Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Tsigane et tzigane
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=74019
Page 1 sur 1

Kounch26 [ 10/01/2018 à 16:11 ]

Bonjour,

Il y a une quinzaine d'années, j'avais suivi une formation sur les musiques tziganes avec Guy Bertrand (passionant).

Ce dernier mentionnait une nuance entre le "tzigane" et "tsigane" mais je ne m'en rappelle plus.

Pouvez-vous m'aider ?

Merci.

Réponse attendue le 13/01/2018 - 16:01


bml_mus [ 13/01/2018 à 11:42 ]

Réponse du département musique

Bonjour,

Ne trouvant pas retranscription de cette formation ni d’enregistrement sonore nous avons contacté Guy Bertrand (que nous remercions vivement !) sa réponse a été la suivante :

«Depuis un demi-siècle, on a pris l'habitude d'écrire "Tsiganes" avec un - s - dans les textes documentaires; peut-être pour distinguer ceux dont il est alors question des "tziganes d'opérette" avec un - z - La chanson tzigane, L'amour tzigane.
Dans le français courant "Gitans" reste plus utilisé que "Tsiganes" comme terme générique ; il a le désavantage de désigner à la fois la totalité des tsiganes et un groupe particulier ceux des tsiganes qui sont marqués par leur séjour dans la péninsule ibérique »


Ces explications, sont en corrélation avec les différentes définitions que nous avons pu trouver ça et là et qui expliquent que tzigane, avec un –z- est plutôt employé pour tout ce qui a rapport à la musique, au folklore, alors que tsigane, avec un –s- s’emploie principalement lorsque l’on parle des racines et de l’aspect social.

Si l’Académie Française recommande l’usage du z, il semble que les Tziganes préfèrent eux l’usage du –s- au –z- ce dernier leur rappelant trop le –z- de Zigeuner tatoué par les SS dans les camps de concentration.

Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur la musique tsigane, nous vous recommandons également l’ouvrage GRAME : Rencontres musicales pluridisciplinaires 2002: Hybridations, identités musicales disponible à la bibliothèque municipale de Lyon, dans lequel vous trouverez la retranscription d’une intervention de Guy Bertrand « la mémoire réinventée. Musiques et musiciens tsiganes » lors des rencontres musicales pluridisciplinaires de 2002.

Bonne fin de journée

Réponse attendue le 17/01/2018 - 11:01