Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Editions 17eme Discours Methode
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=74274
Page 1 sur 1

bobdecarry [ 26/01/2018 à 16:22 ]

Bonjour, je reviens vers vous car j'avais effectivement noté, dans "Problématique et réception du Discours de la méthode et des essais", qu’entre « 1637 et la fin du siècle, Le Discours comptait, en français, cinq éditions :Leyde 1637 ; Paris 1657, 1658, 1668 deux fois;

J'ai trouvé trace ( plusieurs ventes ) de l’édition de 1658 ( Henry Legras) présentée comme la seconde édition,

puis ( bulletin E.N.S) l'édition de mai 1668 (Charles Angot ) décrite comme la troisième édition ou encore ( vente) :1668 ( C.Angot, M.Bobin) .

Mais aucune trace de l'édition 1657. Hors "Problématique et réflexion..", existe t il d'autres traces ou références à cette édition ?

Cordialement
RD

Réponse attendue le 30/01/2018 - 16:01


bml_anc [ 27/01/2018 à 17:37 ]

Réponse du Département du Fonds ancien

La réponse à votre question se trouve... en Amérique du Nord, sans oublier de faire escale à Strasbourg.

En effet, A. J. Guibert, dans sa Bibliographie des oeuvres de René Descartes publiées au XVIIe siècle, p. 16, n° 2, mentionne une édition de 1657, publiée à Paris chez Th. Girard.

L'auteur précise toutefois qu'il n'a "pas vu cet exemplaire, mais il existe à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg. Nous avons pu en avoir une collation succincte, soit 78 p. pour le Discours de la Méthode, puis 1 f. non chiffré et pages 1 à 294 pour la Dioptrique et les Météores, plus 13 feuillets de tables."

Détail important, la cote précise de l'exemplaire nous est également donnée : B 101.971.

Malheureusement, une recherche au millésime 1657 dans le catalogue informatisé de la BNUS ne donne aucun résultat.
Et pour cause : l'exemplaire B 101.971 dans ce même catalogue est censée correspondre à l'édition... d'Henry Le Gras de 1658.

L'ouvrage ne figurant malheureusement pas dans Numistral, la bibliothèque numérique de la BNUS, nous ne pouvons que vous inviter à contacter cette dernière afin de lever le mystère sur cet exemplaire.

Outre Strasbourg dont le cas se révèle douteux, deux autres établissements possèdent un exemplaire de cette édition : la Burndy Library, hébergée à la Huntington Library en Californie, et la Bibliothèque universitaire de Toronto au Canada.
L'exemplaire de Toronto a été numérisé.

Il apparaît qu'en dépit de la date 1657 figurant au titre, cet exemplaire comprend un privilège daté de 1666. Sa collation correspond en tout point à celle qu'en avait obtenue Guibert. Cette édition ne peut en tout cas se raccrocher à celle publiée chez Théodore Girard en 1668, tant elle diffère du point de vue de la collation. Elle semble donc devoir être datée de 1667 comme le suggère prudemment la Bibliothèque de Toronto.

Laissons le dernier mot à M. Guibert, qui se faisait prémonitoire dans son introduction : "Une bibliographie est une création continue. A peine l'ouvrage est-il publié qu'apparaissent miraculeusement ici et là des éditions jusqu'alors inconnues que leurs propriétaires signalent à l'attention de l'auteur. Ces éditions, enfouies dans les bibliothèques privées, peuvent ne jamais voir le jour. Mais, si par suite de circonstances familiales malheureuses, une vente publique vient disperser tout ou partie de ces livres, pourtant jalousement conservés depuis plusieurs générations, on voit alors surgir des éditions du plus haut intérêt.
[...] Il en résulte qu'un travail de ce genre n'est presque jamais complet lorsqu'il est publié pour la première fois. La bibliographie de Descartes que nous proposons n'échappe pas à la règle.
"

Nous espérons avoir pu vous aider dans votre recherche.

Réponse attendue le 31/01/2018 - 17:01


bobdecarry [ 27/01/2018 à 19:43 ]

Merci pour votre réponse ! j'avoue avoir été impressionné par l'étendue de vos compétences ! bravo et merci beaucoup ; cordialement RD

Réponse attendue le 31/01/2018 - 19:01