Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > arbres fruitiers

arbres fruitiers

par Nelda, le 12/02/2018 à 20:38 - 847 visites

bonjour, je voudrais savoir s'il existe un nom d'arbre fruitier au féminin ? Merci d'avance de votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 14/02/2018 à 11:58

Bonjour,

Le Guichet du Savoir a déjà répondu à une question proche de la vôtre : Existe-t-il au moins un nom d'arbre au féminin?

Voici le contenu de notre réponse :

Citer:
Pourquoi tous les arbres (ou presque) sont-ils du genre masculin dans la langue française ? On trouve une explication dans l’ouvrage de Marina Yaguello : Les mots ont un sexe : pourquoi "marmotte" n'est pas le féminin de "marmot", et autres curiosités de genre :

la plupart des noms d’arbres fruitiers sont […] dérivés du nom du fruit qu’ils portent. Qu’ils soient ou non issus du latin, les noms d’arbres se trouvent ainsi dans la classe des masculins, alors qu’ils étaient féminins en indo-européen et en latin. Le féminin soutenait la métaphore de l’arbre « porteur de fruits », donc analogue à la mère : « Il est curieux que, en général, les noms d’arbres indo-européens soient de genre féminin, et les noms de fruits de genre neutre : l’arbre était considéré comme une sorte de femelle qui produit des fruits ; cette opposition s’observe parfois en slave où le nom de la pomme est généralement neutre et le nom du pommier féminin. Elle est régulière en grec et en latin », écrit le linguiste Antoine Meillet. Les noms d’espèces d’arbres issus de féminins en – us (aulne, cyprès, orme, etc.) ont été attirés vers le masculin en ancien français sous l’effet de l’analogie et ont entraîné avec eux tous les noms d’arbres, quelle que soit leur origine, ainsi que le terme générique arbre (du latin arbor, féminin). Les plantes, quant à elles, restent le plus souvent du féminin, au moins dans leur appellation vulgaire. En même temps, les noms de fruits, neutres, devenaient féminins à l’instar de la pomme. Ainsi s’établissait une autre correspondance formelle, tout aussi systématique, mais privée de potentiel symbolique. A moins que l’on ne considère que les arbres sont masculins parce qu’ils sont plus grands que les fruits et dominent ceux-ci ! Mais mieux vaut encore ne pas trop chercher de logique naturelle dans la langue.


Le Bon usage cite quelques exceptions : une yeuse (nom emprunté à l’occitan), une épinette (au Canada, sorte de sapin ou de mélèze), une sapinette (épicéa d’Amérique du nord) ; en outre, une aubépine, une viorne, mais elles ne sont pas perçues comme de véritables arbres ; de même, à plus forte raison, la clématite, la vigne, la ronce, malgré leur caractère ligneux.

Le site Au domicile des mots dits et écrits propose lui aussi quelques noms d’arbres au féminin.


Le dernier lien proposé dans notre réponse donne quelques exemples de noms féminins comme la coudre (synonyme du coudrier ou noisetier encore employé en Normandie, dont on trouve des traces en ancien et moyen français).


En complément vous serez peut-être intéressé.e par cette autre réponse du Guichet du Savoir : genres des noms par catégorie.

Pour finir, sachez que vous pouvez poser votre question à l'Académie Française.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact