Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

orphelinat Soeurs de St Vincent dePaul 119Menilmontant Paris
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=74413
Page 1 sur 1

patbon [ 05/02/2018 à 22:19 ]

bonjour

je recherche ce qu est devenu l orphelinat des Soeurs de St Vincent de Paul 119 rue de Menilmontant à Paris dans lequel j ai été placé entre 1956/1956 et +/-1966 où a t il été déplacé ?
que sont devenues les archives de cet établissement ??
quelle est l histoire réelle de cet orphelinat?
J aurai encore normalement un frère ..que je ne connais pas
merci pour votre réponse
pati

Réponse attendue le 08/02/2018 - 22:02


gds_et [ 08/02/2018 à 10:37 ]

Bonjour,

Le site de l’association Jean Cotxet retrace l’historique de cet établissement, en voici des extraits :

« Le commencement…Si cet établissement est entré dans le giron de l’Association Jean Cotxet en 1999, son histoire est bien plus ancienne.
L’histoire commence dans le quartier de Ménilmontant au 117 de la rue, plus précisément :

- 1849 - Après l'épidémie de Choléra, huit premiers orphelins sont recueillis dans l’asile de la rue Pascal à Paris
- Le 15 novembre 1852 Madame Mallet, fondatrice, transfère l’Asile à la Chaussée de Ménilmontant, après l’avoir confié aux Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul.

[…] en 1956, l’orphelinat St Louis 67, rue de Sèvres a cédé ses locaux à la centrale des Oeuvres des Filles de la Charité, les jeunes sont transférés au 119 rue de Ménilmontant.
Création du foyer des jeunes travailleurs.
- 1958 - Ouverture du foyer 25 jeunes accueillis. Le conseil d’administration est composé d’anciens orphelins.
- 1960 - Extension du foyer grâce à l’aménagement de l’annexe située 117 rue de Ménilmontant, la capacité d’accueil passe de 50 à 100 places.
- 1973 - Devant les nombreuses demandes d’admissions de jeunes de moins de 18ans, l’association s'oriente vers l’accueil des jeunes travailleurs de 14 à 20 ans.
Pour développer son action sociale, l’association se rapproche de l’Aide Sociale à l’Enfance, le Bureau des Enfants Secourus (allocations mensuelles), le Service de la Prévention.
- 1974 - Une unité de vie accueillant des adolescents pris en charge par l'aide sociale à l'Enfance est créée.
Pendant plusieurs années le foyer fonctionne sur le modèle d'un foyer de jeunes travailleurs pour les jeunes âgés de 16 à 20 ans, les plus jeunes étant accueillis au sein d'une unité de vie encadrée dès 1976 par une équipe d'éducateurs spécialisés
- 1979 - L’association signe une convention pour accueillir 75 jeunes garçons pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. L’établissement passe du statut de foyer de jeunes travailleurs à celui de foyer éducatif.
- 1982 - Création de la suite éducative destinée dans un premier temps à offrir à 12 jeunes venant pour la plupart du foyer un accompagnement s’appuyant sur l’apprentissage de la vie quotidienne en logement autonome.
Les quatre premières années les jeunes admis à la suite éducative bénéficiaient de l'attribution d'une chambre de bonne qu'ils pouvaient conserver à la fin de leur prise en charge par notre service , le bail était à leur nom la caution glissait.... certains ont pu ainsi accéder à des logements plus grands à mesure de l'évolution de leur situation. Les logements ont été ensuite loués par l'association.
- 1984 - La suite éducative accueille 25 jeunes, deux éducateurs les encadrent.
- 1988- Déménagement de la suite éducative au 38 rue des amandiers : 30 jeunes, un chef de service et deux éducateurs.
La proportion de jeunes venant du Foyer Ménilmontant a diminué au fil des années, conséquence logique de la diminution des effectifs du Foyer et de l’augmentation de ceux de la Suite Educative. Tout en gardant un lien avec le foyer et une collaboration importante avec ce dernier, la Suite Educative passait du service de suite au service jeunes majeurs caractérisé par une localisation géographique différente, d’un mode de fonctionnement et d’un prix de journée différent. »

Pour ce qui est des archives, si elles ne sont pas conservées par l’association Jean Cotxet nous vous conseillons d’orienter vos recherches du côté de la DASES (Direction de l’Action Sociale de l’Enfance et de la Santé), qui est chargée d’archiver les dossiers des enfants assistés, nés sous X, trouvés, abandonnés ou orphelins nés après 1921.

Nous trouvons les coordonnées de ce service sur le site des archives de l’assistance publique et des hôpitaux de Paris :

• DASES – Bureau des droits de l’enfant et de l’adoption
• 54, avenue Philippe-Auguste
• 75011 Paris
• Tél : 01 71 28 70 95
• Fax : 01 71 28 70 89
Ce bureau est chargé de traiter les demandes de recherche de dossiers (anciennement bureau des affaires juridiques).

Pour en savoir plus sur les différents lieux d’archives de l'aide sociale à l'enfance à Paris vous pouvez également consulter ce document disponible sur francearchives.fr.


Bon courage pour la suite de vos démarches.

Réponse attendue le 11/02/2018 - 10:02