacré au Mont-Sauvage-Lyon,
- À travers les rues de Lyon par Adolphe Vachet,
- La colline de la Croix-Rousse : histoire et géographie urbaine,
- La colline de la Croix-Rousse.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact