Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Mâles porteurs
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=74259
Page 1 sur 1

Jungle [ 26/01/2018 à 17:04 ]

Bonjour,
Je me demande chez quelles espèces animales le mâle porte les bébés? Et de ce fait, y a t'il un cordon ombilical?

Réponse attendue le 30/01/2018 - 17:01


bml_sci [ 30/01/2018 à 16:43 ]

Réponse du département Sciences et Techniques

Bonjour,

Pour répondre à votre question, il faut d’abord s’entendre sur les termes employés : Qu’est-ce qu’un mâle qui porte un bébé ?

Mâle : l’anguille épineuse Monopterus albus possède comme particularité d’être une espèce protogyne, ce qui signifie que les individus passent la première partie de leur existence en tant que femelle, avant de devenir des mâles. Le mâle de cette espèce protège les œufs dans le nid et abrite les alevins dans sa bouche jusqu’à ce qu’ils atteignent plusieurs centimètres.

Porter : Le groupe d’amphibiens de genre Alytes, regroupant cinq espèces de crapauds accoucheurs, a un comportement unique. Le mâle enroule autour de ses pattes arrière les rubans d’œufs au fur et à mesure qu’ils sont pondus par la femelle, tout en les fécondant. Il en assure ensuite la protection pendant près d’un mois en les transportant avec lui sur le sol durant le jour et en prenant soin de les tremper dans l’eau la nuit venue. Une fois que les têtards sont prêts à éclore, le mâle les dépose dans une mare et, dès lors, met fin à son comportement parental.
Le mâle millepatte, Brachycybe nodulosa, garde les œufs pondus par la femelle en se mettant à l’abri sous des troncs d’arbre en décomposition.
Les males pycnogonides, petits invertébrés marins au corps grêle, possèdent une paire d’appendices ovigères dont ils se servent à la fois pour transporter les œufs agglutinés en masse jusqu’à leur éclosion (les soustrayant ainsi aux prédateurs) et pour les ventiler grâce à des battements rapides.
On retrouve ce même type de poche chez le Syngnathus acus, souvent appelé Syngnathe aiguille ou vipère de mer.
Les soins paternels des siamangs, Symphalangus syndactylus, espèce de grand primate asiatique aux bras démesurés, consistent notamment à transporter les jeunes d’un arbre à l’autre.

Bébé : Il faut bien distinguer les espèces ovipares, vivipares et ovovivipares.
L'oviparité est une stratégie de reproduction d'une espèce où les femelles pondent des œufs fécondés ou non dont la croissance embryonnaire se termine hors de l'organisme maternel.
La viviparité est un mode de reproduction où le zygote se développe à l'intérieur d'une matrice spécialisée en recevant des apports nutritifs.
L’ovoviviparité est un mode de reproduction dans lequel les œufs incubent et éventuellement éclosent dans le ventre de la mère, sans relation nutritive avec celle-ci (simples échanges de gaz voire d'eau).

Nous n’avons pas trouvé d’exemple d’une espèce vivipare dont le mâle porterait sa progéniture à l’intérieur de son corps dans une poche placentaire reliée à un cordon ombilical.

Pour aller plus loin sur ce sujet passionnant, nous vous conseillons la lecture du livre de Frank Cézilly : De mâle en père : à la recherche de l'instinct paternel.Buchet Chastel, 2014.
Vous pourrez y retrouver tous les exemples cités ci-dessus, et bien plus encore.
Quelques extraits sont disponibles en ligne ainsi qu’un article de l’auteur : Tous les pères sont dans la nature

Réponse attendue le 02/02/2018 - 16:02