Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Paroles Chanson Sinueuse

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Paroles Chanson Sinueuse

Paroles Chanson Sinueuse

par TMSG, le 02/02/2018 à 00:15 - 438 visites

Bonjour,

Je suis à la recherche des paroles de la "Chanson Sinueuse" de Dranem écrite pour l'opérette "6 filles à Marier". Je n'arrive pas à transcrire les enregistrements sonore sur internet à cause de son allitération en s, pourriez-vous m'aider ?

Merci !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 02/02/2018 à 15:52

Réponse du Département Musique :

La chanson sinueuse extraite de l’opérette « Six filles à marier » a été écrite en 1930 par René Pujol, mise en musique par Raoul Moretti et chantée par Dranem. La Bibliothèque municipale de Lyon en possède la partition dans le Fonds Orgeret. En voici les paroles :

1-
J’étais tranquille
Sans m’fair’de bile
J’montrais des tableaux
A des tas d’balots
J’n’avais en tête
Que ma retraite
Quand ma sœur Suzon
Me lègue un million
Maintenant j’ai sur les bras
Six jeun’s filles quel tracas
Faut les caser et en plus
Faut qu’ell’s gardent leur vertu

REFRAIN
C’est sôt, ça c’est sûr si ça c’est su !
Ces six sisters sont sans souçi et j’en sue
C’est sincère ô sœur, cett’ succession
M’assur’ sans cess’ ces succesiv’s sensations
Et si ces soupçons sur ces six sœurs
Sont certififés ça s’ra sûr’ment un malheur
Ça me tarabuste
Au fond c’est injuste
Je cherch’ presque un successeur
Si ces six sisters sont excessiv’s
Si subversiv’s si agressiv’s si lasciv’s
Qu’y puis-je si seul ?
Si ces garçons
Sont excessifs trop possessifs et nocifs
Adieu l’héritage
Ce serait si sage
De resserrer les corsages
C’est sôt… ça c’est sûr si ça c’est su !
Ces six sisters sont sans souci et j’en sue

2-
Ces cher’s petites
Vont bien trop vite
Nous touchons au but
Mais je n’en peux plus
Faut que je freine
C’est pas sans peine
C’est intéressant
Mais c’est épuisant
Entre nous… Titin’ n’a plus
Ce qu’on appell’ sa vertu
Si Jean était au courant
Il la plaquerait sûr’ment

3-
Moi je les vante
Et je les chante
Avec un’ passion
Qui vaut un million
Que Monsieur l’Maire
Dans cett’ affaire
Ne soit pas trop long
Car on dirait non
Les maris croient saccager
Six jolies fleurs d’oranger
Mais il n’en reste que trois
Faudrait pas qu’ils sachent ça

A noter qu’il existe quelques divergences dans le choix des mots ou l’ordre des couplets entre ces paroles imprimées sur partition et les enregistrements que l’on peut trouver de cette chanson.

  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact